La série Far Cry en est maintenant à son cinquième chapitre, sans compter les différentes variations qui ont vu le jour et elle ne semble pas s’essouffler. Contrairement à plusieurs autres jeux vidéo, cette série ne repose pas sur les traits de son personnage principal, mais plutôt sur l’adversaire qui se trouve en face. Vaas, psychopathe notoire de Far Cry 3, Pagan Min du 4e tome et maintenant un de plus dans celui-ci, les uns sont aussi colorés que les autres. Dans la dernière mouture d’Ubisoft, c’est une secte religieuse fanatique que l’on affronte avec leur chef en tête qui désire les conduire au salut éternel. Doit-on le suivre ou bien le combattre? La zone grise est toujours plus grande que ce que l’on croit. Prenez le chemin vers cette critique de Far Cry 5!

Fiche technique

  • Date de sortie : 27 mars 2018
  • Style : Action/Aventure
  • Classement ESRB / PEGI ESRB M / PEGI 18
  • Développeur : Ubisoft
  • Éditeur : Ubisoft
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et PC 
  • Testé sur Xbox One
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Suivez la voie du Seigneur!

Bienvenue à Hope County, petite ville du Montana aux États-Unis. Vous y trouverez de bonnes personnes, bienveillantes et agréables. Finalement, peut-être pas seulement de ce genre de personne. Voyez-vous, cette ville est sous l’emprise de Joseph Seed et de sa famille. Fanatique religieux, Joseph se voit comme la parole du Seigneur qui guidera les brebis vers la Terre promise. Évidemment, tout fanatique qui se respecte utilise des méthodes plus drastiques que la normale afin de se faire entendre.

Mais quel est le problème? Après tout, c’est dans la seule intention que les pauvres âmes errantes soient sauvées, n’est-ce pas? Quel est le mal d’utiliser la force et les armes à feu si cela permet d’élever le peuple vers la voix du Seul et Unique? Malgré ces bonnes intentions, le gouvernement juge bon d’arrêter les activités de ce prêcheur de bonne parole et vous envoie pour arrêter celui-ci. Comme on peut s’en attendre, Joseph ne se fera pas prendre aussi facilement et c’est après une série de catastrophes que vous devrez trouver un moyen de mettre cet homme sous les verrous. À moins qu’il n’ait raison? Est-ce que la société court vraiment à sa perte? À vous de choisir votre chemin.

Petite ville? Aucunement!

Hope County n’est pas le petit village du coin que l’on connaît. C’est beaucoup plus grand qu’il n’y paraît à première vue et il y a fort à faire. La ville est divisée en trois secteurs et chacun de ces secteurs est contrôlé par un des membres de la famille Seed. On peut alors décider où on veut commencer. Comme c’est le cas dans chacun des Far Cry, la liberté de déplacement est très présente et on nous donne beaucoup plus de marge de manoeuvre dans cet opus. On peut parler à qui on veut, quand on veut. Évidemment, afin de pouvoir prendre le contrôle d’un quartier, on doit aider les habitants de celui-ci qui ont bien des soucis sur leurs épaules. On apprend alors à les connaître et on développe même une certaine empathie pour la majorité d’entre eux. Les missions principales sont très variées malgré la grande quantité de contenu qui s’y trouve. C’est plutôt du côté des missions secondaires qu’on a l’impression de faire encore et encore la même chose. Au moins on ne doit pas monter sans cesse dans des tours radio cette fois-ci!

En dehors de la superficie, il y a également l’aspect militaire qui est gigantesque dans Far Cry 5. Premièrement, il est possible de recruter des soldats à notre cause et ceux-ci vont nous aider tant et aussi longtemps qu’on le désire. On peut également acheter une quantité astronomique d’armes à feu, de véhicules (avions et voitures) et aussi personnaliser notre héros. Bien entendu, on peut aussi améliorer les caractéristiques de notre personnage avec l’expérience que l’on acquiert dans le jeu, ce qui nous permet d’en faire beaucoup plus.

Et le multijoueur?

Ce que j’ai toujours aimé des jeux vidéo est de pouvoir vivre l’aventure principale avec un ami lorsque c’est possible. On découvre les mêmes choses en même temps, ce qui facilite grandement les discussions. Et bien, dans Far Cry 5, vous pouvez inviter un ami à tout moment dans votre quête de la rédemption! Le jeu devient alors une toute autre expérience et vous pouvez utiliser de meilleures tactiques lorsque vient le temps de prendre un secteur que si on n’utilise que l’intelligence artificielle du jeu. Ceci dit, cette dernière n’est tout de même pas mauvaise en passant. Mais reste que de pouvoir se faire aider par un ami est toujours plus plaisant et surtout plus cocasse lorsque les choses ne tournent pas nécessairement en notre faveur!

En dehors de l’histoire principale qui peut se faire en coopération de A à Z, il existe également un autre mode : Far Cry Arcade. Dans celui-ci, vous trouverez un éditeur de carte que vous pourrez partager avec la communauté. À vous de décider quel est l’objectif de la carte, mais les possibilités sont tout de même très grandes. Si ce n’est pas votre truc, jouer expérimenter celles d’autres joueurs et apprécier les oeuvres de la communauté est également satisfaisant. Évidemment, vous pouvez également affronter d’autres joueurs en multijoueurs si vous désirez augmenter le niveau de difficulté. Honnêtement, c’est un très bel aspect de ce nouvel opus de la franchise Far Cry et si les gens l’apprécient, nous pourrons profiter de ce mode pendant très longtemps!

Des reproches envers le jeu mon Père?

Bien qu’il soit très bien, Far Cry 5 est loin d’être parfait. Malgré que cela n’empêche aucunement de bien profiter du titre, il faut tout de même mentionner les quelques irritants du jeu afin de voir de les améliorations possibles dans le futur. Du côté technique, on remarque à l’occasion des problèmes de sons qui gâchent un peu le tout. Un personnage qui semble murmurer alors que la musique de fond est beaucoup trop forte, une mauvaise direction du son lorsque l’on tourne la tête, bref, quelques petits soucis techniques sont agaçants et de façon récurrente.

L’autre point négatif est peut-être très personnel, mais je serais également curieux de connaître l’opinion générale. La quantité d’ennemis dans le jeu est gigantesque, tellement que cela gâche un peu l’expérience générale. Par exemple, se promener sur les routes d’Hope County peut ressembler, à l’occasion, à un suicide. On se fait tirer dessus en permanence et la plupart du temps, on gaspille notre arsenal afin de se défaire de ces ennemis et on se retrouve à plat lorsque vient le temps de faire la mission prévue. Le dosage semble parfois mal proportionné et cela devient frustrant. Très frustrant!

Finalement, comme mentionné plus haut, le jeu peut être fait du début jusqu’à la fin avec un ami (sauf l’introduction). Par contre, on remarque que certaines missions n’ont pas été pensées pour être faites à deux joueurs. Les phases d’avion sont plaisantes uniquement pour un joueur et ennuyantes pour l’autre. Faites l’essai une fois, vous allez comprendre ce que je veux dire.

Conclusion

Far Cry 5 est un bon jeu, un très bon jeu même. On y passe beaucoup de temps et celui-ci passe rapidement sans que l’on s’en aperçoive. On désire toujours en savoir plus sur les personnages à notre plus grand bonheur. Et il y a toujours une âme qui a besoin d’un coup de pouce. Bref, votre visite à Hope County risque d’être beaucoup plus longue que ce que vous aviez prévu initialement. Et c’est tant mieux.

NOTES
Note
8.5
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.