Plus de cinq ans après sa sortie sur PS3 et PC, le studio DrinkBox relance sa franchise Guacamelee! avec un second opus. Après un premier épisode réussi, DrinkBox a-t-il réussi à réitérer cette performance ? J’ai beaucoup de choses à vous dire sur ce Guacamelee! 2, donc ne trainons pas !

Fiche technique

  • Date de sortie : 21 août 2018
  • Style : Metroidvania jouable en coopération jusqu’à 4 joueurs
  • Classement ESRB/PEGI : ESRB E / PEGI 12
  • Développeur : DrinkBox Studios
  • Éditeur : DrinkBox Studios
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur PC et Playstation 4
  • Testé sur Playstation 4
  • Prix lors du test : 26,99$ CA ou 19,99 euros
  • Site officiel
  • Version offerte par l’éditeur

Sauvez le Mexivers

Dans ce second épisode, le Mexivers fait face à une grave menace. Juan Aguacate le Luchador, décide de renfiler la ceinture et le masque de catcheur pour aller coller une raclée à ceux venus voler les trois reliques légendaires ! Ces trois reliques ont été créées il y a très longtemps par un Dieu qui, désireux de ne jamais manquer d’un Guacamole qu’il avait rendu parfait, a décidé de créer un monde dans lequel passé, présent et futur ne feraient qu’un. Dans ce monde, il ne manquerait jamais de ce Guacamole parfait. Oui vous le verrez, Guacamelee! 2 est très déjanté, tant au niveau de son histoire que de ses dialogues ou de son univers…ou Mexivers devrais-je dire.

Parlons-en un peu du Mexivers. Il se compose de deux dimensions principales. Disons-le, Guacamelee! 2 possède univers dont la direction artistique est de toute beauté. Les décors sont minutieusement composés et l’ambiance sonore est au rendez-vous. D’ailleurs, d’un monde à l’autre, mais aussi d’une dimension à une autre, les musiques et les couleurs de changent.

Préparez-vous à changer de dimensions !

Un gameplay varié et efficace

Souvent on pense qu’un Métroidvania est redondant. En effet, les mécaniques restent relativement simples et il suffit souvent de déambuler dans un univers fait de niveaux reliés les uns aux autres et tuer les ennemis qui s’y trouvent. De ce côté-là, Guacamelee! 2 ne déroge pas à la règle, mais ce que j’ai vraiment adoré, c’est qu’il va plus loin. En effet, vous pourrez contrôler Juan le Luchador, mais aussi lui même…en poulet (en plus des autres personnages jouables en coopération).

Un gameplay varié qui vous fera contrôler deux personnages, Juan et un poulet, le tout dans deux dimensions !

Autant vous dire que le gameplay s’en retrouve bien changé. Les coups et prises de catch ne sont pas les mêmes et les deux possèdent un petit arbre de compétence bien distinct. De plus, avec le système de changement de dimension, le jeu devient vraiment très varié. Ainsi, il vous faudra souvent changer de dimension ou de personnage afin de finir un combat ou de passer une séquence de plate-forme. La chose est si bien faite que, même si le principe du jeu est simple, on ne s’ennuie jamais, une vraie merveille de level design.

Gare aux squelettes !

Côté ennemis, ils sont bien différents et viennent souvent avec un bouclier qui nécessitera un coup particulier pour le faire sauter. Certains nécessiteront que le personnage principal soit sous forme humaine, ou en poulet. Les ennemis peuvent se trouver dans les deux dimensions. Il faudra alors changer de dimension pour pouvoir les atteindre alors qu’eux pourront vous atteindre depuis l’autre dimension. Au menu, essentiellement des squelettes,  très présents dans la culture mexicaine, mais aux compétences très variées. On retrouvera les cogneurs, ceux qui lancent des projectiles, ceux qui renforcent l’attaque de leurs copains, etc. Mais vous rencontrerez aussi des dragons, des tatoos et pleins d’autres ennemis !

Cette « dimension pénible » apporte un gameplay au tour par tour ! Et un dialogue de début totalement loufoque.

Les coups principaux sont débloqués au fur et à mesure que vous avancerez dans l’aventure. Ils vous permettront, en plus de vous défaire de vos ennemis, de franchir des blocs de couleurs qui donnent accès à de nouvelles salles. De plus, votre personnage pourra avoir recours à des entraîneurs qui lui permettront, en échange d’or, d’améliorer les  divers coups qu’il a dans sa manche. Il pourra également améliorer son endurance (pour recharger plus vite les coups spéciaux), sa jauge de santé, etc. Il est également possible de débloquer des costumes durant l’aventure. Mention spéciale au goleador et au costume de poulet !

Un Mexivers déjanté et vraiment drôle

Je peux vous assurer que pendant la bonne vingtaine d’heures qu’il vous faudra pour parcourir tout l’univers (atteindre les 100%), un peu moins pour finir la trame principale (environ 8 à 10 heures), vous allez rire. Durant votre aventure vous croiserez la route de la secte des poulets illuminatis chargés de combattre l' »oiseau-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom ». Vous devrez affronter un magicien loufoque à moitié chorégraphe et qui parle à ses poules. Vous pourrez également tomber dans la « dimension pénible » ou vous aurez à rencontrer les habitants, pénibles eux aussi, qui vous donneront pour mission de combattre un (mauvais) joueur de musique avec un gameplay au tour par tour. Sans compter les dialogues réellement fun et les références drôles (on recherche toujours le chat de Schrödinger). Bref, vous n’allez vraiment pas vous ennuyer !

Un jeu fun, abouti et varié

Que retenir de ce Guacamelee! 2 ? Il y a vraiment beaucoup de choses à dire. Tellement que je n’ai jamais fait autant de captures d’écran que pour ce jeu. Il fallait au moins ça pour vous partager mon aventure. Guacamelee! 2 est assurément un jeu qui vous fera passer de très bonnes heures manette en main. Son gameplay varié et à la difficulté bien dosée va vous ravir. Et son univers fun et coloré va vous plonger dans ce Mexivers décalé aux accents mexicains. Je n’ai qu’un conseil à vous donner c’est de vous essayer à ce jeu, vous ne le regretterez pas. En plus, vous aurez la possibilité de jouer jusqu’à 4 en coopération sur la même console, le tout pour un jeu trois fois moins cher qu’un AAA. Bref, allez-y les yeux fermés.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
C'est depuis l'acquisition d'une Megadrive à l'âge de 5 ans, que je me passionne pour l'univers du jeux-vidéo. Que ce soit manette en main ou non, tout ce qui touche le secteur m'intéresse (développement, marketing, journalisme). Également amateur de cinéma et de séries TV, j'essaierai par mes critiques de vous donner envie de courir dans les salles obscures ou de vous lancer dans un marathon TV.