En 2563, le docteur Dyson Ido découvre le corps d’une jeune femme cyborg qui est toujours en vie. Il décide de la sauver et de lui donner un nouveau corps. Sans mémoire ni souvenir, Ido lui donnera le nom Alita. À la découverte de ce nouveau monde, Alita se fait ami avec Hugo qui rêve de vivre dans la cité volante de Zalem. Alita découvre l’univers du Motor-Ball, un jeu sportif hautement dangereux et compétitif, et des Hunter-Warrior, des chasseurs de primes.

Fiche technique

  • Titre original : Alita: Battle Angel
  • Titre québécois : Alita : L’Ange conquérant
  • Date de sortie : 14 février 2019 (Canada) | 13 février 2019 (France)
  • Réalisé par : Robert Rodriguez
  • Scénario par : James Cameron, Laeta Kalogridis
  • Acteurs : Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly, Mahershala Ali, Ed Skrein, Jackie Earle Haley, Keean Johnson
  • Distributeur : 20th Century Fox
  • Genre : Action, Romance, Science-fiction
  • Durée : 122 min
  • Classement : 14A
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)

Alita: Battle Angel

Le film Alita: Battle Angel est basé sur le manga GUNNM de Yukito Kishiro paru entre 1990 et 1995 au Japon. Est-ce que cette adaptation cinématographique d’un classique japonais vaut la peine d’être vue ?

Je suis un peu ambigu sur le film même après l’avoir vu deux fois. Ayant lu l’œuvre originale il y a environ une quinzaine d’années, je dois dire que l’histoire était très lointaine dans ma mémoire. Mais durant le visionnement du film, certaines bribes d’histoire me revenaient en tête.

Le négatif de ce film

Je crois que le gros problème de du film Alita: Battle Angel tourne autour du scénario. Celui-ci s’avère vide et sans substance même s’il reprend le matériel original. Je crois que c’est vraiment le scénario de James Cameron qui fait souffrir l’histoire.

L’histoire n’a pas que du négatif. Je dois dire avoir aimé la première partie du film où l’on voit Alita découvrir ce monde fantastique et futuriste sous un regard innocent. Malheureusement, la seconde moitié est lourde inutilement avec une relation amoureuse sans saveur.

Le scénario reste toujours en surface et n’approfondit aucunement certains détails importants du manga. Par exemple, la relation entre Alita et Ido est celle d’un père et sa fille. Dans le film, on ne ressent pas vraiment cette relation sauf à un moment précis. Ou encore dans l’œuvre originale, la relation entre les villes de Zalam et de Iron City prend beaucoup plus de place avec la notion d’être supérieur (Zalam) et les déchets (Iron City).

Le positif

L’univers dans lequel se déroule l’histoire est complètement extraordinaire visuellement. Le film en IMAX 3D est très beau, même si la 3D n’ajoute rien de spécial au film. Il y a un grand travail sur tout ce qui est les effets spéciaux. À noter que le personnage d’Alita est entièrement fait en CGI à l’aide de la performance et la capture des mouvements par Rosa Salazar. De manière générale, c’est super bien fait.

Les parties de Motor-Ball sont assez folles et très impressionnantes malgré le fait que c’est très flou à l’écran (oui, oui, je sais c’est la vitesse de ce jeu). Même les combats ont ces mêmes effets de flou, ce qui est parfois dérangeant.

Décevant ?

Somme toute, après avoir pris du temps pour digérer ce film, je dois dire avoir eu plus de déception que de plaisirs à voir ce film. Si l’histoire était un peu plus condensée et mieux expliquée, je crois que j’aurais beaucoup plus apprécié Alita: Battle Angel. L’écriture de Cameron sur ce film ressemble à celle d’Avatar, soit vide. Et la réalisation de Rodriguez manque de maturité comme les Spy Kids. L’unique raison que je conseillerais de voir Alita: Battle Angel, c’est pour son visuel et son univers grandiose. Mais en sortant de la salle, un sentiment de vide se fait ressentir et ça sent la suite…

L’après-générique

Non, il n’y a pas une scène après le générique du film. Mais bien, un segment d’environ 4 minutes de « behind the scenes » où l’on voit comment la vision de Cameron a été mise à l’écran. Cette vidéo est disponible sur la chaîne YouTube de 20 th Century Fox :

NOTES
La réalisation
7
Le scénario et l’histoire
4
Le jeu des acteurs
9
Les effets spéciaux
10
Le plaisir durant le visionnement
5
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).