Les fans de Kirby ne peuvent pas dire qu’ils n’ont pas été servis durant les dernières années. Après Kirby Triple Deluxe, Kirby and the Rainbow Curse, Kirby Planet Robobot, Kirby Battle Royale et Kirby Star Allies, voilà que HAL Laboratory nous propose Kirby’s Extra Epic Yarn. Cette réédition du jeu paru sur Wii 9 ans plus tôt avait d’ailleurs été acclamée par la critique grâce à son originalité. Cela marque aussi le grand retour du Kirby fait de laine et cette fois il pulvérise ses ennemis sur Nintendo 3DS. Alors, est-ce le dernier délice que les propriétaires de 3DS pourront se mettre sous la dent ?

Fiche technique

  • Date de sortie : 8 Mars 2019
  • Style : Jeu de plate-forme 2D
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : HAL Laboratory et Good-Feel
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Exclusivité Nintendo 3DS
  • Testé sur New Nintendo 3DS XL
  • Prix lors du test : 49,99 $ CA / 34,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Kirby au Pays de la courtepointe

Kirby’s Extra Epic Yarn commence à Dream Land alors qu’un Kirby hyper affamé ne peut se retenir lorsqu’il voit une de ses tomates préférées sur son chemin. En l’aspirant de toutes ses forces, il indispose un vilain sorcier qui était d’ailleurs le propriétaire de cette métamate magique. C’est alors que le collier du sorcier se met à scintiller et, en un clin d’œil, notre petit héros est transporté dans un tout nouveau monde.

Comme si ce n’était pas suffisant, le corps de Kirby est désormais fait d’un fil de tricot qu’il peut manier à sa guise et il a perdu son pouvoir d’aspiration. Arrivé dans ce nouveau royaume, il réussit à sauver un jeune prince poursuivi par un monstre et celui-ci lui apprend qu’il est maintenant au Pays de la courtepointe. Avec ses nouvelles habiletés, Kirby tentera donc de tout faire pour aider ce royaume et retourner à Dream Land.

Un univers tricoté

Kirby’s Epic Yarn était, à l’époque, un des premiers pas de Nintendo vers la création d’univers originaux pour certains de leurs personnages iconiques. On l’a d’ailleurs vu récemment avec Yoshi et son monde de laine ainsi qu’avec Kirby dans son monde d’argile. Or, encore aujourd’hui avec Kirby’s Extra Epic Yarn, on réussit à nous charmer en explorant un univers inhabituel. En effet, comme la plupart des jeux mettant en vedette ce personnage, il s’agit d’un jeu de plateforme 2D comme on en retrouve plusieurs.

Cependant, sa particularité est que le monde autour de Kirby est malléable. Par exemple, un précipice qui semblait insurmontable pourrait soudainement requérir qu’un petit saut simplement en tirant sur un bouton. À ce niveau, Kirby’s Extra Epic Yarn surprend toujours même 9 ans plus tard, car son design de niveau ressort vraiment du lot et ses boss sont à la hauteur. Du début à la fin, les développeurs ont trouvé le moyen de rendre les tableaux amusants et nullement redondants.

De nouvelles habiletés

Même si ça fait un choc de ne pas avoir les habilités habituelles de notre petite boule rose, on s’habitue rapidement à son arsenal. C’est bien amusant de voir Kirby se transformer en véhicule pour courir, de voir un ressort sortir de sous ses pieds pour sauter et un parachute lorsqu’il veut planer. Il a tout ce qu’il faut pour sauter d’une plateforme à l’autre afin d’arriver au bout de chaque tableau.

Puis, bien sûr, dans un monde fait de fils et de boutons, le meilleur moyen pour notre héros de défaire ses ennemis et justement de les découdre. Grâce à son fouet, il peut justement anéantir ceux qui se retrouvent sur son passage. Il est aussi possible transformer quelques-uns d’entre eux en pelote de laine qui vont déglinguer les méchants.

Parlant de transformation, ce ne serait pas un jeu de Kirby sans quelques changements physiques de notre personnage. Kirby’s Extra Epic Yarn a pris l’occasion d’ajouter quelques pouvoirs pour cette réédition qui s’implantent sur la tête de notre personnage. Par exemple, on peut créer une épée de laine pour le combat ou encore créer des bombes à notre guise pour faire exploser les ennemis. Le nombre de ces transformations est plutôt limité, mais c’est un ajout qui rend la gestion de ressources bien moins désagréable que sur Wii.

Enfin, il y a aussi de nombreuses transformations majeures que Kirby doit prendre pour progresser. Que ce soit en camion de pompier, en robochar ou en véhicule tout terrain, le jeu utilise plusieurs moyens pour varier la jouabilité. C’est d’ailleurs durant ces moments que Kirby’s Extra Epic Yarn brille et m’a particulièrement amusé.

Les défis de Kirby                 

Ensuite, à travers les niveaux, Kirby pourra trouver différents éléments pour décorer son appartement à sa guise. On en retrouve environ trois par tableau ce qui est parfait pour ceux qui aiment tout collectionner. Sinon, le joueur doit aussi capturer le plus de perles possible pour maximiser son pointage et obtenir la médaille d’or à chaque occasion.

Or, pour la plupart, c’est assez facile d’obtenir la plus haute récompense. Donc si vous cherchez un défi supplémentaire, faire chaque tableau en mode diabolique devient bien plus intéressant. C’est une addition qui rehausse grandement le jeu pour les hardcores comme moi. Dans celui-ci, le joueur est constamment poursuivi par des diablotins qui vont vous attaquer sans relâche. Ainsi, il faut tenter de perdre le moins de points de vie possible pour accumuler un maximum de fragments ce qui est assez difficile.

Sinon, deux nouveaux mini-jeux se sont joints à la partie. D’abord, il y a celui du Roi Dadidou où on surfe à travers les niveaux en évitant les obstacles et en détruisant tout sur notre passage. C’est amusant et ça me rappelait certains tableaux de Rayman Legends. Puis, il y a le mode de Meta Knight qui ressemble plus à un shmup et où il veut tuer tout sur son passage rapidement. Ça amène un peu de variété, mais ce n’est pas particulièrement excitant d’y jouer sur une longue période.

Un port qui date

Bien que j’aime bien la présentation, on ressent définitivement que la 3DS et ce jeu commencent à se faire vieux. Les couleurs ne sont pas aussi brillantes que ce qu’on a vu dans des jeux plus récents de Nintendo. Malgré tout, on ressent encore aujourd’hui l’originalité de Kirby’s Extra Epic Yarn grâce aux attributs particuliers du personnage. Bref, s’il s’agit du dernier jeu de la console à laquelle je vais jouer, je suis plutôt satisfait sans être exceptionnel. C’est un bon petit jeu qui se prend bien, mais qui ne ressortira pas nécessairement du lot.

NOTES
Note d'enthousiasme
7.5
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.