Soyons tous honnêtes, il y a des choses dans la vie que l’on aime beaucoup mais pour lequel on a aucun talent. C’est de même pour les genres de jeux vidéo. Moi, par exemple, ce sont les jeux de puzzles ou d’énigmes dans lesquels on doit se creuser les méninges. J’ai beau aimer ça au plus haut point, cela ne m’empêche pas d’être plutôt médiocre. Et cela remonte aussi loin que ma jeunesse avec mon premier souvenir, le mythique jeu Myst. Pour ceux qui ne connaissent pas, on pourrait considérer Myst comme étant le précurseur des jeux de réflexion, du pointer-et-cliquer comme on le connait aujourd’hui. Cette série, parce qu’il y en a eu plusieurs, a connue un succès monstre à l’époque et a permis la création d’un sous-genre qu’on appelle aujourd’hui le Myst-like. Bref, c’est peu dire qu’il a eu une influence sur ce que l’on connait dans l’univers vidéoludique actuel.

Des années et des années plus tard, voilà que realMyst fait son apparition sur la console portable de Nintendo, la Switch. Avec son écran tactique, elle se voit comme tout adaptée au défi du jeu et pourrait représenter un aspect intéressant à ceux qui désirent revivre l’aventure ou bien la vivre pour la première fois. Mais un jeu sorti il y a 27 ans au départ peut-il être encore d’intérêt? Notre test fera toute la lumière sur cette question!

Fiche technique de realMyst : Masterpiece Edition

  • Date de sortie : 21 mai 2020
  • Style : Aventure, Puzzle, Pointer-et-cliquer
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB E / PEGI 3
  • Développeur Cyan Worlds
  • Éditeur : Cyan Worlds
  • Langue d’exploitation : Anglais seulement
  • Disponible sur Nintendo Switch (et bien d’autres à l’époque!)
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 24,99 $ CA / 18,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur
  • À noter que l’éditeur n’influence aucunement notre processus d’évaluation
realMyst île

Où suis-je?

Un livre. Une voix. Une chute. Voici la prémisse de realMyst. C’est directement lancé sur une île, sans avertissement, que notre aventure commence. Et ce n’est pas n’importe quelle île! Après avoir fait les premiers pas sur celle-ci et exploré les environs, rien ne semble être cohérent. Les bâtiments sont tous différents, sans de lien possible entre eux. C’est après avoir trouvé une lettre que l’on commence à comprendre que l’on doit chercher ce qui les lies une à l’autre.

Quelques énigmes plus tard, on comprend que l’on peut se déplacer temporellement dans ce que l’on appelle les Âges de Myst, dont un supplémentaire dans la version realMyst. Mais pourquoi de tels voyages? Et encore une fois, qu’est-ce qui fait du sens entre tout cela? Comment ont vécu les gens de ces Âges? Si le Myst de l’époque avait attiré les éloges par son côté immersif, c’est encore et toujours le cas aujourd’hui. Mais s’il était également avare d’indices, et bien rien n’a changé également de ce côté-là. Voyez-vous, realMyst est un vrai de vrai casse-tête, un de ceux qui nous poussent dans nos derniers retranchements cervicaux. J’avais de la difficulté à l’époque, c’est encore le cas aujourd’hui. Heureusement, il existe des indices dans le menu qui nous permet de nous aider en tout temps, sans nous donner la réponse. Je vous suggère tout de même de chercher réellement avant d’aller voir cette portion. Quand on trouve la réponse, on a un réel sentiment de satisfaction intérieure.

realMyst forêt

Obsolète? Oui, peut-être un peu…

Comme cela a été dit un peu plus tôt, le jeu original Myst a vu le jour en 1993. 27 ans plus tard, il serait ridicule de ne pas dire que les choses ont changés, n’est-ce pas? Cela fait en sorte que realMyst est parfois un bon pas en arrière sur les productions d’aujourd’hui. On peut rapidement lui pardonner l’aspect visuel en raison du côté immersif qui contre-balance. Mais pour ce qui est des contrôles, on repassera.

Le jeu est maintenant disponible en trois dimensions, ce qui fait en sorte que l’on peut se déplacer en temps réel. À titre comparatif, c’étaient des images qui bougeaient plutôt que nous auparavant, on se trouve donc avec un très gros point positif supplémentaire. Mais les mouvements ne sont pas fluides, on a de la difficulté à effectuer les mouvements nécessaires avec le curseur des Joy-cons ou de la manette Pro. On se dit alors: pourquoi ne pas jouer en mode portable avec l’écran tactile? Hélas, ce n’est toujours pas évident et je dirais même plus pénible que notre option précédente.

Également, bien que les vidéos soient plus jolis qu’avant, la trame sonore et narrative ne sont pas toujours au diapason, faisant en sorte que l’on entend pas ce qu’on nous dit. Déjà que le jeu est uniquement disponible en anglais, s’il faut se creuser les méninges à comprendre ce qu’on nous dit, on n’est pas sorti de l’auberge!

realMyst tempête

Verdict

realMyst: Masterpiece Edition entre dans un tout autre genre. Ce n’est pas un remake, ce n’est pas une version remasterisée. J’appellerais cela comme une version hommage. Ce jeu a tellement donné au genre, a tellement façonné ce qu’il est aujourd’hui qu’on lui doit le plus grand respect. Toujours aussi complexe, il constitue un bon défi à celui qui veut s’y attaquer. Avec son prix d’entrée honnête, pourquoi ne pas vous plonger dans un monument vidéoludique si cela n’a jamais été fait? Je crois que c’est le temps plus que jamais.

NOTES
Note d'enthousiasme
7.5
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.