Il est vrai qu’il n’y pas des centaines d’expériences vidéoludiques de gestion qui sont commercialisées chaque année. De ce fait, je suis toujours intéressé à découvrir les nouveaux jeux du genre qui sont souvent développés par des petites équipes. C’est notamment le cas de City of Gangsters qui devrait être disponible d’ici la fin de l’année sur PC. Nous avons eu l’occasion d’essayer le titre dans son état actuel et nous vous proposons nos impressions de ce jeu !

Développé par le studio SomaSim qui a notamment commercialisé l’excellent jeu de gestion Projet Highrise, on pouvait s’attendre à une expérience complète pour City of Gangsters même si le titre est toujours en développement et ne devrait pas sortir avant quelques mois. Le jeu est parfaitement jouable même si le scénario, les didacticiels ou encore les traductions ne sont toujours pas disponibles. Rien n’empêche que cette session d’essai m’ait largement permis de me faire un avis sur l’avenir de ce nouveau titre à venir.

Créer sa propre organisation criminelle

Tel que son nom l’indique, City of Gangsters met le joueur dans le rôle d’un nouvel habitant d’une ville américaine et qui a de très grandes ambitions. Vers les années 1920, le Congrès des États-Unis impose du jour au lendemain l’interdiction des bars, saloons, distilleries, brasseries et distributeurs d’alcool du pays, plongeant dans l’illégalité tout un pan de l’économie. Ces restrictions entraînent la création d’un marché noir et d’une montée en puissance des contrebandiers, fabricants clandestins et organisations criminelles. C’est à ce niveau que l’on se retrouve en tant que joueur et que nous pouvons créer notre syndicat du crime et développer une organisation prospère.

City of Gangsters

Dès le départ, le jeu permet de discuter avec les habitants du quartier pour augmenter notre influence et du même coup connaître les besoins des habitants en matière de marchandises illégales. Une fois que l’on accumule suffisamment d’argent, on peut étendre notre territoire et aussi construire des bars et des distilleries illicites. C’est à ce moment que l’aspect gestion de City of Gangsters et vraiment mis de l’avant alors que l’on doit gérer nos chaînes de productions, distribuer les différentes ressources, soudoyer les forces policières pour éviter de se faire arrêter tout en gardant le contrôle sur nos rivaux qui sont dispersé un peu partout dans la ville. L’aspect relationnel est très important et vous allez devoir discuter 80 % de votre temps avec les autres habitants des quartiers. À ce niveau, j’ai été un peu déçu par les choix de réponses qui sont pratiquement identiques et qui ne sont vraiment pas variées. J’espère que la version finale du titre améliorera le tout !

Par où commencer ?

Malheureusement et tel qu’indiqué un peu plus haut, la version de City of Gangsters que j’ai eu accès n’inclus aucun didacticiel. J’ai, donc, eu beaucoup de difficulté à comprendre le fonctionnement du jeu et comment naviguer parmi les dizaines et les dizaines de menus. En effet, au niveau visuel, le titre est assez simple proposant une vue sur le dessus et beaucoup de textes. Le jeu semble néanmoins très complet en ce qui concerne les ressources et objets mis à notre disposition. Au fil du temps, il est aussi possible de déverrouiller des points de compétences supplémentaires pour augmenter votre influence dans la ville ou encore pouvoir affronter plus facilement les organisations rivales.

City of Gangsters

Pas toujours intuitif

Peut-être est-ce le fait qu’il n’y a pas de didacticiel pour le moment, mais j’ai trouvé que City of Gangsters était bien moins intuitif que les autres projets du studio et j’espère que la version finale du jeu réglera ce problème. Il m’a fallu plusieurs minutes avant de comprendre que je pouvais bouger mon personnage avec son véhicule ou encore qu’il faille explorer la ville de manière très large pour obtenir des opportunités pour vendre nos premières ressources. Le système d’influence des forces policières n’est pas très clair non plus alors que même après plusieurs discussions avec ces dernières, je n’avais pas l’impression d’avoir plus d’influence. Le système au tour par tour n’est pas visuel et on doit fouiller pour connaître vraiment toutes les possibilités que l’on peut effectuer avant de passer au jour suivant. Des problèmes qui, selon moi, peuvent seront difficilement améliorés sauf si le studio prend la décision de changer l’interface utilisateur.

City of Gangsters

Verdict

City of Gangsters souhaite amener le joueur à contrôler une ville complète et à ressentir, du même coup, les risques reliés à la production illicites à cette époque aux États-Unis. Le jeu propose déjà beaucoup de contenus même si ce dernier n’est pas du tout expliqué. Néanmoins, le tout devrait être réglé à la sortie finale prévue pour la fin de l’année 2021. Même chose au niveau des traductions alors que pour le moment, le titre est uniquement en anglais. Je reste cependant perplexe quant au succès possible de City of Gangsters qui s’adresse principalement aux connaisseurs du genre et qui ne semble pas être assez accessible et intuitif pour les néophytes. Je jetterai tout de même un coup d’œil lors de la sortie finale étant donné que les sorties de ce type d’expérience sont assez rares.

PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.