Je le répète à maintes reprises, mais j’adore découvrir des jeux de studios indépendants. Nous avons souvent le droit à de belles surprises. Darq en fait partie. Sans être parfait, ce jeu d’énigmes m’a permis de me divertir durant quelques heures. Les admirateurs de jeux de puzzles seront ravis. À la fois lugubre et bizarre, Darq intègre un élément de physique intéressant à ses niveaux. On peut marcher sur les murs et changer le sens de la pièce. Vous êtes averti, cœur sensible s’abstenir !

Fiche technique

  • Date de sortie : 15 août 2019 (Original), 25 mars 2021 (Pour nouvelles générations)
  • Style : Puzzle
  • Classement : ESRB T / PEGI 16
  • Développeur :  Unfold Games
  • Éditeur : Feardemic
  • Langue d’exploitation : Anglais, Français
  • Disponible sur PC, PS4, Xbox One, PS5, Xbox Series X/S
  • Testé sur PS5
  • Prix lors du test : 26,99CAD / 19,99€
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Ambiance

Vous contrôlez les rêves de Lloyd et vous réalisez rapidement que votre environnement est déstabilisant. Malgré l’absence de tutoriel, vous apprendrez les mécanismes nécessaires dans les premières minutes de jeu. Certes ce n’est pas toujours évident, mais vous deviendrez meilleur de chapitre en chapitre.

Parfois, l’absence de lumière se fait sentir et d’autre fois, vous devrez marcher en catimini derrière des monstres prêts à vous dévorer. Dans l’ensemble, les effets haptiques de la Dualsense sur PS5 sont un ajout qui permet aux développeurs de nous faire sentir encore plus dans l’environnement cauchemardesque. Pour ceux et celles qui peuvent en profiter, je vous recommande de le faire.

Néanmoins, j’aurais aimé qu’il fasse plus noir et que les effets de lumière soient plus prononcés. On aurait certainement plus profiter d’un peu de ray-tracing. Darq est tout de même beau et vous pourrez l’apprécier à sa juste valeur.

Jouabilité

Un chapitre tutoriel aurait du être offert. J’ai pris quelques minutes avant de comprendre comment jouer et sincèrement, c’est pas l’expérience à laquelle je m’attendais. Ne vous arrêtez pas à ça et essayez tous les boutons au début.

Les énigmes se passent sur plusieurs zones dans le même chapitre. Vous aurez à passer sur le mur et ensuite à accéder à une autre zone. Ainsi, des objets peuvent être récupérés à un endroit pour ensuite servir à un autre. Il m’est arrivé de passer de gauche à droite à plusieurs reprises dans le même niveau. L’expérience est intéressante et heureusement, ne se répète pas.

Un moment donné vous aurez à trouver des bras, des jambes, etc. Vous aurez à résoudre un puzzle avec des billes, de l’électricité ou encore de la lumière. L’édition complète offre 6 chapitres et du contenu téléchargeable.

Verdict

En somme, je vous recommande Darq sans trop d’hésitations. Peut-être moins à plein prix, mais c’est aussi une question de goût. D’avance, ce type de jeu ne tombe pas dans mes cordes. J’ai décidé de donner une chance et j’ai été agréablement surpris. J’ai terminé le jeu en quelques heures seulement et j’en aurais pris davantage, Pour toutes ces raisons, Darq obtient une note au-dessus de la moyenne, mais n’entrera pas dans la catégorie des jeux de l’année.

NOTES
Note d'enthousiasme
7.5
PARTAGER
On dit que qui se ressemble s'assemble. C'est le cas pour Maxime Chartier qui est banquier comme Anthony. Les soirs et le week-end, sa passion pour les jeux vidéos l'amènent à découvrir plusieurs horizons. Chasseur de succès et de trophées comme Jonathan Laurin, il aime découvrir tous les aspects d'un jeu.