Kaze and the Wild Masks : direct dans la nostalgie!

Je suis arrivé un peu sur le tard avec Kaze and the Wild Masks. Aucunes annonces, bande-annonce ou communication n’avaient fait leur chemin jusqu’à moi lorsque j’ai entendu parler de ce jeu pour la première fois. Et pourtant, c’est complètement le genre de jeu qui m’allume en temps normal. Jeu de plateforme en 2D, il y a un petit quelque chose dans son apparence qui dit que le jeu pourrait très bien être particulier. Mais aucune honte à moi de me diriger vers l’incertitude, le genre étant très présent sur le marché et la qualité pas toujours au rendez-vous. Peut-être en raison de la simplicité qu’un jeu de plateforme nécessite au développement, va savoir pourquoi. Mais qui sait, ce Kaze and the Wild Masks pourrait représenter une belle surprise? Du moins, le test de ce jeu répondra à cette question, ça vous pouvez en être sûr!

Fiche Technique de Kaze and the Wild Masks

  • Date de sortie : 26 mars 2021
  • Style : Plateforme 2D
  • Classement : ESRB E / PEGI 7
  • Développeur : PixelHive
  • Éditeur : SOEDESCO
  • Langue d’exploitation : Anglais seulement
  • Disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et Stadia
  • Testé sur Stadia
  • Prix lors du test : 39,99 $ CAD / 29,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Mangez vos légumes!

Tout commence par une petite cinématique toute mignonne. Notre personnage du nom de Kaze explore des ruines avec son ami Hogo à la recherche de trésors inestimables. Coup de bol, celui qu’ils réussissent à trouver est maudit et transpose Hogo dans une sorte de bracelet. Comble de malheur, ce n’est pas le seul désastre qui s’abat sur nous! En effet, tous les habitants du monde de Kaze se voient transformés en différents légumes maléfiques. Vous avez bien compris, vous devrez combattre des tomates tueuses, des carottes dangereuses, des pommes de terre diaboliques et autres monstruosités comestibles. Si vous pensez ne pas avoir eu votre portion de légumes de la journée, croyez-moi, Kaze and the Wild Masks est présent pour vous la servir.

Comme cela a été mentionné plus tôt, on se trouve devant un jeu de plateforme en deux dimensions tout ce qu’il y a de plus classique. On se déplace de gauche à droite, de haut en bas en partant du point A pour se rendre au point B. Évidemment, le jeu demande un peu plus que cela et se débrouille pour nous mettre des bâtons dans les roues pour compliquer notre tâche. Les phases de plateformes deviennent de plus en plus difficiles, se fiant à la courbe d’apprentissage du joueur moyen pour augmenter le tout de façon subtil. C’est très bien balancé de ce côté et la grande majorité des joueurs seront d’accord sur ce point. Heureusement, notre personnage peut écraser les ennemis, tourbillonner pour les vaincre et même flotter pendant un court temps avec ses oreilles. Et à force d’y jouer, on remarque rapidement quelque chose.

L’inspiration d’une l’époque

Le jeu ne s’en cache aucunement, il s’agit d’une lettre d’amour pour les jeux des années 90, là où les jeux de plateformes régnaient en roi et maître sur le marché. Que ce soit les Super Mario, les Shantae ou bien Sonic, on constate rapidement des ressemblances. Mais cela est encore plus frappant quand on compare avec un des rois incontesté du genre, j’ai nommé Donkey Kong Country.

Pourquoi? Parce que les bases du jeu sont les mêmes. Pour commencer, vous avez la possibilité de ramasser, dans tous les niveaux, quatre lettres pour faire KAZE. Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose? Puis vous avez aussi deux mini-jeu cachés dans chacun des niveaux qui vous donnera alors une pierre précieuse. Et si ce n’était déjà pas assez, vous pouvez accumuler des pierres jusqu’à en avoir au minimum cent dans tout le niveau. Si vous réussissez ces trois défis, vous pouvez considérer alors votre niveau comme étant accompli à 100%. C’est pourquoi on peut dire que l’inspiration provient grandement de ce type de jeu puisqu’on nous demandait de faire la même chose qu’à l’époque. Est-ce un problème? Pas du tout, tant que cela est bien exécuté. Ce qui est le cas avec Kaze and the Wild Masks.

Évidemment, le jeu trouve tout de même le moyen d’être original dans son approche. Et c’est là que les Wild Masks entre en jeu. Notre héros (ou héroïne, Kaze n’ayant pas de sexe à ma connaissance) aura différents masques sur son chemin qui lui donneront des pouvoirs variés. Il y a en 4 en tout, soit le requin, le lézard, le tigre et l’aigle. Je pourrais bien vous dire ce que font chacun mais je vous laisse le plaisir de le découvrir. Sachez que cela permet un dynamisme différent entre les niveaux ce qui est loin de nuire.

Parfait pour les speedrun

Avec tout ce qui a été dit sur le jeu, vous pouvez constater rapidement que le jeu a été bâti pour les gens qui veulent le faire à 100% mais aussi le plus rapidement possible. Il faut dire que le tout n’est pas des plus long, alors que cela vous prendra environ 6 à 8 heures pour faire le tour du jeu. Il va de soi que si vous désirez le faire dans sa totalité, il vous faudra mettre un peu plus de temps dessus. Vous pouvez également partager votre temps record avec le reste de la planète et démontrer à quel point vous êtes trop rapide pour les autres. Bon, ce n’est pas mon style parce que je n’ai pas le talent requis mais si c’est bon pour vous, tant mieux j’ose dire?

Reste que de trouver toutes les petites subtilités du jeu est loin d’être une tâche facile. Absolument rien ne nous tombe dessus par hasard et il faut chercher les éléments. Je l’ai mentionné un peu plus tôt, les mécaniques sont variés d’un niveau à l’autre, ce qui fait qu’on ne se déplace pas tout simplement. Il faut maîtriser le tout afin de parvenir à ses fins.

Verdict de Kaze and the Wild Masks

Kaze and the Wild Masks se concentre sur les aspects positifs de l’époque et réussi à retirer les aspects négatifs. On se trouve devant un jeu qui, malgré son manque d’originalité, maitrise parfaitement bien son sujet. De beaux décors, des bons contrôles, un bon niveau de difficulté. Soyons honnête, qu’est-ce que nous pouvons demander de plus pour un jeu du genre? C’est très bien réussi et j’ai adoré mon expérience du début à la fin. J’irais même jusqu’à dire que c’est un des meilleurs dans son genre depuis un bon bout de temps. Bravo à PixelHive pour cette belle réussite!

Kaze and the Wild Masks : direct dans la nostalgie!
Kaze and the Wild Masks semble être un jeu de plateforme comme tant d'autres au premier abord. Puis on y joue, on y trouve du plaisir, des similitudes avec les meilleurs jeux du genre. Pas de copie nécessairement mais plutôt les aspects positifs du passé. Et une fois terminée, on en garde un bon souvenir et un sourire au visage. N'est-ce pas ce qu'un jeu devrait faire à la base? Travail accompli pour PixelHive!
8.5
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE