Bus Simulator 21

Bus Simulator 21 : votre nouvelle compagnie de transport

Après 3 ans d’absence, Bus Simulator 21 marque le retour de la franchise de simulation développé par l’équipe de Stillalive Studios avec de nombreux changements afin de proposer une expérience vidéoludique encore plus immersive. Au programme, un petit monde ouvert avec une gestion simplifiée de votre compagnie de transport dans une ville fictive. Le titre tente de devenir une référence sur le marché. Est-ce une mission accomplie ? La réponse dans ce test complet !

FICHE TECHNIQUE

  • Date de sortie : 7 septembre 2021
  • Style : Simulation
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : Stillalive Studios
  • Éditeur : Astragon Entertainment
  • Langue d’exploitation : Textes en français
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One
  • Testé sur PC
  • Prix lors du test : 52,99$ CAD / 34,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par léditeur

Une nouvelle entreprise en ville

Bus Simulator 21 vous place dans la peau d’un tout nouveau dirigeant dans une ville fictive qui souhaite créer une nouvelle entreprise de transport pour permettre aux habitants de parcourir les nombreux quartiers de cette cité. Ce semi-monde ouvert est juste assez grand pour ne pas avoir l’impression de toujours voir les mêmes paysages tout en ne l’étant pas trop pour pouvoir effectuer des trajets assez rapidement. Alors que les anciens opus proposaient plutôt un aspect gestion mis de côté, cette nouvelle édition offre la possibilité de créer des lignes de bus personnalisé, de gérer ses chauffeurs, de prendre le contrôle d’un autobus quand on le souhaite, de proposer des trajets spéciaux pour les heures de pointes ou encore réduire le service la nuit. Vous l’avez compris, la gestion est pratiquement complète même si le tout reste assez simple à utiliser. La ville fictive de son côté regroupe plusieurs quartiers possédant chacun leur style de routes et environnement. On retrouve notamment des plages, des montages, un centre-ville, etc. Des environnements assez diversifiés et qui offrent une variante dans les routes empruntées. D’ailleurs, le monde ouvert se charge lors de l’ouverture de la partie et par la suite il n’y a plus aucun chargement. Un avantage surtout pour les longues sessions de jeu.

Bus Simulator 21

De nombreux autobus

L’un des autres attraits de ce Bus Simulator 21 est l’intégration par l’équipe de développement de nombreuses marques et licence officielles telle que Volvo, Alexander Dennis, Scania, BYD, Grande West, Blue Bird, Mercedes-Benz, Setra, IVECO BUS ou encore MAN. Au niveau de la jouabilité, l’ensemble des véhicules disponibles n’offrent pas toujours le même type de conduite. Certains proposent quelque chose d’un peu plus lourd tandis que d’autres sont beaucoup plus agiles dans les virages même si au final, j’avais l’impression de manquer de précision dans mes manœuvres. L’environnement n’est parfois pas toujours adapté et on a bien beau prendre le virage de la bonne façon, on finit souvent par embarquer sur le trottoir. Le titre propose aussi un système de météo dynamique et un cycle jour/nuit, mais ces derniers n’influencent en aucun cas notre conduite. Certains éléments comme les dos d’âne, les travaux, les passages piétonniers offrent quant à eux une réelle modification sur notre manière de conduite et sur la physique générale des autobus.

Bus Simulator 21

Une interface pas toujours claire

Pour les néophytes des jeux des simulations, il est parfois difficile d’être séduit par l’interface de ce genre bien particulier qui est souvent illisible ou contient beaucoup trop d’information. Bus Simulator 21 n’échappe malheureusement pas à cet aspect et même si son interface est assez lisible, il y en beaucoup d’indications affichées simultanément. De plus, certaines missions de la carrière n’indiquent pas clairement ce que le joueur doit faire. Ce qui devient rapidement frustrant. On a l’impression de tourner en rond alors que pourtant les premières minutes du jeu nous tiennent un peu trop la main.

Bus Simulator 21

Le manque d’optimisation

Du côté technique, Bus Simulator 21 est sans aucun doute le plus bel opus de la franchise jusqu’à maintenant. On remarque rapidement le travail des développeurs qui tente de donner un second souffle à cette licence qui a longuement été critiquée à ce sujet par le passé. Les effets de lumière, les textures et la modélisation des véhicules sont assez réussis. Les PNJ ont même tendance à discuter de la pluie et du beau temps pendant qu’ils sont à l’intérieur du bus. Néanmoins c’est au niveau de la réalisation technique que l’on constate les plus gros problèmes. Fermeture sans raison du jeu, ralentissement dans plusieurs zones, problèmes de collision avec l’environnement, etc. Sans oublier qu’il m’est arrivé d’être bloqué dans une mission et de devoir redémarrer le jeu pour pouvoir poursuivre mon aventure.

Bus SImulator 21

Conclusion

Avec une absence de plusieurs années, les amateurs de jeux de simulation avaient hâte de constater les nombreux changements proposés par l’équipe de Stillalive Studios sur ce Bus Simulator 21. Les nouveautés sont tout de même très présentes avec notamment l’apparition d’un monde ouvert diversifié, la présence de nouvelles marques de véhicules ou encore un système plus complet pour créer des trajets personnalisés. Les problèmes d’optimisation et techniques nuisent clairement à l’aventure alors que la physique de la conduite en elle-même n’est pas du tout au niveau.

Bus Simulator 21
Bus Simulator 21 : votre nouvelle compagnie de transport
J'ai tout de même été déçu de ce Bus Simulator 21 malgré l'ajout de plusieurs nouveautés et un environnement en monde ouvert diversifié. Le plus important dans ce type de jeux est la conduite et qui malheureusement n'est franchement pas bien reproduite sans oublier les nombreux problèmes techniques.
6
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE