Rainbow Billy : The Curse of the Leviathan marque un pas important pour des jeux plus inclusifs

De la bouche même du fondateur et PDG de ManaVoid Entertainment, Chris Chancey, Rainbow Billy pourrait faire figure de précurseur dans son industrie. À l’ère où la plupart des nouveaux jeux sont encore très centrés sur la violence, le studio québécois veut faire différent. « Le temps venu pour des jeux où l’entraide, la gentillesse, l’inclusion et la diversité sont à l’honneur selon lui. » En laissant tomber les combats au profit de l’écoute, le dialogue, l’empathie et le respect des autres, on laisse place à une aventure unique en son genre. Mais derrière cette approche novatrice se cache-t-il un jeu réussi ?

Fiche Technique de Rainbow Billy

  • Date de sortie : 5 octobre 2021
  • Style : Aventure / Jeu de Rôle
  • Classement ESRB/PEGI : E / 3
  • Développeur : ManaVoid Entertainment
  • Éditeur : Skybound Games
  • Langue d’exploitation : offert en français
  • Disponible sur PS4, Xbox One, Switch et PC
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 38,99$ CAD / 24,99€
  • Site Officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

La malédiction du Leviathan

Rainbow Billy: The Curse of the Leviathan raconte les aventures du jeune Billy, un personnage non-binaire, qui veut mettre fin à la malédiction de l’infâme Leviathan qui a volé les couleurs du monde. Pour réussir à transformer ce monde monochrome, il devra ramener le bonheur dans le cœur de ceux qu’il croise. En naviguant à bord de son fidèle bateau Friend-Ship, il devra traverser des eaux sombres et réinstaurer les couleurs une île à la fois.

Rainbow Billy

Ainsi, la quête de Billy l’amènera à passer à l’âge adulte en apprenant à s’accepter et accepter ceux qui l’entourent. Le récit nous fait chaud au cœur et il nous rappelle l’importance d’écouter les autres et que les conflits n’ont pas toujours besoin d’être réglés par la violence. En plus, il y a une belle profondeur au niveau de développement du personnage de Billy. On en apprend tranquillement un peu plus sur lui et ça nous permet de nous attacher plus à lui.

Or, le jeu ne serait pas aussi amusant sans l’acolyte de Billy, Rodrigo, qui se décrit comme une canne à poing. En fait, c’est comme une canne à pêche dont l’extrémité est une drôle de glue verte transparente animée. Ce compagnon va nous aider à pêcher, à passer par-dessus des obstacles et va souvent interagir avec les personnages secondaires. D’ailleurs, c’était mon personnage préféré, mais les autres personnages sont aussi bien amusants.

Confronter autrement

Puis, on a tendance à analyser la jouabilité d’un jeu de rôle par son système de combat, mais ce serait inadéquat ici. Dans Rainbow Billy, il est plutôt question de confronter les personnages monochromes avec l’écoute et la parole. Mais, comme tout bon RPG, c’est fait au tour à tour alors que notre personnage à un choix de dialogues pour encourager l’autre camp. Cependant, il faut faire attention parce que de prendre le mauvais peut faire baisser le moral de Billy et éventuellement nous faire recommencer.

L’autre aspect important des confrontations repose dans les formes colorées qu’il faut envoyer vers nos adversaires. Celles-ci représentent diverses émotions. Pour remporter la confrontation, il faut avoir débloqué et rempli chacune des formes qui se cachent dans le cœur des personnages. Alors, Rainbow Billy utilise une sorte de système de capture à la Pokémon où chaque personnage dont on aura purifié les couleurs va se joindre à nous. À la base, ils n’ont qu’une seule forme, mais en leur donnant des cadeaux, on peut en débloquer deux autres.

Ainsi, tout est une question d’aligner le personnage qui représente la bonne forme/couleur sur le tableau. Puis, il faut ensuite réussir le mini-jeu associé. Ce n’est pas trop compliqué, mais le rythme s’accentue à force d’avancer dans les tableaux. Dans l’ensemble, ça demeure accessible à travers l’aventure. Bref, ce système m’a beaucoup plus et c’est vrai que ça fait différent. Quoi de plus positif que d’envoyer des encouragements plutôt que de taper sur la marboulette d’un adversaire.

Des aires de Paper Mario

Outre l’aspect RPG, Rainbow Billy est un jeu d’aventure en 2.5D qui mixte des éléments de jeux de plateformes et de casse-têtes à résoudre. Avec ce mélange de style ainsi que les nombreuses couleurs, j’avais l’impression de retrouver Paper Mario : Color Splash. Selon moi, le fait que les personnages et plusieurs éléments du décor soient en 2D, mais qu’on puisse quand même se déplacer en 3D est vraiment une signature de Paper Mario.

Rainbow Billy

À l’instar du jeu de Nintendo, le nouveau titre de ManaVoid est très accessible. La caméra tourne d’elle-même quand vient le temps d’explorer les îles ce qui permet aux développeurs de cacher quelques secrets. Par contre, ça peut être un peu frustrant par moment parce qu’on voudrait avec ce contrôle accru et une meilleure perspective aiderait avec certains sauts. On vous recommande quand même fortement d’explorer parce que le jeu va vous récompenser avec des bonis pour votre personnage.

Enfin, j’ai bien aimé le fait qu’on peut toujours aller dans notre journal pour se remémorer où on en était avec l’histoire. Ça nous permet de garder le fil même si on arrête d’y jouer pendant quelques jours et considérant que le monde ouvert est assez grand, c’est très pratique. Parlant du monde ouvert, j’ai trouvé que le design était très réussi. Il y a une belle variété d’un monde à l’autre et les casse-têtes ne se répètent pas non plus. Bref, outre les petits accrochages avec la caméra, le reste est impeccable.

Rainbow Billy

Verdict sur Rainbow Billy

Pour conclure, Rainbow Billy: The Curse of the Leviathan réussit son objectif d’offrir un jeu différent qui demeure très amusant. Il y a plein de raisons d’apprécier le nouveau jeu de ManaVoid comme son look coloré, ses personnages uniques, son niveau d’accessibilité et son système de jouabilité qui mise sur les mots plutôt que sur la violence. En plus, c’est visuellement impeccable et accompagné d’une trame sonore entraînante. Outre quelques ralentissements mineurs, j’espère que Rainbow Billy va ouvrir les portes à une nouvelle ère pour des jeux plus inclusifs et moins violents.

Rainbow Billy : The Curse of the Leviathan marque un pas important pour des jeux plus inclusifs
Par ses personnages et sa jouabilité uniques, Rainbow Billy: The Curse of the Leviathan ouvre la porte à des jeux plus inclusifs et moins violents. On s'attache rapidement à Billy, Rodrigo et les personnages qui nous accompagnent et l'histoire nous donne une belle leçon de vie. Bref, c'est un très bon jeu indépendant qui vaut la peine d'être exploré.
8
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE