Test de Chernobylite Enhanced Edition : Une catastrophe revisitée

Tchernobyl, 26 avril 1986.  Une catastrophe épouvantable se produit au réacteur numéro 4.  Une augmentation incontrôlée de la puissance a pour effet de provoquer l’explosion du réacteur nucléaire libérant une énorme quantité d’éléments radioactifs dans l’atmosphère.  Et si cet incident avait permis de découvrir une nouvelle source d’énergie nommée Chernobylite et d’explorer l’espace-temps ?  Que serait-il arrivé ?

  • Date de sortie : 21 avril 2022 (Sortie originale : 28 septembre 2021)
  • Style : FPS, RPG, Survival Horror
  • Classement ESRB / PEGI : ESRB M / PEGI 18
  • Développeur : The Farm 51
  • Éditeur : All In! Games
  • Langue d’exploitation : Sous-titré en français
  • Disponible sur PC, PS5, PS4, Xbox One, et Series X|S
  • Testé sur Xbox Series X
  • Prix lors du test : 38,99$ CAD / 29,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Histoire de Chernobylite

Nous incarnons Igor, un ancien employé de la station de Tchernobyl qui a perdu sa fiancée Tatyana lors de l’incident.  Trente ans plus tard, il reçoit des visions de celle-ci.  Igor tente donc de la retrouver en tentant de voler de la Chernobylite dans la zone d’exclusion de l’incident pour voyager dans l’espace et le temps pour la retrouver.

Il réussit à voler un fragment grâce à l’aide de deux coéquipiers, mais ceux-ci sont attaqués par un être mystérieux surgi d’un portail.  Igor réussit à s’enfuir avec un de ses coéquipiers en créant un trou de ver grâce à la Chernobylite.

Désormais convaincu que l’incident cache quelque chose de plus gros et résolu à trouver sa fiancée, Igor se lance dans la préparation d’une mission suicide pour retourner à la centrale et découvrir la vérité.

Déroulement du jeu

Chernobylite se déroule sur plusieurs jours.  Chaque jour, il est possible d’effectuer une mission principale et d’assigner des missions à ses coéquipiers.  Lorsque la mission est réussie (ou non), on doit revenir à la base en créant un portail.  En revenant à la base, il vous faudra diviser les rations de nourriture à travers vos coéquipiers en faisant attention d’être équitable pour tous.  En plus de leur santé, il vous faudra vous occuper de leur moral (tout en vous occupant de celui d’Igor également).

Le jeu ne se résume pas seulement à cela par contre, le but étant ultimement de lancer la mission suicide quand vous croyez avoir assez d’équipements, informations et coéquipiers.  Vous pouvez même la lancer dès le départ, mais vos chances de réussite sont proches de zéro.  Le concept de la mission suicide me fait beaucoup penser à la mission finale de Mass Effect 2.  Tout le jeu sert à préparer cette mission finale.

Une base à entretenir

L’entrepôt vous servant de base est un vrai fouillis au commencement.  En trouvant des ressources, il sera possible de construire des établis pour concevoir des armes et des munitions, améliorer vos armes et beaucoup plus.

Il est nécessaire d’avoir un bon équilibre, car en construisant un générateur pour avoir de l’énergie, la qualité de l’air ainsi que la radioactivité de la base augmentent.  Il faudra penser à construire des purificateurs d’air ainsi que des filtres pour la radioactivité pour que la base reste confortable.

En parlant de confortable, la base ne doit pas juste servir de zone d’opérations.  Il s’agit également du lieu de vie d’Igor et ses équipiers.  Des lits, divertissements, décorations et d’autres choses seront nécessaires pour que tout le monde se sente bien, car si ce n’est pas le cas, certains personnages décideront d’abandonner Igor.

S’occuper de ses relations

Au fil des missions, Igor pourra recruter des « stalkers » pour l’aider dans sa mission suicide.  Chaque personnage est différent du point de vue de leur sens moral.  Il est possible de plaire à l’un en détruisant une base de données ennemie, mais un autre sera fâché, car cette base de données aurait pu vous aider dans votre mission.

Encore une fois, il s’agit d’équilibrer vos choix pour tenter de plaire à tous (ou presque).  Ces choix ne sont pas définitifs par contre.  Lorsque vous mourrez, vous vous trouvez dans une zone hors du temps où vous voyez toutes les décisions que vous avez prises.  Si vous n’êtes pas heureux des conséquences de cette décision, il est possible de la modifier pour voir ce qui se produirait différemment.

Des affaires à résoudre

Dans la chambre d’Igor, il y a un tableau avec des enquêtes à résoudre.  Il faudra trouver des indices dans le monde ouvert (indiqué par des « ? » sur la carte) pour faire avancer les enquêtes.  Lorsque nous avons suffisamment d’indices, il sera possible de lancer une reconstitution grâce à un casque de réalité virtuelle.  Ceci permettra à Igor d’en apprendre plus sur la tragédie et la disparition de sa fiancée.

Ces enquêtes sont très intéressantes et font découvrir encore plus l’intrigue du jeu.  L’intrigue du jeu est d’ailleurs un point fort.  Elle se développe tranquillement avant de nous lancer une finale inattendue.

Un monde ouvert dangereux

Chaque mission se déroule dans un monde ouvert rempli de danger.  Au fur et à mesure que les journées avancent, les zones deviennent de plus en plus dangereuses.  Les soldats du NAR (organisation militaire chargée de contrôler la zone d’exclusion) ainsi que les créatures surnaturelles sortant de portails créés par la Chernobylite se multiplient.

Il y a énormément de lieux à visiter et la zone de la catastrophe est bien reproduite.  On voit que la flore reprend tranquillement son dû et les bâtiments tombent en ruine faute d’entretien. 

La Chernobylite fera halluciner Igor quelquefois provoquant des « jumpscares ».  Il n’y en a pas beaucoup, mais ils sont bien placés pour surprendre le plus possible.

Dès le début du jeu, Igor recevra un « scanner » pour détecter le niveau de radiation où il se trouve et permettant également de trouver du matériel de fabrication.  Plus tard, vous pourrez l’améliorer pour permettre de détecter les ennemis à distance également.

Quelques problèmes et reproches

Généralement, cette version « Enhanced » est très belle et très fluide.  Malheureusement, j’ai eu plusieurs fois des ralentissements (en particulier dans la base).  Ces baisses de performance sont décevantes surtout puisqu’il s’agit d’une version optimisée pour les nouvelles consoles.

Le système de « parkour » permettant de grimper à des rebords n’est pas au point.  Le jeu ne nous permettra pas de nous agripper à des rebords seulement quand il aura décidé que nous pouvons le faire.  Il en va de même pour des passages étroits.  Un trou où il est évident que nous pouvons passer sera impossible à utiliser par exemple.

Impossible de passer par ce trou8230

Du positif également

Globalement, Chernobylite offre une expérience immersive.  La trame sonore est d’ailleurs l’un des points forts.  J’ai adoré les musiques d’ambiance en explorant les zones désolées de Tchernobyl.  Le doublage est très réussi également.

La mission suicide est vraiment superbe.  Elle offre de multiples fins.  Je la compare encore une fois à Mass Effect 2 puisqu’il sera possible de perdre des coéquipiers dépendant des choix faits précédemment dans le jeu.  Il faut également affecter chaque personnage à une tâche précise (hacker, sniper, espion, etc.). 

En plus des choix faits durant tout le jeu, la tâche assignée à chacun influe sur la conclusion.  Vous aurez à prendre plusieurs décisions rapidement pendant la mission elle-même en vous fiant ou non sur vos équipiers.  La possibilité de réussir la mission et que tout le monde survive est très faible lors du premier essai.  Pour ma part, j’ai « sauvé le monde », mais perdu deux partenaires.

Verdict

Chernobylite est un coup de cœur.  Je ne pouvais arrêter de jouer tellement je voulais connaître la suite.  Ses quelques petits défauts sont réellement minimes comparés à ses nombreux points forts.  Les développeurs ont d’ailleurs réussi à combiner plusieurs styles de jeu en un pour offrir une expérience mémorable.  L’intrigue est bien ficelée et bien que certains trouveront la finale « tirée par les cheveux », je l’ai trouvé parfaite.  Je ne peux que vous recommander de découvrir les terres désolées de Tchernobyl.

Test de Chernobylite Enhanced Edition : Une catastrophe revisitée
L'intrigue
La mission suicide
La gestion de la base et des coéquipiers
Quelques ralentissements
Notre personnage ne peut pas grimper ou ramper où il veut
8
Print Friendly, PDF & Email