F1 22

Test de F1 22 : la vie sur et à l’extérieur de la piste

Les amateurs de courses ont droit à une saison très serrée cette année en Formule Un. C’est particulièrement dû aux changements de réglementation de la compétition qui ont été appliqués pour cette nouvelle saison qui a débuté en mars dernier. Une nouvelle fois, Codemasters (maintenant totalement intégré à Electronic Arts) était responsable de développer un nouvel opus de sa franchise sur la catégorie reine de la course automobile. F1 22 est disponible depuis une quinzaine de jours sur la plupart des plateformes et met l’accent sur la vie en dehors des circuits, notamment avec la possibilité de faire l’acquisition de véhicule de luxe. Néanmoins, est-ce que l’édition de cette année apporte suffisamment de nouveauté pour inciter les possesseurs de l’année dernière à sortir de nouveau le portefeuille ? La réponse dans ce test complet !

FICHE TECHNIQUE

  • Date de sortie : 1er juillet 2022
  • Style : Sport et course automobile
  • Classement ESRB / PEGI E / PEGI 3
  • Développeur :  Codemasters
  • Éditeur : EA Sports
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur PC, PS4, Xbox One, PS5 et Xbox Series X/S
  • Testé sur Xbox Series X
  • Prix lors du test : 89,99$ CA / 79,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

L’intégration des nouveaux règlements

F1 22 était assez attendu par les amateurs de la discipline, car après plusieurs années de domination par Mercedes et RedBull, de nouveaux règlements et voitures étaient introduits. Bien entendu, le nouvel opus développé par Codemasters intègre ces nouveautés apportées par la FIA. On y retrouve, donc, les voitures remaniées, les règles repensées et les pilotes et les écuries de 2022. Le titre intègre aussi la catégorie F2, mais à l’heure d’écrire ce test, il s’agit toujours des voitures et pilotes de 2021. Une mise à jour sera déployée gratuitement dans les prochaines semaines. Je trouve une nouvelle fois cela dommage de ne pas avoir l’ensemble du contenu dès la sortie du jeu.

Certains circuits ont aussi été remaniés et ajoutés dans ce F1 22 comme le nouveau Miami International Autodrome. Parmi les autres nouveautés en termes de contenu, nous retrouvons les Courses Sprint aux Grands Prix d’Émilie-Romagne, d’Autriche et de São Paulo. Il est même possible d’activer cette fonction dans des modes personnalisés pour n’importe quelle course au calendrier. Un ajout qui peut paraître anodin, mais qui ajoute un peu de stratégie.

F1 22

Des modes plutôt classiques

Les modes de jeux sont sensiblement les mêmes avec un mode carrière, saison, mon écurie (pour créer sa propre équipe) ou encore les courses et championnats en ligne. Dans le premier cas, il est possible de faire une carrière seul ou en coopération. Ce mode est aussi disponible en écran scindé pour y jouer sur la même télévision. À vous de choisir si vous débuter votre carrière dans la même écurie ou en tant que rival. De son côté, le mode Mon Écurie a subi des changements très mineurs et est pratiquement identique à l’année dernière. F1 22 n’apporte pas énormément de nouveauté sauf peut-être pour les possesseurs de casque VR. En effet, ces derniers peuvent compléter leurs courses favorites en réalité virtuelle. Un ajout principalement dédié aux amateurs les plus équipés et pour augmenter l’immersion.

La vie à l’extérieur du circuit

L’une des principales nouveautés de ce F1 22 concerne les ajouts F1 Life. Peu importe le mode de jeu auquel vous allez jouer, vous aurez la chance de déverrouiller des crédits et des jetons supercars. La monnaie virtuelle est récupérable en atteignant des objectifs précis comme depuis plusieurs années ou via microtransaction. Cette dernière peut être dépensée dans un magasin qui se met à jour régulièrement. Néanmoins cette fois-ci, vous pouvez entièrement personnaliser votre pilote que ce soit pour sa tenue à l’extérieur de la piste ou lorsqu’il est dans la monoplace. Plusieurs marques de vêtements et d’accessoires bien connus ont été intégrées dans le jeu afin d’exprimer votre personnalité. Vous avez même accès à une sorte de Hub qui est lui personnalisable avec des meubles, des tapis, des cadres, etc.

F1 22

L’autre ajout majeur de cette portion F1 Life est la possibilité d’utiliser des jetons supercars pour faire l’achat de voitures luxueuses. Si ces dernières peuvent être affichées à plusieurs endroits dans votre hub personnalisé, elles peuvent aussi être conduites. En effet, les développeurs de F1 22 permettent cette année d’utiliser les voitures que vous vous procurez sur la piste. Vous pouvez, par la suite, participer à des défis ou simplement effectuer le meilleur tour possible sur votre circuit préféré. Les défis sont aussi intégrés aux modes Carrière ou Mon Écurie pour varier les plaisirs.

Des sensations similaires, mais réussies

Le plus important dans un jeu de course automobile concerne les sensations que l’on ressent au volant. Encore une fois, les développeurs de Codemasters ont effectué un bon travail sur ce F1 22. Les sensations sont certes semblables aux opus précédents, mais restent très fidèles à la réalité. Encore une fois, il y a de nombreuses options d’accessibilités pour adapter votre expérience selon l’aisance que vous avez ou encore selon votre expérience. L’intelligence artificielle a aussi eu droit à quelques améliorations alors qu’elle s’adapte plus facilement à votre comportement. Il est rare que je remarque ce genre de détails dans des jeux annuels, mais pourtant j’ai rapidement trouvé que mes adversaires étaient un peu plus intelligents. Il y aussi la possibilité de faire le tour de formation ou encore de tourner nous-mêmes le volant pour effectuer l’arrêt aux stands. J’ai cependant quelques réserves au niveau de la conduite des supercars. J’ai trouvé que peu importe le modèle, elles se conduisaient toutes de la même façon. De plus, le comportement de la voiture est beaucoup trop arcade à mon goût.

F1 22

De nouveaux problèmes techniques

Je n’ai pas l’habitude d’écrire un paragraphe entier sur des problèmes techniques dans mes tests de jeux. Cependant, F1 22 fait partie clairement des exceptions. Le titre comporte beaucoup plus de bogues qu’à l’habitude sur les titres de Codemasters. La plupart des soucis techniques apparaissent sans raison au cours des courses. À titre d’exemple, lors d’une course, la voiture de sécurité a dû être mise en place à la suite d’un accident. Pendant que la plupart des monoplaces roulaient tranquillement derrière la voiture, certaines voitures derrière moi ont reçu des pénalités. Au départ, je ne m’en souciais pas trop jusqu’à ce que devant moi la monoplace disparaisse. Quelques secondes plus tard, elle est de retour et atterrit depuis le ciel directement sur une autre voiture et reçoit une pénalité. Quelques minutes plus tard, en plein milieu d’une ligne droite, ma voiture chute en dessous de la piste. Même en utilisant la fonction flashback, impossible d’éviter le problème qui se produit systématiquement, peu importe ma position sur la piste. Bien entendu, le titre ne sauvegarde pas pendant la course et lors du redémarrage je devais recommencer depuis le début…

F1 22

Conclusion

Malgré certaines promesses de la part de l’équipe de Codemasters, F1 22 semble subir les mêmes problèmes que les autres jeux édités par EA Sports. Le jeu apporte un peu plus d’immersion avec par exemple les supercars, mais ces dernières sont vraiment anecdotiques. Encore une fois, certaines données du championnat de F2 ne sont pas encore à jour et il faudra être patient. Sans oublier les problèmes techniques beaucoup plus présents qu’auparavant. Heureusement, les sensations au volant restent les mêmes avec une intelligence artificielle améliorée. Il ne faut pas oublier non plus les nombreuses options d’accessibilité pour obtenir du plaisir, peu importe notre niveau. Il y aussi la compatibilité en réalité virtuelle qui offre l’expérience ultime pour les possesseurs de ce type d’appareil. Visuellement, le titre est aussi bien réussi. Si vous possédez l’édition de l’année dernière, il ne faut vraiment pas s’attendre à de gros changements.

F1 22
Test de F1 22 : la vie sur et à l’extérieur de la piste
L'intégration de la nouvelle réglementation
L'ajout des courses Sprint
La possibilité de posséder des supercars
Une personnalisation de notre pilote accrue
L'ajout du mode VR
Le retour de la carrière en écran scindé
La possibilité d'effectuer le tour de formation
La catégorie F2 toujours pas à jour
Une conduite trop arcade pour les supercars
Des soucis techniques réguliers
Peu de nouveautés majeures
La disparition du mode histoire
8
Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights