Another Code: Recollection

Test Another Code: Recollection sur Nintendo Switch

Nintendo continue de ramener d’anciens titres un peu moins connus et les remettre au goût du jour. Après Famicom Detective Club, c’est au tour des jeux Another Code: Mémoires Doubles et Another Code : R – Les Portes de la Mémoire de renaître. Ceux-ci étaient initialement disponibles sur DS et Wii respectivement. D’ailleurs, le second n’était même pas sorti en Amérique du Nord. Alors, si vous êtes amateur des aventures mystérieuses en pointer-cliquer de la belle époque du genre, voici notre test de Another Code: Recollection.

Pour ceux qui commencent l’aventure, je vous recommande fortement de changer de niveau de sensibilité de la caméra. Votre expérience sera grandement amélioré, car par défaut, c’est beaucoup trop lent.

Fiche Technique de Another Code: Recollection

  • Date de sortie : 19 janvier 2024
  • Style : Pointer-cliquer, Aventure, Casse-têtes
  • Classement ESRB / PEGI : T/ PEGI 12
  • Développeur :  Arc System Works (Remake) et Cing (version originale)
  • Éditeur :  Nintendo
  • Langue d’exploitation :  Voix en anglais et sous-titres en français
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Testé sur Nintendo Switch OLED
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 59,99 € 
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Retrouver son père

Pour ne pas divulgâcher l’histoire des éléments clés du premier jeu, je vais éviter de donner des détails sur l’histoire du 2e. Donc, dans Another Code: Mémoires Doubles, la jeune Ashley Mizuki Robins reçoit une lettre de son père qu’elle croyait mort depuis 11 ans. Sa tante, qui l’élève depuis comme sa mère est aussi disparue, l’amène rejoindre son père sur l’île de Blood Edward. Cependant, une fois arrivée sur terre ferme, sa tante Jessica disparaît mystérieusement sur le chemin du manoir.

Or, des choses très étranges se sont produites sur l’île et Ashley y rencontre le fantôme d’un jeune garçon surnommé D. Il semble qu’il soit coincé sur l’île comme il n’a pas fait la paix avec ce qui lui est arrivé. Ensemble, ils vont découvrir les mystères de l’endroit qui sont importants autant pour un que pour l’autre.

L’histoire du premier jeu est quand même très prévisible. Même le rebondissement de la fin était quelque chose qu’on pouvait sentir bien avant. Le premier jeu est d’ailleurs un peu plus concis puisqu’il m’a pris environ 6 heures en trouvant tous les messages en origami. Le deuxième est beaucoup plus abouti, plus intéressant, il y a plus de personnages avec lesquels interagir et prend 2 ou 3 heures de plus. Bref, j’ai été beaucoup plus surpris dans Another Code R surtout qu’Ashley connaît une belle progression au plan personnel.

Another Code: Recollection

Des dialogue et des casse-têtes

Another Code: Recollection n’est pas un jeu pour tous. Si le genre ne vous plaît pas, ce jeu ne va pas magiquement changer votre avis. Le but du jeu est de raconter une histoire qui a de l’impact et c’est pourquoi il y a amplement de dialogues. Certes, il y a du doublage pour la plupart, mais il y a aussi beaucoup de lecture à faire. Heureusement, je n’ai jamais vraiment ressenti de longueur. Les deux jeux ne sont pas assez longs pour devenir redondants et les intrigues sont assez bonnes pour nous garder en haleine. En plus, on peut activer la lecture automatique si on veut tout simplement lire/écouter sans appuyer sur les boutons.

Outre la lecture, Ashley se promène aussi dans différents environnements et fait parfois face à des casse-têtes. Comme tout bon jeu pointer-cliquer, il y a plusieurs objets avec lesquels interagir qui vont parfois donner des détails supplémentaires pertinents et d’autres qui sont là juste pour le décor.

Pour les casse-têtes, je dirais qu’ils sont assez simples. Il faut parfois faire des manipulations un peu plus complexes comme combiner des accessoires, mais aucun n’est vraiment difficile. Je pense que le maximum de temps que j’ai passé sur un même casse-tête c’était 7 à 8 minutes. Le jeu nous offre amplement d’indices. Il suffit de lire attentivement et on peut toujours faire appel à la flèche qui nous dirige si on s’égare. J’avoue que j’aurais aimé quelques défis plus complexes. Même les messages facultatifs à trouver dans les décors sont assez faciles à repérer.

Plus qu’un remake

Malheureusement, je n’avais pas joué aux versions originales de la collection, mais j’ai quand même regardé quelques vidéos. On remarque, dès le départ, le visuel qui a complètement été transformé. La nouvelle version est très jolie et je trouve que ce sont les personnages qui ont reçu les plus belles améliorations. Par exemple, la nouvelle version d’Ashley a des cheveux plus blancs brillants et qui semblent tirés d’un dessin animé japonais. Dans le jeu principal, ils sont presque gris. C’est aussi frappant avec le personnage de Matthew. Ils ont aussi plus d’expressions faciales. Selon moi, c’est le jour et la nuit entre l’original et le remake.

Les environnements sont aussi complètement modélisés en 3D dans Another Code: Recollection ce qui n’était pas le cas dans la première version. À l’époque, plusieurs scènes étaient plutôt en défilement latéral ou statique. Maintenant, on a vraiment une perspective complète ce qui rend aussi l’utilisation de l’appareil photo plus intéressant. En ajoutant le doublage des voix, disons que le monde présenté semble plus réel. Il y a même certains casse-têtes qui sont complètement différents.

Enfin, j’utilise le terme plus qu’un remake, parce que les développeurs chez Arc System Works ont aussi changé plusieurs éléments de l’histoire. Or, c’est le cas même dans plusieurs grandes lignes de l’aventure, alors si vous étiez familier avec la série, vous voudrez découvrir la nouvelle direction. Je ne peux pas dire si j’aime mieux la nouvelle version, comme je n’ai pas fait l’ancienne, mais je me suis senti très investi. Les thèmes sont matures et le côté plus science-fiction est vraiment intéressant.

Verdict sur Another Code: Recollection

En terminant, Another Code: Recollection est une belle reprise d’Arc System Works. Je n’étais pas familier avec la série et maintenant j’espère qu’il y aura une suite. Ce n’est pas un jeu qui réinvente le genre ou qui va faire de nouveaux adeptes du pointer-cliquer. Par contre, c’est un bon petit jeu pour commencer l’année pour ceux qui aiment les histoires bien développées avec une héroïne marquante.

Another Code: Recollection
Test Another Code: Recollection sur Nintendo Switch
La qualité du scénario et le développement des personnages
Un très bon doublage
Le travail de remake est complet et superbe
Il y a des outils facultatifs pour avancer
Arc System Works a osé faire des ajustements à l'histoire
Les casse-têtes sont un peu trop faciles
L'histoire du premier est un peu trop prévisible
Un départ un peu lent
7.5
Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights