Famicom Detective Club : deux meurtres et mystères pleins de suspenses

Plus de trente ans après avoir percé l’imagination des joueurs sur Family Computer Disk System, Famicom Detective Club et sa collection de deux jeux fait son grand retour. En effet, et pour la première fois ailleurs qu’au Japon, Nintendo ramène ces titres via des Remakes complets sur Switch. Je vous avertis par contre, ce sont des aventures narratives centrées autour de la lecture, donc pas faites pour tous. Cependant, si vous leur donnez une chance, vous allez découvrir des récits captivants et pleins de suspenses. Mais est-ce que ce sont des incontournables dans leur genre ?

Fiche Technique de Famicom Detective Club

  • Date de sortie : 14 mai 2021
  • Style : Récit narratif
  • Classement : ESRB T / PEGI 16
  • Développeur : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : voix et sous-titres en anglais ou en japonais
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Testé sur Nintendo Switch Lite
  • Prix lors du test : 79,98 $ CAD / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Famicom Detective Club : The Missing Heir

Famicom Detective Club : The Missing Heir raconte l’histoire d’un jeune détective ayant perdu la mémoire dans de mystérieuses circonstances. Celui-ci est retrouvé par un bon samaritain sur le bord d’une plage situé sous une falaise dont il serait tombé. Lorsqu’il retrouve ses esprits, il se rend compte qu’il était au beau milieu d’une enquête. Mandaté par le majordome de la riche famille Ayashiro, notre protagoniste devra élucider le mystérieux meurtre de la matriarche Kiku.

Famicom Detective Club : The Girl Who Stands Behind

The Girl Who Stands Behind est un antépisode de l’épisode précédent. Celui commence avec notre protagoniste qui s’enfuit de la police alors qu’il n’est âgé que de 15 ans. C’est alors qu’un détective décide de prendre en charge le jeune homme et lui offre d’être son assistant. On nous transporte ensuite trois ans plus tard et notre duo reçoit un appel concernant le meurtre d’une jeune étudiante de l’école Ushimitsu. Celui-ci serait connecté à un autre meurtre dont des rumeurs indiquent qu’il impliquerait le fantôme d’une femme couverte de sang.

Famicom Detective Club

Un mélange de Corpse Party et d’Ace Attorney

Je le disais d’entrée de jeu, Famicom Detective Club n’est pas un jeu qui s’adresse à tout le monde. En effet, le joueur joue essentiellement un rôle passif dans l’aventure alors que la jouabilité se limite principalement à de la lecture. Certes, il faut parfois aussi poser la bonne question ou trouver l’item qui nous aidera à progresser dans le décor, mais c’est très secondaire. Avec son côté mystérieux et parfois un peu tendu, je dirais que le jeu se rapproche légèrement de la série Corpse Party. Alors, qu’avec les éléments de recherches et de détective, on tourne plus du côté d’Ace Attorney. Néanmoins, il y a beaucoup moins de mécaniques dans la nouvelle collection.

les deux scénarios sont bien écrits et tiennent encore la route même 32 ans plus tard

Malgré tout, je trouve que les deux Famicom Detective Club sont bien écrits et tiennent encore la route même 32 ans plus tard. J’ai peut-être vu venir une partie du mystère du premier jeu, mais je n’ai pas vu le temps passer. De plus, entre 7 et 8 heures d’aventure pour chaque titre c’est assez robuste sans étirer la sauce inutilement. Qui plus est, le jeu a droit pour la première fois à un doublage en japonais. Ça nous aide à mieux saisir les personnages et donner un peu de personnalité au jeu. D’ailleurs, ceux-ci ne sont pas aussi excentriques et colorés qu’avec Ace Attorney, mais ils cadrent bien dans ce contexte plus sérieux.

Enfin, du côté visuel aussi on se rapproche beaucoup de la populaire série de Capcom. C’est un peu comme une bande dessinée animé au look moderne. J’ai beaucoup aimé les quelques scènes d’animations, les couleurs, le design des personnages et les décors de chaque scène. Même les expressions des personnages étaient à point. Bref, artistiquement les jeux sont bien réussis.

Peu de mécaniques, mais pas si simple

Finalement, Famicom Detective Club n’a pas énormément de mécanique, mais ça ne veut pas dire qu’il est simple pour autant et c’est un peu ce qui est venu diminuer mon expérience. À maintes reprises, je me suis cassé la tête à comprendre qu’elle était la prochaine étape et c’était parfois parce que je ne m’acharnais pas suffisamment. C’est-à-dire que parfois il faut appuyer sur la même question 4 ou 5 fois même si le personnage nous répond initialement la même phrase avant de débloquer. Lorsqu’on s’étend entre trois scènes, plusieurs personnages et multiples discussions, on peut vite perdre le fil.

Entre les doublages et le visuel entièrement refait, il y a une belle qualité de production derrière le tout.

Bref, le jeu ne nous tient pas par la main et c’est une bonne chose, mais parfois j’aurais voulu avoir un petit indice supplémentaire. Autrement, les développeurs ont facilité la vie des joueurs avec la possibilité d’avoir un défilement automatique des dialogues. Lorsqu’on est devant des aventures qui privilégient la lecture, c’est exactement ce qu’on veut. D’autre part, on nous offre des récapitulatifs chaque fois qu’on charge notre partie ce qui est très utile et surtout on peut toujours relire les dernières lignes de dialogues. Il y a même un petit journal qui nous aide énormément à relire nos notes lorsqu’on oublie certains détails des personnages.

Verdict sur la compilation Famicom Detective Club

Pour conclure, si c’est votre genre d’expérience, je pense que vous allez apprécier cette compilation de deux jeux. Je trouve que Nintendo a été très généreux avec cette réédition complète d’un jeu peu connu qui datait. Entre les doublages et le visuel entièrement refait, il y a une belle qualité de production derrière le tout. Malgré des frustrations mineures et un scénario peut-être un peu prévisible, Famicom Detective Club propose dans l’ensemble un bon divertissement pour les fans du genre.

Famicom Detective Club : deux meurtres et mystères pleins de suspenses
Famicom Detective Club: The Missing Heir et Famicom Detective Club: The Girl Who Stands Behind sont deux très bons jeux dans leur genre. Nintendo a investi beaucoup de ressources dans ces titres peu connus et le résultat est franchement excellent. Il y a une très belle qualité de production derrière ces remakes, malgré quelques irritants. Bref, si c'est votre genre de jeux allez-y !
7.5
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE