Pixelles Montréal : ces filles qui créent leur jeu vidéo

5

Pixelles Montreal 2 - Vernissage Mars 2014

« Tout le monde peut créer des jeux vidéo! » Voilà la devise de Pixelles, un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’encourager les femmes à concevoir des jeux vidéo et d’offrir ainsi de nouvelles perspectives à l’industrie. À première vue, pour un néophyte dans le domaine, leur devise peut sembler un peu… utopique. Cependant, il vous faudra bien l’admettre une fois que vous aurez découvert Pixelles et que vous vous serez lancé dans cette grande aventure qu’est la conception d’un jeu, que oui, tout le monde peut y arriver.

Mais qui sont les Pixelles ?

Pixelles, c’est onze autres filles avec qui j’ai eu l’énorme chance de partager les six dernières semaines à vivre une même passion soit : la création de jeux vidéo. Si quelques-unes possédaient des connaissances en conception de jeux, la plupart d’entre nous provenions de domaines forts différents : photographie, communication, enseignement et j’en passe.

Vous le devinerez certainement, nous n’avions donc pas de connaissance préalable en programmation. Ce ne fût pas sans effort, mais que ce soit sous la forme d’un RPG, d’un jeu de plate-forme, ou encore d’un puzzle, nous sommes toutes arrivées à créer un projet original et pour certaines d’entre nous, sans même avoir à rédiger une ligne de codes!

Pixelles nous a donné le droit d’oser et nous en avons bien profité pour sortir de la zone de confort.

Origine de l’organisation

Il ne faut pas se le cacher, au Québec comme en Ontario, les femmes sont encore peu nombreuses par rapport aux hommes dans l’industrie des TIC et c’est de cette triste réalité que “Feminists In Games” a fait naître, à Toronto, le concept qui se cache derrière Pixelles, sous un nom différent toutefois  “Difference Engine Initiative”. Tout de suite, l’organisation s’est retrouvé face à une forte demande et c’est à ce moment qu’elle a cherché à étendre son concept jusqu’à Montréal, plaque tournante de l’industrie du jeu.

C’est Tanya Short, directrice chez Kitfox Games et Rebecca Cohen Palacios, conceptrice d’interface utilisateur chez Ubisoft Montréal qui sont les instigatrices de ce programme ici, au Québec. La première édition du programme Pixelles a été un réel succès, car la demande à Montréal fût tout aussi grande qu’à Toronto. C’est d’ailleurs pourquoi les fondatrices ont eu la bonne idée de renouveler l’expérience cette année.

Pixelles Montreal 1 - Vernissage Mars 2014

Profil recherché

Femme créative, déterminée, un peu autodidacte, mais surtout passionnée par les jeux vidéo; vous avez tout ce qu’il faut pour faire partie de l’organisation et pour créer votre premier jeu vidéo. Que ce soit avec ou sans Pixelles, en tant que participante de l’édition 2014, la qualité que je vous recommande d’avoir pour créer un premier jeu, c’est l’autonomie, car il vous faudra prendre en charge votre apprentissage. Pourquoi? Parce que Pixelles n’offre pas de cours ni d’enseignement comme en retrouve dans les intuitions scolaires. Ce que l’organisation vous offre c’est son appui dans vos projets et des échéanciers pour vous motiver à travailler.

De plus, outre l’incubateur, Pixelles met aussi à votre disposition, des mentors, dont la réputation dans l’industrie n’est plus à faire. Pour avoir accès à leur savoir, il vous suffit de vous inscrire au programme de mentorat.

Pixelles Montreal 3 - Vernissage Mars 2014À votre tour de vous lancer dans la création de jeu vidéo!

Au cours de cette expérience, nous avons eu non seulement la chance de concevoir et de passer par toutes les étapes du processus de création d’un jeu vidéo, mais nous avons aussi partagé le résultat de ces six semaines de travail acharné avec d’autres passionnés du milieu, lors d’un vernissage organisé dans le cadre du festival Montréal joue, le 26 février dernier, à la bibliothèque du Mile-End.

Qu’il s’agisse de judicieux conseils, d’informations ou tout simplement pour vous aider à pousser plus loin une idée ou un concept, les deux fondatrices sont généreuses de leurs temps et arriveront certainement à vous amener à vous dépasser. Bien que Pixelles encourage surtout les femmes à s’impliquer, elle ne ferme cependant pas la porte aux hommes. Le programme à distance leur est ouvert et est tout aussi éducatif! En fait, vous aurez accès à un support fort semblable et tout comme l’incubateur et le programme de mentorat, l’activité est totalement gratuite.

Si vous avez des questions sur les différents programmes offerts ou si vous êtes intéressé à en savoir davantage,  vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin sur le site de pixelles.ca

Crédits photo : Ville de Montréal

 

PARTAGER

Imprégnée de la culture Geek, je suis une passionnée des technologies, du multimédia, mais surtout des jeux vidéo. C’est d’ailleurs ma passion pour cet univers qui m’a poussée à rejoindre l’initiative Pixelles en 2013. J’étudie actuellement à l’Université de Sherbrooke en communication, rédaction et multimédia.