Il est plutôt rare que je sois impatient d’essayer un contenu téléchargeable surtout avant même la sortie du titre original. Cependant, étant un amateur d’horreur, tout ce qui entoure le mythe de Jack l’Éventreur retient mon attention. Au début de 2015, The Order 1886 avait su bien intégrer ce furieux meurtrier à son aventure et j’espérais bien qu’Assassin’s Creed Syndicate serait en mesure d’en faire de même.

Fiche technique

  • Date de sortie : 15 décembre 2015
  • Style : Action et Aventure
  • Classement ESRB / PEGI : M / PEGI 18
  • Développeur : Ubisoft Montpellier
  • Éditeur : Ubisoft
  • Langue d’exploitation : Français et Anglais
  • Disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC
  • Évalué sur PlayStation 4
  • Prix lors du test : 29,99 $ / 29,99 € avec la passe de saison ou 14,99 $ / 19,99 € individuel

Incarnez Jack l’Éventreur

Évidemment, dur de ne pas penser à Jack l’Éventreur lorsqu’on pense à l’époque victorienne de la fin du 19e siècle. Par contre, il faut avancer une vingtaine d’années après les événements de la fin du jeu principal pour que l’histoire concorde. En effet, alors que Londres commence à connaître le début d’une période plus prospère, une série de meurtres sordides vient semer la terreur dans la ville. En l’espace de trois mois et par la propagande de la presse, bien malgré eux, un tueur surnommé Jack l’Éventreur devient une légende. Arrivée de l’Inde, Evie rencontre l’inspecteur Abberline qui l’informe des infâmes meurtres de Whitechapel et de la disparition de son frère. Saura-t-elle arrêter Jack ou est-elle déjà trop tard ?

Le DLC de Jack l’Éventreur ne requiert pas de passer à travers l’histoire principale en entier et vous ne vous ferez pas de gâcheurs en sautant dans celui-ci immédiatement. C’est une histoire secondaire assez courte d’une durée d’environ 2 ou 3 heures qui raconte à sa façon l’implication de Jack dans l’univers des assassins.

Assassin's Creed Syndicate Jack l'Éventreur Evie

Une excellente intégration

C’est assurément ce que j’ai trouvé bien intéressant. Les développeurs ont choisi de lui créer une origine qui cadrait bien dans le monde d’Assassin’s Creed et ils sont même allés jusqu’à intégrer les vrais meurtres qu’on attribue à Jack l’Éventreur dans l’histoire.

L’autre élément que j’ai apprécié, c’est que le jeu nous plonge autant dans la peau d’Evie que dans celle de l’antagoniste. D’ailleurs, ça devient parfois assez dérangeant d’incarner ce célèbre meurtrier. Bien qu’Assassin’s Creed Syndicate est un des jeux les plus brutaux que j’ai fait, je pouvais tout de même plus facilement me détacher de cette violence en me disant que c’était pour une bonne cause. Or, ce n’est pas du tout le cas pour Jack qui est un individu manifestement troublé et dépourvu de sens moral. On sent vraiment qu’une aura de méchanceté plane autour de lui ce qui veut dire qu’Ubisoft a bien réussi son coup au niveau de l’immersion.

De nouvelles mécaniques

Du côté de la jouabilité, ce sont des mécaniques un peu différentes qui ont été mises de l’avant. D’une part, Evie a peaufiné son arsenal avec Henry Green en développant des techniques non létales pour intimider ses adversaires. Elle fait peur à ses ennemis sans jamais leur enlever la vie. Elle gagne même quelques points d’attributs afin de parfaire ses nouvelles connaissances. Du côté de Jack l’Éventreur, les techniques sont très similaires, mais beaucoup plus brutales. C’est-à-dire qu’il matraque ses ennemis d’une quantité effroyable de coups de couteau ce qui fait peur à tous les autres personnages dans l’entourage. Bref, vous remarquerez assez vite que la jouabilité est un peu différente.

Le dernier élément que j’ai bien aimé, c’est qu’Evie se sert de ses talents d’assassins pour retracer les événements de chaque meurtre de Jack. Elle y découvre des indices supplémentaires qui lui permettent de suivre les traces du tueur en série. C’est une mécanique qui ressemble un peu à celle qui avait été introduite dans Batman : Arkham Origins et met l’accent sur le côté détective de cette aventure.

Assassin's Creed Syndicate Evie

Le verdict

En conclusion, l’univers très sombre d’Assassin’s Creed Syndicate se prête bien au contenu téléchargeable Jack l’Éventreur. Cependant, l’aventure était un peu courte à mon goût, mais le rythme est à point. On peut dire qu’encore une fois, Ubisoft a su mélanger réalité et fiction afin d’offrir une expérience divertissante aux joueurs qui vient bien compléter l’aventure principale.

Notre test complet d’Assassin’s Creed Syndicate

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !