Retour sur la conférence Google I/O 2013 et ses annonces

Google I O 2013

Hier se tenait au Moscone Center de San Francisco la conférence de lancement de Google I/O 2013. Au total on parle de 6 000 personnes sur places, 460 I/O Extended sites dan 90 pays dans le monde et plus d’un million d’internautes qui suivaient la conférence en direct sur Youtube.

En introduction, Sundar Pichai, le nouveau patron d’Android, est revenu revenu sur l’évolution qu’a connu le monde des technologies. S’il n’y avait qu’un OS majoritairement utilisé il y a 7 ans, aujourd’hui on parle de plusieurs OS et appareils. Et ce ne sont plus seulement des ordinateurs fixes, ordinateurs portables et téléphones mais aussi aujourd’hui des thermostats, lunettes, montres et bien d’autres produits encore. Cette technologie qui se diffuse a un impact direct dans notre quotidien.

C’est ainsi que Google a souhaité mettre l’accent sur ses deux plateformes ouvertes Android et Chrome. Mais des annonces ont également été faites en matière de recherche, pour Google+ et pour Google Maps.

Android et Google Play

Google annonce qu’Android est l’OS le plus populaire aujourd’hui. Ainsi, il y a eu 900 millions de terminaux Android activés en 2013, alors qu’il y en avait eu seulement 100 millions en 2011 et 400 millions en 2012.

Aujourd’hui, ce sont aussi 48 milliards d’applications installées au total, dont 2,5 milliards le mois dernier, et un revenu par utilisateur 2,5 fois plus élevé qu’il y a un an. Des chiffres qui devrait intéresser les développeurs et les entreprises qui se posaient des questions et hésitaient à y investir.

Annonces principales API Google Play Services
  • Les fonctions de géolocalisation pour Google Maps ont été améliorées avec une consommation de la batterie qui est annoncé en baisse de 25%. Google propose également Activity recognition qui permettra de déterminer si l’utilisateur est à pieds, à vélo ou en voiture grâce aux capteurs du téléphone ;
  • Google+ sign-in vient d’être amélioré et devient cross-platform. On peut ainsi s’identifier automatiquement dans une application sur ses différents appareils (mobile, tablette, site web). Depuis le site web, dans la fenêtre de connexion, on pourra même demander l’installation de l’application sur ses appareils Android si celle-ci est disponible ;
  • Google Cloud Messaging, service de push de Google, profite également de nouveautés dont l’objectif est de réduire la consommation de données et de batterie. On reparle encore cette année de la synchronisation des notifications entre ses différents appareils sous Android ;
  • Annonce du nouveau service Google Play Game Services. On retrouve classiquement les réalisation et trophées, un classement des joueurs (avec ses amis et au niveau global) mais aussi Cloud Save qui permet de sauvegarder son jeu en ligne et de pouvoir ainsi retrouver sa progression dans le jeu peu importe son appareil Android mais aussi iOS, l’API étant cross-platform. Enfin il y a aussi un effort qui a été porté à l’aspect multijoueurs grâce au service même si malheureusement la démonstration lors de la conférence n’a pas fonctionné et n’a pas permis de voir l’application sur le terrain.
Outils pour les développeurs

Google a annoncé de nombreuses nouveautés pour les développeurs. Le nouvel environnement de travail Android Studio, basé sur IntelliJ, permettra notamment de développer des applications et de voir le rendu des modifications en temps réel depuis l’éditeur de code. Il sera ainsi possible d’afficher le rendu en temps réel sur six formats. Même si je ne suis pas développeur, les retours que je lisais dans la communauté sur cette annonce semblaient plutôt positifs car cela va dans le sens de la simplification de leur travail pour développer sous Android.

Android Studio Google I O 2013

Google a également annoncé 5 nouvelles fonctionnalités qui vont également être intégrées dans la console de développement Android : une section conseils d’optimisation pour votre application, service de traduction en fonction du budget, Google Analytics, résumé des revenus et optimisation des bannières publicitaires, mise en place de programmes de Beta test simplifiés avec les cercles et communautés Google+.

Optimisation Developer Console Google I O 2013

Google Play Store

Google est d’abord revenu sur le nouveau design du Play Store déjà déployé sur les appareils. L’entreprise a mis de l’avant sur scène avec une courte démonstration le fait que ce nouveau design est adapté à tous les appareils que l’on soit sur mobile ou sur tablette. Il a rappelé également que le contenu est personnalisé pour chaque utilisateur en fonction de ce qu’il télécharge (application, livres, films), de ses +1 et ceux de ses amis notamment.

Deux nouveautés ont été annoncées :

  • Nouveau design pour le Play Store en version Web pour terminer l’uniformisation de son univers
  • Mise en avant d’un classement des applications spécialement développée pour les tablettes. Il s’agit d’une nouvelle que les possesseurs de tablette attendaient depuis longtemps. En effet, contrairement à d’autres OS, il n’était pas toujours évident de trouver les applications développés spécifiquement pour les tablettes, et respectant les guidelines de Google, des autres applications.

Designed for tablets Google I O 2013

Google Play Music All Access

Google a annoncé hier la mise à jour de son service Google Play Music. Ainsi, la plateforme ne sera plus seulement un espace pour la musique que vous avez uploadé mais devient un vrai service de musique en streaming avec Google Play Music All Access via un abonnement payant. Ainsi, il y a une unification entre votre collection personnelle et l’intégralité du catalogue de Google, plus d’un million de titres déjà disponibles.

Parmi les fonctionnalités, il y aura « Listen Now » qui permet de créer une radio (playlist) en fonction de ce que vous écoutez. Comme pour les autres services de Google, il y aura également des recommandations personnalisés dans toute l’application en fonction de vos goûts.

Google Music All Access

Google Play Music All Access est disponible dès aujourd’hui aux États-Unis mais il n’y a pas eu de précisions pour la disponibilité dans d’autres pays. Une période d’essai de 30 jours est offerte. Après, il en coûtera 9.99 $/mois ou 7.99 $/mois pour ceux qui souscrivent avant le 30 juin.

Un Samsung Galaxy S4 version Google pour les États-Unis

Certains attendaient le dévoielement d’un nouvel appareil Nexus de Google mais c’est finalement un Samsung Galaxy S4 avec Android version Google qui a été annoncé. L’appareil, débarassé de la surcouche Touchwizz de Samsung et des différentes personnalisation du constructeur, offrira une expérience Nexus selon Google. Ainsi il bénéficiera d’un bootloader nativement débloqué et des mises à jour par Google en même temps que les autres Nexus.

Samsung Galaxy S4 Google Edition I O 2013

L’appareil sera disponible à partir du 26 juin sur le Play Store aux États-Unis au prix de 649$ sans subvention chez T-Mobile et AT&T. on ne connait pas toutes les caractéristiques de l’appareil si ce n’est qu’il sera compatible 4G LTE et embarquera 16Go de mémoire interne.

Google Chrome

Aujourd’hui il y aurait plus de 750 millions d’utilisateurs de Chrome selon Google sans préciser la répartition en fonction des plateformes et OS. L’entreprise a alors insisté sur l’importance de porter ses innovations autant sur mobile que sur tablette.

À travers plusieurs démonstrations (html5, webgl, webaudio…), Google souhaitait mettre de l’avant qu’un utilisateur peut vivre une même expérience sur un chromebook et sa tablette avec Chrome par exemple. Et même jouer en multijoueur, multiécran avec les différents appareils sur la table avec Chrome et les technologies websocket / webaudio.

Par ailleurs, Google a donné quelques chiffres pour montrer le travail des équipes de Chrome pour améliorer la vitesse, la simplicité et la sécurité notamment avec le développement de nouveaux standards :

  • Les performances javascript se sont améliorés de 57% depuis 2012 ;
  • Le format webP, qui comprend aussi les effets de transparence et d’animations notamment, pèse 31% de moins que le jpeg ;
  • Le VP9 est également un format plus léger que le H.264 qui sera supporté par YouTube dans l’année.

L’objectif est donc de baisser le poids de la bande passante pour l’utilisateur mais aussi pour Google. On sait en effet que c’est devenu un enjeu de négociation avec les opérateurs tant pour les réseaux mobiles que les réseaux « fixes ».

Google Wallet pour simplifier le paiement en ligne

Google veut simplifier le paiement lorsqu’on utilise Chrome que cela soit sur son ordinateur ou sur son mobile. En effet, le nombre d’étapes trop importants seraient à l’origine du nombre élevé d’abandon avant la finalisation d’un achat. Ainsi, avec Google Wallet il n’y aurait plus que 3 étapes, le service ayant préenregistré vos informations.

Enfin, Google Wallet va être intégré dans Gmail, aux États-Unis dans un premier temps, pour permettre d’envoyer directement de l’argent depuis son compte. De la même manière que l’on ajoute une pièce-jointe à son courriel, on pourra donc maintenant cliquer sur $ pour transférer de l’argent par courriel.

Google Play for Education

Si les Google Apps sont déjà utilisés dans de nombreuses institutions et universités, l’entreprise veut simplifier l’utilisation de la technologie et des périphériques mobiles à l’école en créant Google Play for Education. Il s’agit d’un espace qui regroupe des applications, livres… par matière/thème et niveau.

Pour les enseignants il sera ainsi possible de pousser du contenu éducatif sur les appareils mobiles (tablettes ou autres) à un groupe d’élève en particulier à partir de cet espace.

Google Play for Education I O 2013

Déjà testé au quotidien dans certains établissements aux États-Unis actuellement, Google Play for Education sera lancé à l’automne. Un portail sera ouvert durant l’été afin que les développeurs puissent prendre connaissance des guidelines et soumettre leurs applications.

Google+

L’entreprise a profité de sa conférence I/O pour annoncer une grosse mise à jour pour Google+ avec pas moins de 41 nouveautés :

  • Nouveau design : le nouveau design change radicalement de l’actuel et laisse apparaitre des « cartes » comme dans google Now. On sent une certaine uniformisation de son design à ce niveau là. En fonction de la taille de l’écran et du choix de l’utilisateur, l’affichage sera sur une seule colonne ou multicolonne.
  • Hashtag associés automatiquement au contenu : Au-delà du nouveau design, de nouvelles fonctionnalités sont intégrées : derrière chaque post on peut aller plus loin sans quitter la page en retrouvant du contenu relatif au sujet. Cela est permis notamment avec le scan des statuts par Google qui y ajoute automatiquement des hashtags en fonction. Le service est même capable d’analyser les photos postées même s’il n’y a pas de description.
  • Hangouts : ce service, qui va remplacer Gtalk, sera disponible sur le Web, sur iOS et sur Android. Hangouts permettra notamment aux personnes de discuter par messages instantanés (avec une personne ou en groupe), de partager des photos et de créer des appels vidéos jusqu’à 10 personnes facilement.
    Les conversations seront sauvegardées dans le cloud donc il sera possible à tout moment d’accéder au contenu que l’on a partagé peu importe le support et la date. Un service qui semble avoir beaucoup de potentiel même s’il manque encore quelques fonctionnalités comme une indication de la disponibilité ou une personnalisation plus importante dans l’organisation des conversations par exemple.
  • Photos : l’accent a également été mis sur les photos. Google propose ainsi la fonctionnalité Highlights qui va trier votre album photo en fonction de vos critères pour ne garder que les meilleures. Pour cela, le service utilise différents critères : saturation, points d’intérêts, personnes, affinités, doublons, sourires…
    Le service propose également la fonctionnalité Enhance qui se chargera d’améliorer le rendu des photos. Il faudra voir avec ses propres photos mais cela était plutôt intéressant dans les démonstrations hier. À tout moment on peut choisir les élémets que l’on améliore et si on veut revenir à l’ancienne photo dans son album.
    Enfin, il y a également l’introduction de la fonctionnalité Auto-Awesome qui permet de créer certaines mise en scène de ses photos automatiquement comme une création de GIF en focntion de se sphotos prises en rafale ou le collage de plusieurs photos par exemple.

Moteur de recherche

Google annonce avoir défini trois piliers pour classer les évolutions qu’il souhaite apporter à son moteur de recherche : répondre, converser, anticiper. Il faudra maintenant voir sur le terrain si les annonces tiennent leurs promesses

  • Répondre : après l’annonce du Knowledge Graph l’an dernier, Google souhaite l’améliorer. Pour cela il ajoute quatre nouvelles langues (Polonais, Turc, Chinois simplifié, Chinois traditionnel) et veut proposer toujours plus de réponses directement dans la page de résultats plutôt que simplement pousser des liens. La réponse pourra même inclure des comparaisons en fonction des habitudes de recherche ou des informations de l’utilisateur comme Google Now sait le faire aujourd’hui.
  • Converser : il s’agit également de personnaliser la recherche en la rendant plus naturelle. Google généralise la recherche vocale que cela soit sur ordinateur, iOS ou Android. Il suffit de dire « ok Google » pour dicter et lancer sa recherche. La démonstration sur scène était impressionnante et poussait beaucoup plus loin le concept d’Apple avec Siri en y ajoutant la puissance de son moteur de recherche et du contexte de la recherche.
  • Anticiper : Google Now va s’enrichir de nouvelles « cartes » en plus de celles qui sont disponibles actuellement (météo, statut des vols, itinéraire…). On va ainsi retrouver voir apparaitre une carte « musique », « Livres », « Émissions de télévision », « Jeux vidéo » et « Transports publics ». Cet outil de réponse en fonction de l’utilisateur et de prédiction devrait se retrouver dans tout l’écosystème de Google.

Google Maps

Un vraie refonte graphique va être opérée pour le service Google Maps avec une interface en « plein écran », un vue 3D plus détaillée notamment et une expérience générale qui fait penser à une fusion de Google Earth et Google Maps. Lorsqu’on regardera la vue générale de la terre, les nuages seront même représentés en temps réel.

Mais cette refonte s’accompagnera également de nouvelles fonctionnalités :

Ainsi, à partir de son compte Google, l’environnement sera personnalisé en fonction de chaque utilisateur. Cela passe notamment par la suggestion de lieux en fonction des historiques de recherche et des commentaires des amis mais aussi des suggestions en anticipant certains besoins (prendre un verre après le restaurant par exemple).

On retrouvera également une nouvelle interface pour les transports avec un affichage des différents itinéraires directement sur la carte. À noter que sur la version application mobile, le mode navigation offrira de réajuster en temps réel l’itinéraire en fonction d’événements comme des accidents sur la route.

Sur l’application mobile, on peut également noter l’intégration d’offres promotionnelles dircetement dans l’application quand on consulte un lieu, la possibilité de passer d’un lieu à un autre sans quitter la carte consulté et les commentaires sur Zagat notamment. À noter que comme pour l’ordianateur l’application bénéficiera d’une interface entièrement revue tant sur les mobiles que sur tablette (iOS et Android).

La nouvelle version de Google Maps sera disponible cet été officiellement mais il est possible de demander une invitation pour tester la nouvelle version du service pour ordinateur.

Print Friendly, PDF & Email