Accord entre Rogers et Vidéotron pour élargir la couverture LTE au Québec et à Ottawa

4

LTE-Couple-tree-TV

Vidéotron et Rogers viennent tout juste d’annoncer une entente pour offrir la technologie LTE (Long Term Evolution) sur le territoire du Québec et dans la région d’Ottawa. D’une durée de 20 ans, l’entente devrait permettre aux deux entreprises d’unir leurs efforts pour déployer plus rapidement un réseau sans-fil partagé de technologie LTE.

Élargir la couverture mobile LTE offerte dans les régions rurales du Québec

Rogers, qui a été le premier opérateur à déployer commercialement LTE, possède déjà un réseau LTE très étendu au Canada, notamment à Montréal, à Ottawa et à Québec. Cependant, cette entente permettra aux deux entreprises de se répartir les coûts reliés au déploiement et à l’exploitation d’un réseau LTE partagé, ce qui générera des économies en capital et en investissement.

Au delà de l’amélioration du rendement de leurs réseaux, cette entente devrait permettre « d’élargir plus rapidement la couverture mobile offerte dans les régions rurales du Québec, tout en contribuant à réduire la fracture numérique entre régions urbaines et rurales ». Cela n’aura aucune incidence sur l’indépendance commerciale de Rogers et de Vidéotron.

« Cette entente unique bénéficiera aux entreprises et aux consommateurs et s’inscrit parfaitement dans le plan stratégique de Rogers » explique Nadir Mohamed, président et chef de la direction de Rogers. « Cette entente de partage de réseau et de spectre, combinée avec l’élargissement de notre empreinte LTE, permettra à encore plus de consommateurs de profiter de la connectivité supérieure et des vitesses incroyablement rapides offertes par la technologie LTE ». Du côté de Vidéotron, cela permettra également d’élargir la gamme d’appareils offerts à ses clients.

Dans le cadre de l’entente globale, Rogers et Vidéotron s’offriront mutuellement des services pour lesquels Rogers recevra 200 millions de dollars et Vidéotron 93 millions de dollars sur une période de 10 ans.

Entente pour le spectre AWS non utilisé de Vidéotron à Toronto

En plus d’un partage de réseau, Vidéotron et Rogers ont également conclu une entente relative à la portion de spectre AWS non utilisé de Vidéotron dans la région du Grand Toronto. Vidéotron aura l’option de transférer sa licence de spectre de Toronto à Rogers, sous réserve des approbations des autorités réglementaires, à partir du 1er janvier 2014, pour un montant de 180 millions de dollars.

Une entente gagnante pour tout le monde ?

Ces ententes interviennent dans une période où, dans ses publicités, Rogers attaquait directement Vidéotron sur l’absence de réseau LTE chez ce dernier. S’il peut s’agir d’une perte d’avantage compétitif en matière de réseau au Québec, Rogers s’assure de garder sa place à Toronto tout en réduisant les coûts de déploiement et d’infrastructure.

Pour Vidéotron, il s’agit d’une entente qui permet de s’enlever de la contrainte des fréquences AWS et de pouvoir offrir une gamme de téléphone plus étendue.

Enfin pour les consommateurs, cela devrait permettre d’élargir la couverture de LTE en dehors des grands centres. Il faudra maintenant voir si cela à une incidence commerciale.

PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).