Sony rachète Gaikai et se renforce dans la distribution de jeu en ligne

Convergence jeux video

Le 2 juillet dernier, Sony Computer Entertainment a annoncé l’achat de la start-up Gaikai, un service de streaming de jeu pour 380 millions de dollars. Gaikai offre la possibilité aux utilisateurs de jouer à des jeux en haute-définition via leurs navigateurs internet, leurs tablettes, leurs téléphones ainsi que leurs télévisions. OnLive, et à moindre mesure Steam, propulsé par Valve, sont les deux plus grands concurrents de l’entreprise.

Gaikai travaille déjà de concert avec plusieurs grandes entreprises établies dans le secteur des nouvelles technologies tels que Intel, Samsung ou LG. Ils collaborent également avec plus de 40 éditeurs de jeux vidéos tels que Eidos, 2K Games, Sega ou encore Capcom. Il est possible, par exemple, de tester les démos de plusieurs jeux de EA avec son navigateur.

Nous pouvons également voir dans cette vidéo, le jeu Hawken téléchargé en streaming sur une tablette connectée à la télévision:

Sony gaikaiVisionnaire, le CEO de Gakai, David Perry a mentionné pendant sa conférence Google I/O que le nuagique (ou cloud) deviendrait la première forme de distribution de contenus. Les problèmes de bande-passante que connaissent les usagers ne semblent pas inquiéter les acteurs de l’industrie, ni le refus de nombreux joueurs au tout dématérialisé. Sans aucun doute, le rachat de l’entreprise par Sony démontre que le futur du divertissement sera digital.

L’objectif premier de ce rachat est la mise en place d’un nouveau service nuagique offert par Sony. Le but est de proposer aux clients « des expériences immersives et un contenu de qualité autour du monde ». Ce futur digital ouvrira certainement de nouvelles branches d’acquisitions de clients pour les entreprises du divertissement.

 

Print Friendly, PDF & Email