La Presse fait le point un an après la sortie de La Presse+ sur iPad

La Presse+ iPad mini

Il y a un an, La Presse lançait La Presse+ sur iPad / iPad mini, une édition grauite et quotidienne de son journal pour les tablettes numérique. Alors que la version Android doit arriver sur certains appareils le 23 avril prochain, La Presse a décidé de faire le point sur cette première année de fonctionnement.

450 000 installations de La Presse+ sur iPad

Guy Crevier, président et éditeur de La Presse, dresse un bilan positif : « Aujourd’hui, au premier anniversaire de La Presse+, nous sommes fiers d’annoncer que plus de 450 000 personnes ont installé La Presse+ sur leur iPad, ce qui en fait l’application gratuite la plus téléchargée des catégories « Kiosque » et « Actualités » du App Store au Canada. Ce nombre est appelé à croître rapidement puisque nos lecteurs bénéficieront d’un plus vaste choix de tablettes pour consulter gratuitement La Presse+ avec le lancement de la version Android de l’application le 23 avril prochain ».

Par ailleurs, on apprend que le taux d’adoption est bon puisque près de 420 000 lecteurs uniques par mois ont intégré La Presse+ dans leur routine de consultation d’information.

Un lectorat engagé et avec un profil de qualité pour les annonceurs ?

Au niveau de l’engagement, La Presse indique qu’en moyenne La Presse+ est consultée 44 minutes les jours de semaine, 73 minutes le samedi et 50 minutes le dimanche. Ces chiffres peuvent paraitre très importants, surtout si l’on compare à aux sites Web de nouvelles, mais il faut rappeler que l’édition numérique se rapproche plus d’un magazine avec multimedia que d’une application rapide de consultation rapide des nouvelles (même si La Presse+ vient d’améliorer al présentation de la partie actualité en direct).

Au niveau des profils, les adultes actifs de 25 à 54 ans représentent 58% du lectorat de La Presse+ selon les chiffres dévoilés ce matin. Un groupe d’âge dotée « d’un profil avantageux pour les annonceurs et résolument engagée dans le temps qu’elle consacre à la consultation » indique-t-on à La Presse.

Dans son communiqué l’accent est d’ailleurs réellement mis sur ces données autour de l’engagement et du profil du lectorat de La Presse+. On sent qu’il y a une vraie volonté de démontrer que le modèle attire un public déjà très intéressant pour les annonceurs même les plus traditionnels afin qu’ils franchissent le pas.

La Presse+ Annonceurs

La Presse+ : des publicités au prix du papier… qui comptent déjà pour 30% de l’ensemble des revenus publicitaires de La Presse

Il faut dire que La Presse+ est une édition offerte gratuitement et cela ne devrait pas changer comme l’expliquait Guy Crevier : « nous croyons au phénomène irréversible de la gratuité de l’information sur les plateformes numériques ». Ainsi, le journal dépend grandement de la publicité pour son financement.

Ainsi, lors de l’annonce de La Presse+ sur iPad, nous vous parlions de l’attention particulière portée à l’intégration des publicités et aux intéractions possibles. Pour les annonceurs ce sont pas moins de neuf formats publicitaires et 26 niveaux d’interactions qui sont proposés. Par ailleurs, La Presse souligne qu’il est « est le seul média qui produit des indices comparatifs de performance ». Ainsi, chaque mois il propose  aux annonceurs un rapport de performance avec le nombre total d’impressions livrées, le nombre total d’interactivités déclenchées, les visites vers le site web des annonceurs.

Il y a donc de nombreux atouts en sa faveur mais le fait qu’il faut produire des publicités pour un support seulement et que le prix de l’annonce se rapproche de la version papier (vs le journal en ligne qui est proche de 10% du prix papier) sont deux éléments qui peuvent refroidir les annonceurs. Cependant, La Presse annonce aujourd’hui que les revenus publicitaires en provenance de La Presse+ représentent déjà 30% de l’ensemble de ses revenus publicitaires.

Si certains ont parlé beaucoup de  l’investissement de 40 millions de dollars et des trois années de recherche et développement d’une équipe de 115 personnes en interne, l’annonce du jour semble montrer que la proposition donne certains résultats. De mon côté, si je ne peux commenter l’aspect tarifaire, je pense que l’offre publicitaire est très intéressante mais peut encore évoluer vers plus de personnalisation en fonction des profils et des habitudes des lecteurs mais également du contexte de lecture. Si on profite déjà du support dans les intéractivités et la mesure, on pourrait s’inspirer de certaines offres Web pour un ciblage plus précise que la publicité traditionnelle.

La Presse+ sur Android dès le 23 avril

Si jusque là l’offre n’était disponible que sur iPad et iPad mini, La Presse+ arrive sur certains modèles de tablettes Android dès le 23 avril prochain. Concrètement on retrouve le même fonctionnement, le même design et les mêmes chroniques avec une nouvelle édition numérique du journal chaque matin à partir de 5h30.

Il faudra maintenant voir l’adoption qu’il y aura sur Android (et l’impact sur le profil des lecteurs) mais cela va clairement amener de nouveaux lecteurs et consolider l’offre de La Presse+ notamment auprès des annonceurs.

 

Print Friendly, PDF & Email