Étant de la génération Y comme la plupart d’entre vous, mon enfance dut évoluer avec les nombreux jeux de plateforme à notre disposition. Alors que les Mario et Sonic de ce monde se démarquaient de la concurrence, il y avait ce Crash. Toutou poilu aux allures de dessin animé, il était très exigeant pour les joueurs. En effet, il nous plongeait dans des niveaux plus difficiles les uns que les autres. Heureusement, la récompense était ce sentiment d’accomplissement lorsqu’on en complétait un. Portage réussi en 2017 sur PlayStation 4, Crash Bandicoot N. Sane Trilogy arrive finalement dans une version tout-inclus sur la Xbox One et la Nintendo Switch. Avec un défi 3 dans 1, garantissons-nous un succès ? Pas nécessairement.

Fiche technique

  • Date de sortie : 29 juin 2018
  • Style : Dungeon-Crawler / RPG
  • Classement ESRB / PEGI ESRB T / PEGI 12
  • Développeur : Vicarious Visions
  • Éditeur : Activision, Sony Interactive Entertainment
  • Langue d’exploitation : Disponible en Français et Anglais
  • Disponible sur : PlayStation 4, Xbox One, PC et Nintendo Switch
  • Testé sur : Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 49,99$ CAN / 29,45 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Nostalgie, quand tu nous attrapes.

Pour ceux qui ont eu l’occasion d’y jouer à l’époque, on se souvient tous de nos moments de rage. Crash nous demandait d’être précis dans nos sauts, d’affronter des ennemis difficiles et nos proposait de nombreux défis. C’était toujours important de détruire toutes les boites et réussir les niveaux dans un temps précis pour tout compléter parfaitement. Dans Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, c’est exactement le même sentiment que l’on retrouve avec un peu de nostalgie. Ce sentiment exigeant demande d’ailleurs beaucoup de doigté à plusieurs endroits. Le titre nous lance dans une répétition de moments qui sait plaire aux amateurs du genre. Cependant, cette fois, on ajoute un saut plus long en appuyant plus longtemps sur la touche. Bien qu’il n’aide pas à diminuer notre niveau de frustration, il apporte une nouvelle dimension pour passer à travers les mondes de Crash. Bien sûr, le niveau de difficulté s’en retrouve alors accentué.

Cette nostalgie vieillit bien dans l’ensemble sur les autres consoles, mais plus difficilement sur la Switch. Avec des décors qui nous laissent sur notre appétit (surtout si l’on considère la beauté d’un Donkey Kong par exemple) et des ralentissements, difficile de rester positif. Entre l’appui d’une touche et celui où Crash saute, il y a toujours se risque d’un lag au mauvais moment. On se dit qu’il faut être vraiment amateur du genre pour compléter le jeu à 100 %. On retrouve aussi le même genre de chaleur dans l’arrière-plan des niveaux, laissant penser que nous sommes toujours dans le même environnement.

Attrayant jusqu’à un certain point.

L’aspect intéressant et attrayant du titre, c’est qu’il vous offre un trois en un. La trilogie de Crash s’y retrouve dans son intégralité, revivant chacun des moments et des boss du jeu. En y jouant plus longuement et avec la variété et la qualité de jeux que l’on retrouve aujourd’hui, j’ai essayé de retirer mon esprit de ce sentiment qui était content de retrouver le jeu qui m’a tant plu par le passé. Discutant avec des collègues et amis qui n’y avaient pas joué, l’excitation était beaucoup moins élevée de leur côté malgré l’ensemble alléchant. Il faut l’avouer, passer du temps sur 3 jeux très similaires dans le gameplay, à se tirer les cheveux en recommençant les niveaux, demande une certaine passion pour le style. Certes, la durée de vie saura se prolonger par l’accomplissement de tous les objectifs, mais votre patience en prendra un coup.

Pour les fans

Je n’ai pas le choix, je me dois de décrocher de mon ambiance nostalgique pour le test. Bien que le jeu représente bien l’essence de Crash en proposant un jeu difficile et très exigeant, on reste sur notre appétit avec les ralentissements et les graphiques ordinaires. Le jeu demeure intéressant pour l’amateur de la première heure qui souhaite redécouvrir les titres dans l’ensemble, mais aura du mal à convaincre de nouveaux joueurs qui n’ont jamais expérimenté les zones de Crash. On recommande donc Crash Bandicoot N. Sane Trilogy seulement aux grands amateurs du genre et de la série.

NOTES
Score global
7
PARTAGER
Que ce soit en amuse-­gueule ou en plat principal, le Geek en moi dévore chaque petite nouveauté technologique, de Mario ou Kratos, en passant par Sanctuaire et Azeroth. Le jour, vous me trouverez formateur en télécommunication pour une compagnie du Québec, alors que le soir, je vous propose d'être votre humble serviteur de chroniques technologiques.