Avez-vous déjà eu un voisin un peu suspicieux ? Le genre de voisin qui vit seul dans une trop grande maison mal entretenue de laquelle s’émanent parfois des bruits indescriptibles. Imaginez-vous tout petit alors que, piqué par votre curiosité, vous l’observez par sa fenêtre en train de barricader une porte de sa maison. Comme s’il avait quelque chose ou même quelqu’un à cacher. Alors peut-être feriez-vous comme le protagoniste de Hello Neighbor qui décide d’aller voir ce qui s’y cache. Êtes-vous prêt à jouer au chat et à la souris avec cet effroyable personnage qui vous poursuivra durant toute votre aventure ?

Fiche technique

  • Date de sortie : 27 juillet 2018
  • Style : Jeu d’horreur et de survie
  • Classement ESRB / PEGI ESRB 10+ / PEGI 7
  • Développeur : Dynamic Pixels
  • Éditeur : TinyBUILD
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Autres consoles : Xbox One, PC, PS4, iOS et Android
  • Prix lors du test : 39,99 $ CA / 44,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Bonjour le voisin

Hello Neighbor est un jeu d’horreur et de survie où la furtivité est de mise. Cependant, le qualifié de jeu d’horreur est peut-être un peu exagéré. En effet, notre poursuivant n’a tout simplement pas les allures d’un Slenderman ou d’un Jason.

Le but du jeu, d’un acte à l’autre, est donc toujours d’atteindre un certain point de sa maison pour faire progresser l’histoire. Pour ce faire, le joueur doit résoudre une multitude de casse-têtes qui ne sont pas trop difficiles.

l’intelligence artificielle s’ajuste et s’habitue au chemin qu’on a emprunté

Le plus important est donc d’explorer la maison à la recherche des objets qui vous permettra de progresser. Il faut donc ouvrir tous les tiroirs et toutes les portes pour arriver à nos fins. On doit même user d’un peu d’ingéniosité pour atteindre des endroits qui sont moins facilement à notre portée. Je pense, entre autres, à empiler des boîtes pour monter sur le toit de la maison. C’est un petit raccourci pour passer à l’étage plus facilement.

Tout ça pour dire que la complexité réside dans le fait de réussir à parcourir la maison sans se faire repérer. C’est particulièrement difficile, puisque l’intelligence artificielle s’ajuste et s’habitue au chemin qu’on a emprunté. Ainsi, le voisin va donc placer des trappes sur notre chemin pour nous capturer plus facilement. Bref, on a toujours ce sentiment de stress qui s’amplifie encore plus lorsque la musique nous fait signe qu’il nous a aperçus.

Trop jeûne pour comprendre

Il y a toujours deux perspectives quand on nous raconte une histoire. Visiblement, notre petit bonhomme est beaucoup trop jeune pour comprendre les agissements de son voisin. Pour le protagoniste, le voisin est un être terrifiant qui habite seul et qui agit de manière plutôt louche. Pour moi, il me rappelait la vieille dame qui habitait sur ma rue dans sa grande maison mal entretenue qui servait d’abri pour des douzaines de chats. Elle ne parlait à personne et avec les autres enfants du voisinage on l’appelait la sorcière. En vieillissant, on se rend compte du ridicule de la chose.

le voisin est un être terrifiant qui habite seul et qui agit de manière plutôt louche

Or, les joueurs qui sont de fins observatrices vont rapidement saisir ce qui est arrivé. Et c’est assez tragique. D’abord, dès qu’on rentre dans le jeu, on peut voir une tonne d’affiches d’enfants qui ont disparu. Puis, lorsque le voisin vous capture une première fois, on assiste à un cauchemar où on le voit avoir un accident d’auto. De retour à la réalité, on peut même voir que la clôture autour de sa maison est toujours brisée. Bref, il semble n’avoir jamais eu le courage de la réparer.

Je ne veux pas vous en dire davantage, mais disons simplement qu’on finit presque par comprendre pourquoi il est devenu aussi étrange. Personnellement, j’ai trouvé que le scénario était intéressant et assez logique. Le problème de Hello Neighbor est plutôt au niveau du gameplay.

Inutilement complexe

Ensuite, je vous ai expliqué un peu plus haut le principe du jeu. Or, s’il vous paraît simple à l’écrit, c’est loin d’être le cas en réalité. D’abord, dès le départ, on constate que le jeu est plutôt mal optimisé. En effet, pour une raison difficile à comprendre, les développeurs ont choisi d’utiliser R et ZR comme boutons proéminents. C’est donc eux que vous allez utiliser pour ramasser, lancer ou interagir avec les objets. Ça m’a pris un bon 10 minutes juste pour comprendre. Or, c’est difficile de comprendre ce design, car seul le bouton B (sur Switch) est utilisé parmi les boutons principaux. C’est complètement contre-intuitif. Cela aurait dû être corrigé maintenant que le jeu sort sur de nouvelles plateformes sept mois plus tard.

j’ai rapidement été complètement désensibiliser à me faire attraper

Je ne dis pas que le jeu doit nous tenir par la main, mais si on veut laisser le joueur à lui-même, les choses devraient être plus intuitives. Même les casse-têtes ne font à peu près aucun sens. Ma seule recommandation serait de ne pas hésiter à essayer n’importe quels objets ensemble pour progresser.

Qui plus est, j’ai rapidement été complètement désensibiliser à me faire attraper. Dans le premier acte, la maison est très petite ce qui rend la tâche du voisin assez facile. Je me suis donc tellement fait prendre souvent, que le stress de la chose a vite été réduit. D’autres jeux du genre ont fait beaucoup mieux. Par exemple, dans Outlast, on se fait aussi poursuivre à quelques reprises, mais jamais de manière exagérée.

Je préfère passer

Hello Neighbor a plein de concepts intéressants en commençant par la prémisse qui est excellente. Le reste de l’histoire tient aussi très bien en place et la conclusion nous satisfait amplement. Puis, le fait que le voisin s’adapte et s’ajuste au chemin qu’on emprunte en y plaçant des trappes est génial. Malheureusement, des contrôles contre-intuitifs, une jouabilité frustrante et des casse-têtes qui ne font aucun sens viennent vraiment miner notre expérience. J’avais vraiment hâte de jouer à Hello Neighbor depuis près d’un an, mais le résultat final est décevant.

En plus, rien n’a été amélioré dans la version Switch même si les développeurs ont eu plus des mois de préparation et c’est difficile à expliquer. Pour un jeu qui a eu droit à une longue phase d’accès anticipée, j’ai l’impression que les développeurs ont simplement laissé tomber au lieu d’apporter les améliorations nécessaires. Bref, sauvez-vous la dizaine d’heures qu’il prend pour le compléter et essayez un autre jeu. Il y en a en masse qui valent bien plus la peine.

NOTES
Note d'enthousiasme
4
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.