Une nouvelle fois, le studio Monster Games en partenariat avec 704 Games Company nous propose un nouvel opus de la franchise Nascar Heat. Cette série assez récente dans l’univers vidéoludique a débuté en 2016 avec le tout premier titre. En 2018, les développeurs sont de retour et affirment avoir écouté la communauté en proposant Nascar Heat 3. L’équipe de Geeks and Com’ a eu la chance de prendre le volant pour vous proposer un test complet effectué sur Xbox One X.

Fiche technique

  • Date de sortie : 7 septembre 2018
  • Style : Course, Simulation
  • Classement ESRB/PEGI : E10+
  • Développeur : Monster Games
  • Éditeur : 704 Games Company
  • Langue d’exploitation : Anglais uniquement
  • Testé sur Xbox One X
  • Aussi offert sur PC et PS4
  • Prix lors du test : 64,99 $ CAD / 41,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique offerte par l’éditeur

Se débrouiller avec les ressources

Les principaux défauts des premiers opus de la franchise étaient sans doute le contenu assez faible proposé par Monster Games. En effet, la plupart des joueurs seront tout de même ouverts à se procurer un jeu même si ce dernier ne possède pas les qualités des titres AAA. Cependant, le manque de contenu a découragé de nombreux joueurs de prendre le volant sur les précédents opus de la série. Attention, il ne faut pas se cacher qu’encore une fois et malgré l’aide d’un éditeur, le studio ne possédait pas un énorme budget de développement pour Nascar Heat 3. Fort heureusement, l’équipe semble être très talentueuse et semble maîtriser leurs forces et leurs faiblesses, car selon moi cette édition 2018 est de loin la meilleure de la franchise.

De plus en plus complet

En terme de nouveauté et en plus de proposer déjà les 3 premières séries d’importance de la marque NASCAR (Camping World Truck Series, XFINITY Series et Monster Energy NASCAR Cup Series), Nascar Heat 3 propose une toute nouvelle série de courses soit la Xtreme Dirt Tour. Comme son nom l’indique, il s’agit ici de courses principalement disputées sur la terre battue et offrant le plaisir aux pilotes d’effectuer des dérapages dans pratiquement chaque virage pour tenter de dépasser ses adversaires.  Aussi, on retrouve maintenant des tournois en ligne permettant de grimper au classement et de se qualifier pour la grande finale. L’objectif de ceci est bien entendu de prouver à tous que nous sommes le meilleur pilote de la planète. L’intelligence artificielle a, elle aussi, été remodelée et à ma grande surprise elle offre une réelle opposition même si la difficulté générale du titre demeure assez basse. 8 circuits supplémentaires font également leur entrée pour épauler la venue de la toute nouvelle série de courses mentionnée ci-haut.

Un mode carrière plus immersif

En plus de ces nouveautés, la principale amélioration amenée par ce Nascar Heat 3 est la modification complète du mode carrière. Ce dernier a totalement été revu par les développeurs afin de proposer une expérience vidéoludique beaucoup plus immersive. Selon moi, l’objectif est atteint avec maintenant la possibilité de gravir les échelons de chacune des séries avant d’avoir la chance d’obtenir un poste dans la plus prestigieuse des catégories Nascar. De plus il est aussi désormais possible de créer sa propre écurie dans laquelle nous devons gérer ses voitures, mais aussi son personnel. Plus ce dernier sera compétent, plus votre voiture sera meilleure sur la piste. Lors de ma première saison, j’avais de la difficulté à monter sur les premières marches du podium. Cependant, vers la fin de ma première saison et lors de ma deuxième, c’était beaucoup plus facile d’affronter les meilleurs pilotes, car au fil des championnats vous gardez vos voitures ainsi que les améliorations que vous effectuez sur ces dernières. Un aspect qui peut paraître banal, mais qui est très peu utilisé dans les autres jeux de course disponible sur le marché. Le seul petit défaut que je peux trouver à ce mode carrière réinventé et la facilité déconcertante avec laquelle nous remportons de l’argent lors des épreuves. Le côté monétaire est un élément qui devra être modifié si les développeurs souhaitent vraiment que le joueur soit stratégique dans ces dépenses. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui alors que nous pouvons dépenser sans avoir peur de manquer de fonds d’ici la fin de notre saison.

Toujours un peu à l’arrière…

Tel que mentionné dans l’introduction de cette critique, il n’est jamais facile pour un studio indépendant d’offrir un titre de la même qualité qu’un énorme studio avec un budget faramineux. Le titre n’est pas le plus beau, nous avons droit à de nombreuses textures telles que nous retrouvions dans les jeux de l’ancienne génération ou encore même de la précédente. Les effets de lumières sont pratiquement inexistants et sans oublier les spectateurs dans les gradins qui semblent tous effectuer les mêmes mouvements, mais de façon décalée. C’est un peu dommage, car c’est sans doute pour son aspect visuel que Nascar Heat 3 perd le plus de points. Lorsque l’on a des jeux tels que Project Cars 2 ou encore le tout récent Forza Horizon 3, comment réussir à se démarquer de ce côté ? Même des jeux tels que The Crew 2 qui mise principalement sur l’expérience vidéoludique plutôt que sur l’expérience visuelle arrive à un résultat bien meilleur.

Une conduite très arcade

Même si l’on classe Nascar Heat 3 dans la catégorie simulation, c’est plutôt grâce à ces modes de jeux et à son utilisation des licences officielles des championnats. Ce n’est pas parce que le titre offre une conduite permettant d’obtenir des sensations fortes avec notre manette. Au contraire, le titre propose une conduite très arcade, mais pour être franc cela ne m’a pas dérangé. De cette manière, je trouve que le jeu reste plus qu’accessible et permet à chaque type de joueur de s’amuser. Bien entendu, il est possible de désactiver certaines options pour rendre le tout un peu plus réaliste même si dans l’ensemble rien ne semble vraiment modifier catégoriquement notre façon de jouer.

Conclusion

Fort heureusement, les développeurs du studio indépendant Monster Games ne semblent pas vouloir abandonner leur projet de permettre aux joueurs d’obtenir une expérience amusante et immersive sur les championnats de la série Nascar. Le troisième opus de la franchise est selon moi le plus réussi et donne des signes encourageants pour la suite des choses. Sans oubliez la bonification du mode multijoueur qui reste classique et c’est d’ailleurs pour cela que je n’aborde pratiquement pas.Il ne manque que quelques points à améliorer afin que la franchise Nascar Heat se hisse au sommet des meilleurs jeux de l’histoire des courses Nascar.

NOTES
Note
7
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j'étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l'UQAM. Malgré mon jeune âge, j'ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j'ai ensuite rejoint l'équipe de l'Épée Légendaire jusqu'à la fusion avec l'équipe Geeks and Com'. J'ai aussi eu l’occasion d'être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.