Simultanément à un BlizzCon légèrement controversé, Blizzard lançait Diablo III : Eternal Collection sur Nintendo Switch. Après d’excellentes éditions sur One et PS4, on se demandait s’il avait bien vieilli quatre ans plus tard. Malgré tout, c’était le bon moment pour ramener le jeu. 2014, c’est loin dans ma tête. De plus, bien qu’il se soit avéré un succès sur les autres plate-formes de salon, j’avais un petit doute sur cette version portable. Mais, rassurez-vous, Diablo III est toujours aussi bon et offre un premier hack ‘n’ slash digne de ce nom à la Switch.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 2 novembre 2018
  • Style : Jeu de rôle RPG / Hack ‘n’ Slash
  • Classement ESRB/PEGI : M / PEGI 16
  • Développeur : Blizzard Entertainment
  • Éditeur : Blizzard Entertainment
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Testé sur Switch principalement en mode tablette
  • Autres Consoles : Xbox One, PS4 et PC
  • Prix lors du test : 79,99 $ / 49,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

(Re)bienvenue à Tristram

Je ne ferai pas un récapitulatif complet de l’histoire. Diablo III suit les événements de l’opus précédent et on retrouve la plupart des personnages iconiques de la série. De Deckard Cain à Tyrael, la plupart du casting est là. Cela inclut d’ailleurs plusieurs clins d’œil pour raconter ce qui est arrivé aux autres. Retourner à Tristram, c’est comme faire du vélo et ça ne se perd pas. Le fait d’avoir déjà joué sur Xbox One m’a simplement permis de plus rapidement m’habituer aux contrôles qui sont parfaits pour la console. Même la gestion de l’inventaire se fait intuitivement.

avec du contenu en quantité quasi illimité, difficile de demander une meilleure valeur pour son argent

Cette édition est, en quelque sorte, la version ultime (et probablement finale) du titre. En plus d’inclure l’expansion Reaper of Souls, on y retrouve le nécromancien, le mode aventure et, bien sûr, les saisons. En boni, la version Switch vous permet de vous transmografier en Ganondorf en plus de vous offrir la mascotte Cocotte, le portrait Triforce, ainsi que les ailes Échos du masque. Bref, avec du contenu en quantité quasi illimité, difficile de demander une meilleure valeur pour son argent. L’expérience est toujours aussi bonne surtout en couch coop.

Ganondorf arrive dans Diablo III

Diablo III est parfait sur mobile

Ce qui m’impressionne le plus, c’est à quel point Diablo III est parfait pour une console mobile. En effet, la direction qu’a pris Blizzard avec les Rifts Runs du monde aventure permet au jeu de briller sur de courtes séquences. C’est parfait pour quelqu’un comme moi qui prend le métro tous les matins et soirs. En plus, cette version ne nous oblige pas de passer à travers l’aventure une première fois pour essayer ce mode. Pour quelqu’un qui l’a déjà terminé à plusieurs reprises, c’est une excellente nouvelle. Il s’agit surtout de l’occasion idéale pour découvrir le nouveau contenu et les améliorations que j’avais délaissées trop rapidement. Qui plus est, le fait de l’avoir à porter de main en tout temps rend l’expérience déjà très addictive presque dangereuse.

Ensuite, le portage vers la Switch n’a pas coûté grand-chose au niveau de l’optimisation des graphiques. Certes, le mode portable se limite à une résolution de 720 p, mais sur TV on s’approche énormément du 1080p. Les cinématiques sont toujours aussi jolies et les animations ne semblent pas avoir été réduites. Peu importe la quantité d’ennemis à l’écran, je n’ai jamais senti de ralentissement même avec trois autres amis qui attaquait simultanément. On profite d’une fréquence d’image à 60FPS d’un bout à l’autre.

l’occasion idéale pour découvrir le nouveau contenu et les améliorations que j’avais délaissé trop rapidement

Enfin, au niveau des contrôles l’expérience est toujours aussi satisfaisante en mode tablette ou avec la Pro Controller. Le temps de réponse est immédiat et on sent qu’on est en parfait contrôle de nos attaques et de nos personnages. Pour un Action-RPG, c’est particulièrement important. Le seul petit problème, c’est lorsqu’on joue à plusieurs et qu’il faut séparer les Joy-Cons. L’ergonomie des boutons n’arrive malheureusement pas du tout à la hauteur. Heureusement, c’est un prix assez bas pour profiter d’une expérience aussi solide que Diablo III sur mobile.

La version ultime

En conclusion, Diablo III a su traverser le temps (et les consoles) et cette édition Switch est probablement la plus intéressante sur le marché. Même si le mode tablette vient avec une légère réduction graphique, le fait de pouvoir profiter de l’expérience complète en tout temps compense amplement. D’ailleurs, le jeu a particulièrement bien vieilli et on constate mieux aujourd’hui toutes les améliorations que Blizzard a apportées au titre. Bref, si vous avez soif de « grinding » et une obsession pour l’amélioration constante de votre personnage, vous ne pourriez pas être mieux servi qu’avec Diablo III.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.