Geeks and Com’ à la #VitrineNindiesQC

0

Nintendo Canada convoquait les médias pour un événement privé hier soir qui était en collaboration avec La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec et nous avons eu la chance d’y participer. La #VitrineNindiesQC se tenait des les locaux de la Guilde, à Montréal, et permettait de faire le lien entre les développeurs, Nintendo et les médias.

Des participants de plusieurs horizons

Tout d’abord, en arrivant, nous avons été surpris pas le nombre de personnes présents à l’événement et surtout l’atmosphère qui y régnait. En effet, nous sentions rapidement l’essence même de la Guilde où partage et partenariat sont au coeur de cette association. Il était franchement agréable de côtoyer dans la même pièce des développeurs de six studios différents ainsi que des membres de Nintendo Canada.

Nous avions accès à six jeux différents tous jouables et surtout, à la présence des développeurs de ceux-ci. Voici la liste des jeux et de leurs créateurs respectifs que nous avons pu essayer pendant la soirée:

  • Mages of Mystralia – Borealys Games (critique)
  • Ultimate Chicken Horse – Clever Endeavor
  • Speed Brawl – Double Stallion
  • Shrouded Isle – Kitfox Games
  • Sundered – Thunder Lotus Games (critique)
  • Gauche-Droite : Le Manoir – Triple Boris

Une expérience enrichissante

Pendant nos séances de test, nous avons pu discuter avec quelques développeurs qui nous expliquait ou même jouait avec nous en temps réel. Parmi ceux-ci, nous avons pu avoir l’histoire derrière la création de Speed Brawl par ses créateurs et une séance de jeu de Sundered avec un membre de Thunder Lotus Games. Également, notons que notre partie de Ultimate Chicken Horse avec des membres de Nintendo Canada a été agrémentée par la présence de Jean-Martin Aussant, Directeur Général de La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec, qui nous y a rejoint en cours de route.

Comme expliqué plus tôt, nous ressentions vraiment une atmosphère de camaraderie dans un milieu où la plupart des gens se connaissent sans vraiment être compétiteurs. Une belle expérience qui s’est déroulée rapidement et qui prouve deux points fondamentaux de la scène des jeux indépendants montréalais et québécois. Tout d’abord, le milieu est extrêmement vivant et florissant. Ensuite, la créativité québécoise est grande et elle transparaît dans des événements de la sorte. Il est d’autant plus agréable que des gros acteurs du milieu comme Nintendo y participent et y mettent de l’emphase. En plus, on dirait que la Nintendo Switch a été conçue en partie pour la scène des jeux indépendants.

PARTAGER
Gamer depuis le moment où il a lancé ses premiers œufs sur Birdo dans Mario bros 2, François partage ses moments libres entre sa PS4, sa guitare et un terrain de soccer.Ses journées normales tournent autour des technologies de l'information où sa profession de géomaticien lui permet d'être geek même dans son milieu de travail.