Sortie initialement sur Playstation 4 et PC, Sundered avait su se faire une petite place parmi les nombreux titres qui s’inspire du genre Metroidvania. D’ailleurs, nous avions fait la critique pour vous. Elle est disponible ici. On avait salué le rendu graphique particulier du titre ainsi que le niveau de difficulté élevé du jeu lors de la première édition. Cette fois-ci, nous avons le droit à une sortie sur Nintendo Switch et Xbox One. Et pour ceux qui possèdent déjà le titre en version précédente, la mise à jour est gratuite. Alors, à quoi peut-on s’attendre de plus de cette nouvelle mouture du jeu ? Est-ce que l’achat en vaut-il toujours la peine, comme c’était le cas par le passé ? C’est ce que nous allons voir !

Fiche Technique

  • Date de sortie : 21 décembre 2018
  • Style : Jeu d’aventure/Jeu de plateforme
  • Classement ESRB/PEGI : E10+ / PEGI 12
  • Développeur : Thunder Lotus Games
  • Éditeur : Thunder Lotus Games
  • Langue d’exploitation : offert en anglais
  • Disponible sur Playstation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC 
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : varié selon la console
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Le retour d’Eshe

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’y jouer lors de la sortie initiale, nous avions dit que le jeu des développeurs québécois Thunder Lotus Games valait le détour. Mais comme vous n’avez pas eu cette opportunité, il est préférable de vous rappeler un peu le contexte du jeu. Pour les autres, vous aurez l’occasion de savoir si se procurer le jeu sur une nouvelle console vaut l’investissement.

Vous incarnez Eshe, une mage qui se trouve dans un monde surréaliste et qui devra affronter des ennemis plus puissants les uns que les autres. Bien souvent, ceux-ci seront aussi énormes que l’écran sur lequel on joue. Alors qu’ils semblent être d’un niveau fort supérieur à nous, comment peut-on venir à bout de ceux-ci ? Avec encore plus de pouvoirs, évidemment ! C’est donc à nous de découvrir, dans l’énorme labyrinthe dans lequel on se trouve, de nouveaux atouts qui permettront de venir à bout des plus coriaces monstres. Cela permettra aussi de se rendre dans certains secteurs qui étaient inaccessibles au départ. Rien n’est donné gratuitement cependant. Le pouvoir peut avoir un prix, soit celui de corrompre notre esprit pour plus de force ou d’aller dans le droit chemin. Ce sera à vous de décider quelle chemin prendre.

Quoi de neuf ?

Donc, qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans cette Eldritch Edition qui pourrait nous donner envie d’y retourner ou bien de faire le saut pour la première fois ? Premièrement, il y a eu beaucoup de mises à jour avec le temps. Elles sont maintenant toutes disponibles avec cette version. On y trouve donc le contenu supplémentaire Magnate of the Gong qui nous donne un boss supplémentaire. Il ne faut pas oublier l’ajout de taille : un mode coopératif local qui permet de jouer jusqu’à quatre joueurs. Bien qu’il soit dommage que cela ne puisse pas se faire en ligne, on apprécie d’y jouer avec des amis dans le confort de son salon.

Ce qui est vraiment apprécié, c’est la résolution du problème qui était omniprésent au départ, soit le rafraîchissement d’images. On constatait un gros manque de ce côté alors que le jeu éprouvait des difficultés lorsque plusieurs ennemis se trouvaient à l’écran. Alors qu’il a été testé sur la Nintendo Switch en mode portable ou bien dans l’écran du téléviseur, il semble que cela ne se produit plus ou très peu. C’est apprécié, sachant que c’était le plus gros défaut lors de la sortie initiale.

Quelle version choisir ?

Bon, si vous vous trouvez dans un profond dilemme parce que vous ne savez pas sur quel support vous procurez le jeu, nous avons la réponse pour vous, du moins on le croit. Testé lors de la première sortie sur Playstation 4 et cette fois sur Nintendo Switch, on ne peut que recommander la version Switch. Le rendu graphique est aussi bien sur cette version que sur les autres, mais l’aspect portable n’est pas négligeable. Le jeu se manipule très bien sur le pouce et il est toujours agréable de faire un bout de chemin dans l’aventure lorsque le temps nous le permet. Les vrais fans pourront se le procurer à nouveau s’ils ont aimé le jeu à ce point. Sinon, il est peut-être préférable de l’avoir à rabais avant de l’acheter une autre fois.

Conclusion

Sundered : Eldritch Edition mérite qu’on lui porte une attention. Ce n’est pas parce que le jeu sort en fin d’année qu’il faut l’ignorer, bien au contraire. Son apparence particulière, son gameplay sans faille et les ajouts en font une excellente version définitive. À vous d’embrasser le côté sombre de votre être ou d’aller vers la lumière.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.