Après le succès commercial et critique de Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy et de Spyro Reignited Trilogy, il n’était qu’une question de temps avant qu’Activision annonce le retour d’une autre franchise iconique de la compagnie. Crash Team Racing: Nitro-Fueled marque donc le retour de la série CTR initialement sorti en 1999 sur le toute première PlayStation. Tout comme les deux derniers projets, il s’agit ici d’une refonte complète disponible dès maintenant sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch. Est-ce que les sensations permettent de nouveau à Crash Team Racing de rivaliser avec la série Mario Kart ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 21 juin 2019
  • Style : Course
  • Classement ESRB/PEGI : E / 3
  • Développeur : Beenox
  • Éditeur : Activision
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Testé effectué sur PS4
  • Aussi disponible sur PC, Xbox One et Switch
  • Prix lors du test : 39,99 $ / 29,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
Bande-annonce de lancement

À la conquête de la première place

À la fin des années 90, de nombreux studios tentaient de reproduire le succès de Mario Kart avec plus ou moins de réussite. C’est à ce moment que Sony a demandé à Naughty Dog, qui détenait à ce moment la licence Crash Bandicoot, de développer un concurrent sérieux à la franchise de Nintendo. Crash Team Racing, communément appelé CTR, a alors vu le jour. Ce fût plus que réussi alors qu’encore, aujourd’hui, la franchise est considérée comme la candidate la plus sérieuse face à Mario Kart. Tel que mentionné dans l’introduction de ce test, le succès de Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy et de Spyro Reignited Trilogy a convaincu Activision de tenter de réaliser une refonte complète de CTR. C’est le studio québécois Beenox qui a eu l’opportunité de développer ce Crash Team Racing: Nitro-Fueled.

Attention les yeux !

Le premier détail que l’on remarque lorsque l’on lance Crash Team Racing: Nitro-Fueled pour la toute première fois est le travail remarquable du studio au niveau de la direction artistique. En plus d’utiliser la même technologie que les deux derniers remake d’Activision, cette nouvelle édition de CTR a eu le droit à quelque amélioration. Beenox a eu la brillante idée d’ajouter des détails et des objets de décors supplémentaires sur les circuits afin de les rendre un peu plus vivants. Sans oublier le travail effectué pour la remodélisation complète des personnages, des environnements, des véhicules, des cinématiques ainsi que l’ajout d’effets de lumière. Le résultat est tout à fait bluffant et je suis persuadé que ceux n’ayant jamais joué à un opus de la franchise ne se doutent pas que Crash Team Racing: Nitro-Fueled est une réédition d’un jeu commercialisé en 1999.

Des sensations à la conduite unique

La principale différence, outre l’aspect visuel et l’univers de la série, Crash Team Racing: Nitro-Fueled réussit à se démarquer grâce à ses sensations à la conduite. Certes, il est possible comme dans Mario Kart de récupérer des objets afin de les lancer sur nos adversaires, mais les véhicules n’ont pas du tout le même comportement. En effet, dans CTR, la conduite met l’accent sur le turbo. Pour obtenir ce dernier, il faut réussir des dérapages consécutifs, jusqu’à un maximum de trois, pour aller encore plus vite. Il est également possible de récupérer les fruits Wumpa pour augmenter sa vitesse de déplacement. Bien entendu, les plus anciens d’entres nous se souviennent qu’il n’est pas si facile de maîtriser notre véhicule. Il faut plusieurs heures d’entraînements afin de devenir un meilleur pilote et Crash Team Racing: Nitro-Fueled n’y fait pas exception.

Le mode aventure

Le seul point qui m’a partiellement déçu est qu’il faut terminer plusieurs courses afin que le jeu nous explique les petites subtilités dans la jouabilité. Les néophytes peuvent avoir plus de difficulté à apprécié le jeu dans les premières heures. J’ai eu aussi quelques problèmes avec la distribution des objets. Bien entendu, le pilote en première position ne reçoit pratiquement aucune fusée accélérante, mais ce n’est pas normal que dans la dernière ligne droite nous pouvons recevoir jusqu’à trois missiles sans pouvoir rien y faire. Le jeu ne nous offre même pas la chance de se protéger et alors que notre personnage veut repartir et que nous ne le contrôlons toujours pas, on peut recevoir immédiatement un autre missile. J’ai dû recommencer à plusieurs reprises certaines courses juste à cause de ça. C’est réellement frustrant et j’aurais aimé que la distribution des objets soit un peu plus équilibré.

Il est possible d’incarner le Crash de 1999

Une avalanche de contenu

En terme de contenu, Crash Team Racing: Nitro-Fueled est pratiquement l’opus idéal pour tous les amateurs de la franchise. Cette refonte complète développée par Beenox comprend les personnages, karts et circuits du jeu original, mais aussi de Crash Nitro Kart et Crash Tag Team Racing. Le tout permet de doubler le nombre de pilotes et d’obtenir 13 circuits supplémentaires. Des éléments non-négligeable qui s’ajoutent aux défis CTR ou encore à la récolte de cristaux pour offrir de nombreuses heures de jeu. De plus, les développeurs ont ajouté une énorme portion de personnalisation permettant aux joueurs de modifier son personnage et son véhicule. Pour déverrouiller des éléments supplémentaire comme de nouvelles tenues, il suffit de terminer le mode scénario, de réussir certains défis, mais aussi d’accumuler des pièces. Ces dernières peuvent être utilisées dans la boutique du jeu qui se met à jour quotidiennement. Il est possible de changer votre personnage lorsque vous le souhaitez. Pour ceux ne souhaitant pas accéder à cette personnalisation, sachez qu’il est possible de jouer uniquement avec les personnages de bases comme à l’époque.

Le multijoueur bien présent

La dernière portion du jeu est le multijoueur. L’ensemble des modes présents dans l’expérience développé à l’époque par Naughty Dog sont disponibles. Il est, donc, possible d’affronter ses amis en local ou en ligne. Néanmoins, Crash Team Racing: Nitro-Fueled a souffert lors de sa sortie et encore, aujourd’hui, on rencontre certains problèmes dans les parties en ligne. Il faut être patient et ne pas avoir peur de rencontrer quelques bogues.

Le premier événement multijoueur est en ligne dès maintenant !

Conclusion

Crash Team Racing: Nitro-Fueled est sans aucun doute l’un des projets les plus complets pour les amateurs de la franchise. Le contenu est plus que suffisant et offre de nombreuses heure de jeux. Sans oublier que l’ensemble des modes multijoueur sont aussi présents. Le travail effectué par le studio Beenox sur l’aspect visuel est tout à fait époustouflant. Au niveau de la jouabilité, le titre reprend ses vieilles habitudes en offrant un bon défi aux joueurs. Néanmoins, j’aurais aimé que le titre offre un peu plus de didacticiel pour les nouveaux joueurs. J’aurais également aimé avoir le pouvoir de modifier mes touches sur la manette comme je le souhaite. De plus, le titre est bloqué à 30 fps. Le titre aurait gagné encore plus en dynamisme si la fréquence d’image par seconde était beaucoup plus élevée et atteignait 60 fps.

NOTES
Note
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.