Jour 5 : « Dans un Fantasia près de chez vous », je vous parle du film hongkongais G Affairs. Découvrez mes impressions du film !

Qu’est-ce que la lettre G ? C’est ce qui lie tous les éléments du film G Affairs. L’histoire nous présente plusieurs situations qui finiront par être liées. La relation entre des étudiants, la puberté, la prostitution, les abus d’autorité sur des mineurs (attouchements et relations sexuelles), corruption, flic véreux, et j’en passe…

Dans une construction narrative complètement déconstruite, G Affairs semble plus être un exercice de style sur la lettre G puisque plusieurs mots commençant par G unissent les différentes scènes : gravité, g-cup (taille des seins), gang, Gustav, gym, gonorrhée, la note G en musique, etc.

Malheureusement, l’histoire n’est pas très intéressante et dure à suivre parce que le passé et le présent se mélangent. Ce qui finit par perdre le spectateur, comme moi et quelques amis présents lors du visionnement. Avec The Wrath, c’est mon deuxième navet du festival.

G Affairs

  • Titre original : G殺
  • Réalisé par : Lee Cheuk Pan
  • Scénario par : Kurt Chiang
  • Acteurs : Hanna Chan, Lu Huang, Sen Lam, Kyle Li, Alan Luk, Chapman To
  • Genre : Action, Drame, Thriller
  • Durée : 105 min
  • Pays d’origine : Hong Kong
  • Langue : Cantonais (sous-titre en anglais)
  • Fantasia : https://fantasiafestival.com/en/film/g-affairs
NOTES
La réalisation
1
Le scénario et l’histoire
1
Le jeu des acteurs
5
Le plaisir durant le visionnement
1
PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).