Il y a quelques semaines, j’avais eu la chance de jouer à l’introduction du jeu Night Call développé par Black Muffin et MonkeyMoon. J’avais qualifié l’expérience comme étant prometteuse et j’avais bien hâte de pouvoir mettre la main sur la version finale. Est-ce que ce jeu d’enquête narrative réussi à poursuivre sur sa lancée après l’introduction ?

Fiche Technique

  • Date de sortie : 17 juillet 2019
  • Style : Narratif
  • Classement ESRB/PEGI : TBA / TBA
  • Développeur : Monkey Moon et BlackMuffin
  • Éditeur : Raw Fury
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Testé effectué sur PC
  • Prix lors du test : 22,79 $ / 19,99 €
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur
Bande-annonce de lancement

Conduire et enquêter

Night Call invite le joueur à incarner deux rôles. En même temps que votre emploi de chauffeur de taxi à Paris, vous devez aussi enquêter sur une histoire de meurtre. En effet, dès le début du jeu, notre personnage est approché par la police alors que nous sommes le seul survivant d’un tueur en série qui sévit actuellement dans la ville de l’amour. Les forces policières sont dans l’impasse et vous avez 7 jours pour trouver le coupable. Sans quoi, les autorités finiront par vous accuser. Le scénario est un peu exagéré, mais dans l’ensemble, ce n’est pas un élément trop dérangeant. Night Call est loin d’être le scénario le plus irréaliste que j’ai eu la chance d’observer dans les dernières années.

La carte du jeu

L’écoute des passagers

Très rapidement, on comprend qu’il est impératif d’écouter, en fait, je devrai plus dire de lire, l’ensemble des paroles de nos passagers. Le tueur ou encore un indice vers celui-ci est peut-être caché parmi nos clients. De plus, on peut également poser des questions afin de soutirer plus d’informations. Néanmoins, il est essentiel d’être judicieux dans nos choix alors que vous avez un temps limité pour recueillir des éléments de preuves. Pendant votre discussion, votre véhicule continué son chemin vers la destination de votre passager. Au total, c’est plus de 70 personnages originaux que comprend Night Call. C’est sans doute le point qui m’a le plus impressionné alors que l’on rencontre de nombreuses personnalités tout au long de l’aventure.

Poser les bonnes questions

Des éléments sous-exploités

Tel qu’indiqué précédemment, le joueur doit conjuguer avec un temps limité pour éviter d’être faussement accusé. En plus de la longueur des trajets des passagers, nous devons aussi gérer notre argent et l’essence de notre voiture. Néanmoins, selon moi, ces éléments sont clairement sous-exploités. Tout au long de mon aventure, je n’ai aucunement eu le besoin de jeter un coup d’oeil à ma jauge d’essence ou encore à mes finances. Même en jouant dans le mode défis disponible à partir du menu principal, ces éléments ne m’ont jamais inquiété. Nous ne faisons que suivre le cours de notre histoire sans avoir vraiment de difficulté. Du côté de l’enquête, le jeu vous indique même lorsque vous ne prenez pas la bonne décision. Cela de manière très peu subtile.

L’argent n’est pas vraiment un problème

Une ambiance réussie

Si Night Call n’est pas parfait, il n’est pas uniquement composé de défauts. Tout comme lors de ma courte session il y a quelques mois, la version final du titre réussie à immerger le joueur dans l’univers. En effet, les tons noir et gris utilisés ainsi que la musique permettent de s’immerger complètement dans cette narration digne des romans noirs de l’époque. L’ensemble du jeu a été dessiné à la main et je ne peux que saluer l’effort incroyable de l’équipe de développement. Night Call offre une ambiance qui correspond parfaitement au scénario.

Conclusion

Vous l’avez sans doute déjà compris, l’idée de base sur papier de Night Call est excellente. Offrir une expérience vidéoludique permettant de résoudre une enquête de meurtre en étant un simple chauffeur de taxi et n’ayant que notre véhicule comme outil de recherche. Néanmoins, le manque de difficulté, l’absence de profondeur dans les mécaniques du jeu, mais aussi la rejouabilité beaucoup moins présente qu’annoncer ne permettent pas au titre de se démarquer suffisamment. Night Call peut plaire aux amoureux du genre, mais peux aussi repousser les joueurs souhaitant avoir beaucoup plus d’interaction en jouant.

NOTES
Note
7
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.