Alors que les amateurs ont dû attendre patiemment le début de la nouvelle saison de leur championnat favori, Codemasters propose par un pur hasard au même moment F1 2020. Le nouvel opus de la franchise tombe à point et permet aux joueurs de piloter aux côtés de leur pilote préféré. De plus, cette année, les développeurs proposent de créer sa propre équipe et de faire sa marque auprès des meilleures équipes. Est-ce que nous avons droit ici à l’un des meilleurs opus de la série ? La réponse dans ce test complet !

Fiche technique

  • Date de sortie : 10 juillet 2020
  • Style : Simulation et course automobile
  • Classement ESRB / PEGI : E / PEGI 3
  • Développeur : Codemasters
  • Éditeur : Codemasters
  • Langue d’exploitation : disponible en français
  • Disponible sur PC, PS4, Xbox One et Stadia
  • Testé sur Stadia
  • Prix lors du test : 79,99 $ /69,99  €
  • Site officiel
  • Version envoyée par Google
  • À noter que l’éditeur n’influence aucunement notre processus d’évaluation

Le mode My Team

Selon le plus important concernant ce F1 2020 est l’ajout par le studio Codemasters du mode My Team. Comme son nom l’indique, ce dernier permet de créer sa propre écurie afin de rejoindre le championnat. Pour devenir la 11e équipe sur la piste, il faut tout d’abord trouver un nom pour notre écurie, mais aussi choisir les couleurs et notre livrée pour notre monoplace. Il est possible de choisir parmi plusieurs modèles qui sont également personnalisables au niveau des couleurs. Il également possible, de modifier notre bolide n’importe quand dans le menu principal du monde avant chaque Grand Prix. Votre choix de couleurs et celui de votre voiture ne sont pas permanent. Il est toujours possible de changer l’apparence globale de notre écurie. Une fois que votre équipe possède une identité visuelle, il est temps de choisir votre fournisseur de moteur. Comme dans la vraie vie, on a le choix entre Honda, Renault, Mercedes et Ferrari. Si pour le moment, c’est ce dernier qui domine, le jeu sera mis à jour au fur et à mesure des résultats actuels du championnat. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de choisir un coéquipier parmi les pilotes de la Formula 2 ainsi qu’un commanditaire principal qui financera le tout.

C’est à ce moment que ce nouveau mode de F1 2020 devient vraiment intéressant. Les amateurs de jeux de gestion seront bien heureux de pouvoir gérer les finances, les futurs nouveaux commanditaires, la recherche et le développement, mais aussi les améliorations de votre quartier-général. En effet, il y a plusieurs départements à gérer en tant que propriétaire de cette 11e équipe. Une gestion qui demeure accessible et qui est bien expliquer. Si jamais vous oublier certains détails, les développeurs propose plusieurs petites astuces. De plus, il faut également gérer notre calendrier entre les différents grand-prix. Plusieurs options s’offrent à vous que ce soit dans des activités pour augmenter votre popularité ou encore vos compétences de pilotes pour vous et votre coéquipier. Le mode My Team est selon moi la nouveauté que tous les amateurs de la franchise attendaient.

Les améliorations du mode carrière

Le mode carrière n’est pas abandonné et est toujours présent dans ce F1 2020. Malgré qu’il soit placé dans l’ombre du mode My Team, les développeurs proposent quelques améliorations. Le joueur à désormais la possibilité encore une fois de débuter dans le championnat inférieur avant d’atteindre la catégorie reine. Cependant, il est désormais possible de choisir si on souhaite faire une saison complète de F2. J’ai trouvé cette option très intéressante surtout lorsque l’on veut se familiariser avec les différents circuits. On retrouve aussi la possibilité de gestion du calendrier et de la recherche et développement. Néanmoins, j’ai été un peu déçu de voir que même si on ne gagne pas le championnat de F2, il est possible de signer avec les écuries les plus prestigieuses. J’aurai aimé un peu plus de réalisme alors qu’il est très rare qu’une recrue soit automatiquement placée comme numéro 2 de Mercedes par exemple.

Une jouabilité qui s’adapte

Du côté de la jouabilité, F1 2020 propose une expérience similaire à son prédécesseur. Il est possible de modifier beaucoup d’aides au pilotage ainsi qu’améliorer la difficulté de l’intelligence artificielle pour s’adapter à notre style de jeu. Le titre développé par Codemasters est donc l’expérience parfaite pour les néophytes, mais aussi pour les pilotes les plus expérimentés. J’ai notamment apprécié la différence de jouabilité selon la monoplace que l’on conduit. J’ai testé plusieurs monoplaces et chacune avait leurs défauts et leurs qualités. Certaines écuries offrent un bolide qui a tendance à coller la surface tandis que d’autres offrent une vitesse de pointe incroyable. En tant que joueur, on ressent vraiment ces différences et c’est un pur bonheur. Il faut aussi noter que des mises à jour sont prévues afin de proposer une expérience vidéoludique qui se rapproche de la réalité. Contrairement à d’autres studios, sachez que vous n’avez pas besoin de recommencer une partie pour accéder à ces modifications.

Des absents visuels

Peu importe la plateforme, c’est un réel plaisir d’observer les différents monoplaces et les circuits officiels reproduit à la perfection. J’ai cependant constaté certaines fonctionnalités visuelles et de présentations absente. En effet, il n’y a plus de conférences de presse, il n’y a que des entrevues qui se répètent au fil du temps avec les mêmes questions qui reviennent sans cesse. C’est un peu décevant de la part de Codemasters d’avoir retiré ce genre de détails qui selon moi apportait énormément à l’immersion. Il y a aussi très peu de cinématique contrairement au précédent opus.

Des micro-transactions

En effet, F1 2020 propose des micro-transactions. Le joueur a la possibilité d’acheter des objets dans une boutique virtuelle qui se renouvelle tous les jours. Heureusement, ces éléments n’améliorent en aucun cas vos talents de pilotage. Il s’agit principalement d’éléments de personnalisation pour vos voitures et votre pilote. De plus, il est aussi possible de se procurer une sorte de battle-pass permettant de remporter des éléments uniques. Noter cependant qu’il est possible de récupérer la monnaie virtuelle nécessaire pour obtenir la prochaine passe tout à fait gratuitement. J’ai été surpris qu’il soit assez facile de grimper de niveau, ce qui est une bonne chose. Cette fameuse passe de saison récompense les joueurs qui seront les plus présents sur le titre. Noté que votre expérience accumulée est comptabilisée parmi tous les modes de jeux.

Le retour de la coopération

Je ne pouvais pas terminer ce test sans parler du retour de la coopération en local avec écrans scindés. En effet depuis l’édition 2014, la franchise de Codemasters ne proposait aucun mode local… Néanmoins, c’est maintenant oublier, car F1 2020 permet de s’affronter avec un ami sur la même plateforme et dans la même maison. Le titre propose aussi des modes multijoueurs permettant d’affronter les meilleurs joueurs du monde, mais aussi de participer à des ligues et des compétitions officielles.

Conclusion

Selon moi, F1 2020 est l’opus que plusieurs joueurs attendaient depuis que Codemasters à récupérer la licence pour produire des jeux officiels de ce championnat. Le mode carrière est toujours aussi complet, le multijoueur permet ENFIN de rejouer en coopération locale en écran scindé et sans oublier l’ajout énorme du mode My Team qui propose une expérience plus que complète surtout au niveau de la gestion. Certes, le jeu n’est pas sans défaut avec notamment l’absence de cinématique qui ajoutait du réalisme, mais il est pour moi le meilleur opus à ce jour !

NOTES
Note
9
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.