YUL-ai : une communauté reliant le divertissement et l’intelligence artificielle

0

Dès l’automne aura lieu une première rencontre pour la toute nouvelle communauté YUL-ai qui a été créée récemment. Avec pour but de rejoindre deux industries majeures que sont le divertissement et l’intelligence artificielle, des idées de projets communs devraient fleurir. Plus de 1500 personnes des deux milieux sont déjà attendues pour l’événement qui aura lieu virtuellement et en personne.

Avec ses chercheurs, étudiants, institutions, entreprises et spécialistes en IA, Montréal constitue une plaque tournante sur la scène internationale, rappelle Annie Mailloux, directrice alliances stratégiques. La ville bouillonne aussi dans des secteurs de création tels les arts vivants, la musique, le cinéma, les jeux vidéo, le tourisme et le sport. Il était donc logique d’y implanter une communauté pour faciliter la réunion de ces univers, faire converger les connaissances et former un espace de rencontres et de découvertes.

Pour faciliter la communication entre les membres de YUL-ai, une application sera disponible et elle proposera du contenu de manière périodique. Il y aura donc des conférences, des forums de discussions, des annonces, du maillage, des nouvelles de l’industrie et bien plus.

Rendez-vous dans quelques mois

Il ne faudra pas attendre très longtemps avant le premier événement de la communauté puisqu’il est planifié pour les 30 septembre, 1er et 2 octobre à Montréal. Pendant trois jours, les membres jouiront d’un forum de réflexion et d’échange autour de conférences, ateliers, classes de maître, panels de discussion et activités de maillage. La formule hybride permettra d’y participer en personne ou virtuellement grâce à une solution de diffusion de qualité télévisuelle. En cas de maintien des mesures de sécurité liées à la pandémie, tout le contenu sera disponible virtuellement en direct, comme en différé sur la plateforme de la communauté.

Parmi les grands thèmes qui y seront couverts, notons :

• La sécurité (renseignements personnels, droits d’auteur, télétravail, protection des données, etc.);
• La monétisation de la consommation de contenu en ligne;
• L’adversité en tant que génératrice de créativité;
• L’avenir après la crise mondiale causée par la COVID-19;
• L’impact de l’IA au service de l’industrie du tourisme;
• L’expérience utilisateur.

Plusieurs conférenciers de marque

Une programmation détaillée sera dévoilée en août. En attendant, l’équipe d’YUL-ai est très fière d’annoncer que les experts suivants feront partie des conférenciers :
• Dominique Lebel, vice-président et chef de la direction stratégique de Behavior Interactive;
• Marie Pier Germain, vice-présidente, marketing, du Groupe Germain;
• Matyas Gabor, directeur global numérique de BRP.

Un groupe composé d’experts a planifié cette programmation riche et inédite : Simon-Pierre Diamond (Élément AI), Dany Plourde (IVADO), Anouk Éthier (CREO Jeux électroniques), Frédéric Bove (Prompt Financement), Bernard Duguay (Lucion Arts interactifs), Gaëlle Ramboanasolo (Gradiant Ai), Marc Côté (Real by Fake) et Hugues Sweeney (Thinkwell Studio).

Déjà plusieurs compagnies impliquées

Dès sa création, YUL-ai a joui du soutien de l’industrie québécoise de l’IA et du divertissement. Ainsi, une vingtaine d’entreprises, organisations et groupe importants de ce milieu ont salué la naissance de ce projet fort attendu : Novom Interactive, Thinkwell, Élément AI, La Cage traiteur événementiel, Cirque Éloize, Groupe le Massif, GSM, Fanslab, CREO, Les 7 doigts de la main, GoSecure, Prompt, IVADO, Mila, Hub Studio, Lucion, Behavior interactive, CDRIN et ZU.

Information et inscription pour l’événement de YUL-ai

yul-ai.com

Dates : les 30 septembre, 1er et 2 octobre
Endroit : Les 7 doigts de la main (2111 Saint-Laurent, Montréal) et en ligne

PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !