Plusieurs jeux sont inspirés par le maintenant très célèbre « Portal », de Valve. Après tout, ils sont d’incroyable chef-d’œuvre même encore aujourd’hui. Relicta est l’un des jeux modernes qui m’a le plus fait sentir les émotions entourant mon expérience de Portal.

Fiche technique

  • Date de sortie : 4 août 2020
  • Style : Énigme
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 3
  • Développeur : Mighty Polygon
  • Éditeur : Ravenscourt
  • Langue d’exploitation : disponible en français (voix anglaises)
  • Disponible sur Google Stadia, PC, PlayStation 4 et Xbox One
  • Testé sur Stadia
  • Prix lors du test : 27,99 $ CA / 19,99€
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Les contraires s’attirent

Relicta est un jeu d’énigme. La base du jeu est simple; le bleu représente un pôle magnétique et le rouge est un autre. Les cubes rouges seront collés à des cubes bleus, et deux cubes rouges se repousseront. Vous pouvez changer le pôle des cubes en un claquement de vos doigts, pour résoudre les tests.

Les différents niveaux vous proposeront des champs de force de couleurs, vous permettant de faire propulser les cubes d’un endroit à l’autre sans que vous ayez besoin de les tenir. La gestion de la gravité entrera aussi en ligne de compte. Désirez-vous que votre cube flotte, ou qu’il respecte les lois de la gravité? De nombreuses questions que Relicta vous invitera à vous poser durant votre expérience.

Différents murs vous bloqueront le chemin, vous indiquant clairement que vous n’avez pas encore résolu l’énigme de l’endroit, si jamais vous aviez le moindre doute. Certains cubes peuvent être téléportés grâce à des stations de transport de matière, afin de faire passer certaines pièces au travers des endroits autrement inatteignables.

Pour être totalement honnêtes, certaines énigmes m’ont pris un temps énorme pour finalement être si simples. Les moments « Ah ha! » sont totalement présents, même si parfois une certaine frustration peut l’accompagner. Mais c’est peut-être juste ma cervelle qui a de la difficulté avec ce type d’énigmes.

On ne joue pas pour l’histoire

Mais je l’ai bien apprécié! Nous incarnons une scientifique indienne qui fait des recherches sur la lune avec son équipe. Bien évidemment, les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu et la station se met à éprouver quelques difficultés. Nous avons un brin d’humour, ici et là, mais l’histoire est plutôt sérieuse.

De nombreux dialogues ont lieu alors que nous naviguons les différentes sections de la station, nous faisant vivre l’histoire. Les personnages de Relicta sont peu nombreux, mais je les ai tous appréciés pour ce qu’ils étaient; un soupçon de vie à un excellent jeu d’énigme.

J’ai aussi apparemment un faible pour l’accent indien.

Ambiance visuelle

Relicta se joue à la première personne. Les environnements sont très colorés et agréables. La flore du tutoriel contraste bien avec l’environnement givré du premier niveau. Les cubes et différents éléments interactifs sont de belles couleurs, vives sans être agressantes.

La station, bien qu’étant d’un classique « sci-fy blanc » comme j’aime l’appeler est aussi détaillée de manière logique, avec les blocs de glace sous la surface, les hologrammes et les quartiers privés des personnages.¸

Il est parfois étrange d’avoir d’aussi beaux environnements, et vide à la fois. Le vide est nécessaire d’un point de vue jouabilité, afin de laisser l’espace aux diverses énigmes, mais c’est quelque chose que Portal 2 avait réussi à juxtaposer adéquatement.

Relicta, port Stadia

J’ai joué à la version Stadia. Est-ce que cela doit être mentionné dans un article? Je crois que oui! Trop peu de gens connaissent la plateforme et Stadia a pris la peine de faire de la publicité pour le jeu. L’expérience idéale pour moi était sur la Chromecast. Lorsque j’ai joué sur mon fureteur internet j’avais, bien que rarement, un peu de pixellisation lorsque je me déplaçais rapidement dans un environnement chargé. Je n’avais pas ces ennuis avec la Chromecast.

Ce n’est pas si difficile, sauf lorsque ce l’est.

C’est le problème des jeux d’énigmes. Il est possible pour quelqu’un de saisir instantanément les mécaniques, et pour d’autres ils passeront des heures sur les toutes premières épreuves. Je repense à l’épreuve des pommes, de « Superliminal » (ceux qui ont joué savent exactement l’énigme dont je parle), et je suis heureux de ne pas avoir vécu ce type de blocage.

Relicta est surprenamment robuste en durée de vie. Je ne m’attendais pas à passer autant de temps dans le jeu, et je ne m’attendais pas à le voir se renouveler aussi fréquemment. J’ai pris un total d’environ quinze heures à faire le jeu. Je n’ai aucune idée si c’est dans la moyenne, étant un jeu assez récent et encore un peu trop méconnu à mon goût, je n’avais personne avec qui comparer mes temps. Portal et Portal 2 ne comportaient que 3 à 6 heures de jeu chaque (quoique le second avait en plus une campagne coop et des niveaux conçus par la communauté).

Verdict

J’ai adoré mon expérience avec Relicta. Un excellent jeu d’énigme, qui m’a fréquemment surpris avec l’ingéniosité requise en maîtrisant le magnétisme et la gravité. La beauté des environnements, le budget investi dans les dialogues et les voix des acteurs font de ce jeu une gemme que je ne peux que recommander. J’ai bien peur, par son statut de jeu indépendant, qu’il ne reçoive pas la reconnaissance qu’il se devrait d’avoir.

NOTES
Note de l'enthousiaste
9
PARTAGER
Un streameur de jeux de variété, des indies au AAA. Adeptes de jeux de rôles comme D&D, je roule la campagne Donjons et Larrons sur Twitch. Passionné des nouvelles technologies, je suis impressionné et investi dans la nouvelle plateforme de Google Stadia