Avant de me lancer dans ce débat très sérieux et d’actualité, je veux préciser quelques points. D’une part, je ne suis pas en faveur des périodes de crunch forcés et surtout impayés ou sous-payés comme c’est le cas dans la plupart des compagnies. L’industrie du jeu vidéo doit rapidement s’éloigner de cette tendance et tout le monde en ressortira gagnant. D’autre part, c’est extrêmement important que les journalistes continuent de décrier cette situation, peu importe le studio. Par contre, ça ne devrait pas être aussi ciblé que ç’a l’est actuellement comme c’est presque généralisé. Le fait de pointer des studios individuellement dilue le message et n’attaque pas le problème dans son ensemble. Mais bref, regardons la situation de CD Projekt Red de plus près.

Cette semaine, un article de Jason Shreier rapporte qu’une période de crunch sera imposée chez le studio polonais. Dans celui-ci, on précise que les employés seront obligés de travailler 6 jours par semaine pendant une période de 6 semaines pour lesquels ils seront rémunérés selon les lois de la Pologne.

On y avance aussi que cela va contre la promesse du studio qui ne voulait pas imposer ce type de travail supplémentaire dans le cadre de ce projet. Jusque-là, tout est clair et difficile de défendre le studio.

Une autre réalité chez CD Projekt Red

Sauf que le studio connu pour la série Witcher n’offre pas les mêmes conditions que les autres et m’amène une réflexion. Je vous explique. Comme mentionné par le responsable du studio, l’équipe derrière le projet va se répartir 10 % des profits qui auront été engendrés à la fin de l’année. Ce n’est pas du tout une pratique courante chez les studios de qualité AAA comme celui-ci.

Ainsi, sortir le jeu en 2020 aura un impact sur les profits de CD Projekt Red et directement sur les retours aux employés. Donc, entre lancer Cyberpunk 2077 le 19 novembre 2020 ou à une date ultérieure (probablement Q1 ou Q2 2021), il y a une différence importante sur la prime des employés. D’une part pour 2020, mais aussi parce qu’on sait qu’un jeu vend mieux durant la période des fêtes.

CD Projekt Red The Wticher III

Qui plus est, le dernier titre d’importance du studio remonte à 2015 et on peut donc assumer que la prime de 10 % a été beaucoup moins intéressante récemment. En fait, c’est facile à voir parce que les rapports financiers de la compagnie sont disponibles en ligne.

En 2015 lors du dernier gros lancement du studio, les profits nets de CD Projekt Red ont été de 342 MM ZL (monnaie polonaise) versus 175 et 109 MM les deux dernières années. Suite à une conversion ZL à USD et en divisant le total par le nombre d’employés, on peut estimer la différence à environ 5 000 $ US. Pour donner une idée, le salaire moyen annuel en Pologne est de 28 022 $ US donc c’est quand même un montant important.

CD Projekt Red Rapport Financier

Tout n’est pas noir ou blanc

Est-ce que cette prime aurait été un facteur ayant influencé la décision de l’équipe de CD Projekt Red ? C’est difficile à dire puisqu’on est dans les suppositions, mais disons que c’est pas mal différent d’un studio qui ne paie pas ou très peu les heures supplémentaires des employés. Ajoutons que les heures extras sont aussi bien rémunérées et je ne pense pas que Jason peut mettre les deux situations dans le même panier. J’ai donc plus facilement tendance à croire Adam Badowski quand il dit que la majorité des employés comprenait la situation.

Entre un studio qui fait du crunch impayé pendant des mois comme ce fût le cas de certains versus ce qui a été fait ici, je trouve qu’il n’y a pas de comparaison à faire. C’est évident que l’industrie peut faire mieux, mais ici les conditions sont déjà bien meilleures.

Malgré tout, on ne peut pas nier que le studio a brisé une promesse faite aux employés. Est-ce que la planification était trop serrée, est-ce que la COVID a ralenti les choses ou est-ce qu’on a vu trop gros ? Qu’importe, ce n’est pas acceptable et j’ose vraiment espérer qu’une grande majorité des employés étaient effectivement en faveur. De plus, comme c’est seulement 6 jours au total des heures supplémentaires, est-ce qu’on aurait simplement pu sortir le titre 26 novembre au lieu du 18 ?

Finalement, j’ai l’impression que l’auteur avait une idée en tête avant même de faire ses recherches et n’a pas voulu fouiller plus loin. J’aurais aimé un travail plus complet avec des nuances et tenté de voir les deux côtés de la médaille. Encore une fois, on cible avec de gros noms comme Rockstar, Naughty Dog et maintenant CD Projekt Red alors que bien d’autres ne sont pas nommés. Bref, j’espère que mon analyse permet de voir un peu mieux l’envers de la médaille et démontre que tout n’est pas blanc ou noir.

PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !