Final Fantasy Pixel Remaster: La façon ultime de revivre la franchise?

Il y a peu de franchises qui ont autant laissé leurs marques sur l’univers du jeu vidéo. Pouvoir revisiter à travers le Pixel Remaster, ces classiques qui ont pavé le chemin pour de nombreux autres RPG à venir est pour moi une source de joie incroyable. À l’époque où j’ai joué à Final Fantasy, premier de sa lignée, je ne comprenais pas l’anglais. C’est pourtant un jeu où j’ai surprenamment réussi à progresser loin… une fois que j’ai compris comment sauvegarder une partie sur la Nintendo Entertainment System (NES).

Toutefois, ce Remaster n’est pas la première fois que SquareEnix revampe la série. Autant sur mobile, sur Playstation, Gameboy Advance, Nintendo DS… la série a été redistribuée à de nombreuses reprises.

Alors, est-ce que Final Fantasy Pixel Remaster en vaut la peine? Fait-il mieux que ces prédécesseurs?

Dans ce test, je ne couvre que les trois premiers Final Fantasy du bundle Pixel Remaster car les épisodes 4, 5 et 6 sont prévus pour plus tard cette année.

FICHE TECHNIQUE

  • Date de sortie : 28 juillet 2021
  • Style :  RPG
  • Développeur : Square Enix
  • Éditeur :  Square Enix
  • Langue d’exploitation : Français
  • Disponible sur PC et mobile
  • Testé sur PC
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

C’est quoi ça, le Pixel Remaster?

Eh bien, c’est pas bien difficile à comprendre. Tel que mentionné plus tôt, la série a déjà été remasterisée de nombreuses fois. Elle a même eu droit à des remakes en 3D pour Final Fantasy 3 et 4.

Final Fantasy Pixel Remaster est une mise-à-jour au goût d’aujourd’hui, mais avec un maximum de respect pour la direction artistique de l’époque. Le visuel des personnages changent à peine de leur visuel d’antan, si ce n’est que pour des couleurs plus nuancées. Après tout, nous avons droit à plus de 8 bits maintenant! Les environnements en combat sont beaucoup plus jolis, d’ailleurs!

La musique vous sera immédiatement familière si vous connaissez les jeux. Rien n’a changé dans l’âme, mais les musiciens se sont donnés le droit de jouer sans la compression audio de la NES originale. Les pièces qui se répètent sont donc beaucoup plus agréables, lorsque vous êtes pris dans une grotte depuis une heure à trouver la sortie.

Les combats sont beaucoup plus agréables. Des animations de combat incomparable à l’original! Les effets visuels des sortilèges sont impressionnants lorsque vous comparez ceux de l’époque. Une crainte que j’avais était que ces animations alourdissent le jeu, mais ce n’est pas du tout le cas. Elles sont rapide et satisfaisante. De plus, une commande pour « combat automatique » est disponible, qui vous fera répéter la dernière action choisie par chacun de vos personnages, en plus d’accéléré légèrement les animations. Très, très utile lorsque vous chercher où aller en pleine mer et que des hordes de requins décident de sauter sur le pont pour vous combattre.

Finalement, il est possible de faire une « sauvegarde rapide » à n’importe quel endroit dans le jeu. Vous n’aurez pas à perdre votre progrès si vous êtes appelés à terminer votre session de jeu de manière impromptu!

Final Fantasy (1) Pixel Remaster

Final Fantasy, premier du nom, nous amène dans un monde où la magie des Cristaux magique est entrain de s’épuiser. Quatre héros brandissant des gemmes luminescentes arrivent au moment opportun et viennent sauver la fille du roi, capturé par le terrible Garland. Cet exploit prouve bel et bien l’héroïsme de notre groupe et le roi nous demande formellement de parcourir le monde afin de restaurer l’éclat des Cristaux et sauver l’humanité.

Tout en respectant les origines, Final Fantasy obtient tout de même quelques améliorations dans le « quality of life ». J’ai déjà mentionné le combat automatique précédemment, mais un détail très anodin qui pourrait échapper à plusieurs; les attaques « perdues » n’existent plus. À l’époque si votre personnage avait ciblé une monstre, mais que celui-ci avait été éliminer par un allié… le personnage attaquait le vide. C’était un brin frustrant.

Les personnages peuvent maintenant monter jusqu’au niveau 99, plutôt que d’être limité à 50. Cependant la progression du niveau 99 équivaut à celle d’un niveau 50.

Il est possible d’acheter pus d’un objet à la fois, il est possible de se déplacer en diagonal, possible de courir… Bref toutes des choses qui font tellement de sens aujourd’hui que je me sens un peu ridicule de devoir les mentionner. Quelques ajustement dans les prix de certaines boutiques et des objets secondaires à des endroit différents.

Pour ceux qui n’ont jamais joué à Final Fantasy auparavant, prenez garde; il y a beaucoup de combats aléatoires.

Final Fantasy (2) Pixel Remaster

Pour la plupart, Final Fantasy 2 signifie le premier titre de la Super Nintendo (SNES). Cependant, c’est parce que le réel Final Fantasy 2 n’avait pas été publié en Amérique du nord (ni en europe d’ailleurs). Apparemment, pour nous « épargner » la confusion c’est l’épisode 4 qui a pris le chiffre du 2e. Puis le 3e est en fait le 6. Puis Square Enix décida de laisser tomber la charade et publia le 7 sur la PlayStation. Pour un jeune comme moi qui avait joué à Final Fantasy 1, 2 et 3… de passer au 7e m’a laissé perplexe à l’époque je dois l’admettre!

Maiiiiiiis nous parlions de Final Fantasy 2 ici. Le vrai, là.

Vous êtes des adolescents d’une ville sous attaque par le méchant empereur. Alors que vous fuyez vous êtes abattus par des chevaliers ennemis. Aucune pitié, hein? vous vous réveillerez cependant dans les quartiers des rebelles, membres de la famille royale nouvellement déposée. Malheureusement, l’un de vos frères est manquant! Il faudrait bien le retrouver.

C’est l’un de mes préférés, en fait. Il doit bien être le premier jeu à l’époque qui faisait en sorte que d’utiliser une arme ou un sort permette au personnage d’amélioré sa compétence! Plus vous utilisez souvent votre épée, plus son niveau et efficacité augmentera. Utilisez souvent vos sorts, ils gagneront en puissance. Votre intelligence et points de magie augmenteront. Plus vous bloquerez souvent avec votre bouclier, meilleurs vous deviendrez et finalement, plus vous vous prendrez des baffes… eh bien plus vous développerez votre capacité à en prendre!

C’est l’un des plus violent de la série aussi. Le jeu ne vous indique pas votre niveau, puisque vous n’en avez pas. Vos habiletés sont répartis en fonction de leurs utilisations répétées. Aussi, je vous recommande de sauvegarder souvent. Contrairement au premier (et au troisième) vous pouvez vous aventurer dans une direction beaucoup trop haut niveau pour vous.

Final Fantasy (3) Pixel Remaster

L’introduction au jeu est bien simple; de jeunes explorateurs tombent sur une grotte, et dans cette grotte se trouve un Cristal magique leur donnant une quête! L’histoire qui en suit est toutefois impressionnante et même aujourd’hui je me retrouvais curieux de voir la suite des choses.

Final Fantasy 3 est le précurseur des jeux avec des « job system« . Alors que vous débutez l’aventure en tant qu’Onion Knight vous trouverez rapidement le premier Cristal. Celui-ci vous donnera vos premières carrières : le guerrier, le moine, le voleur, le mage rouge, blanc et noir. Plus vous progressez dans l’aventure, plus vos niveaux de personnage augmenteront, ainsi que vos carrières! lorsque vous obtiendrai d’autres Cristaux, vous obtiendrai aussi de nouvelles carrières afin de personnaliser votre équipe a votre gout.

Le troisième titre est selon moi une merveille. Le premier jeu a avoir autant de contenu sur la NES, définitivement. Sans vous gâcher l’histoire, Il y a beaucoup plus qu’on pourrait le croire à faire dans ce jeu.

La musique dans Final Fantasy 3 m’a énormément marqué, plusieurs pièces hantes encore mon esprit et me font vivre de merveilleux souvenirs. Y revenir avec le Pixel Remaster est fantastique.

Si j’ai beaucoup aimé le deuxième pour l’évolution libre des personnages, le 3e prend la tête car je suis incontestablement un fan des jeux avec un job system. J’ai même aimé Final Fantasy X-2, l’un des plus controversé de la franchise, grâce à son job system.

Le Verdict?

Final Fantasy Pixel Remaster est selon moi la plus fidèle représentation des jeux de l’époque, avec un peu du fignolement d’aujourd’hui. Certes, les combat incessants du premier titre m’ont épuisés et me frustrait à la longue, mais le jeu… c’était ça à l’époque. Même chose pour les autres titres, pour le bon et le mauvais, ont y retrouve le tout le plus fidèle possible (sans saigner des yeux sur le 8 bit).

Le côté visuel et audio a été rehaussé avec brio me faisant oublié par moment à quel point c’était horrible dans le temps. La direction artistique des personnages étant respectée me plait au plus haut niveau. Possiblement que l’expertise développée au travers Octopath Travelers a servi aux développeurs du remaster?

Est-ce que les jeux sont bons? C’est discutable. Ils sont sans doutes des pionniers qui ont tracés la voie pour les suivants. L’ambition de ces jeux, du temps de la NES, m’impressionne encore aujourd’hui.

C’est en tant que remaster que je donne la note suivante.

Final Fantasy Pixel Remaster: La façon ultime de revivre la franchise?
Bien que les jeux en eux-mêmes soit loin d'être parfait, ils sont des précurseurs dans le domaine du jeu-vidéo. En tant que remaster, le respect de la direction artistique de l'époque m'a charmé et les multiples amélioration de qualité de vie font en sorte que je recommande le Pixel Remaster comme étant bel et bien LA façon de revivre la franchise, ou de la découvrir.
9.5
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE