Nintendo Switch Online + Ensemble addtionnel

Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel : un duo improbable enfin réuni

Ça fait maintenant un peu plus de trois ans que Nintendo roule sa bosse avec son service Nintendo Switch Online. On a fait le test à l’époque et le constat était qu’il y avait plusieurs choses positives, mais aussi quelques aspects à améliorer. 3 ans plus tard, l’offre de jeux offerts s’est bien bonifiée, malgré quelques absents de taille (oui je parle de Super Mario RPG). Surtout, pour les quelques utilisateurs qui sont passés d’une ancienne Switch au modèle OLED, plusieurs ont pu profiter des sauvegardes dans le nuage pour faciliter leur transfert.

Bref, Nintendo était prêt à en offrir plus aux joueurs sur Switch, mais en échange d’un coût supplémentaire. Arrive maintenant le Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel qui ajoute des jeux Nintendo 64 et SEGA Genesis au service en plus d’un DLC d’Animal Crossing. En vaut-il le détour ?

Nostalgie de N64 pour ma génération

Les dernières années, lorsqu’on parlait de jeux rétro, il était souvent question de l’époque de la SNES et la NES. Or, ce n’est pas vraiment les consoles avec lesquels j’ai grandi comme j’avais 7 ans lorsque la Nintendo 64 est arrivée sur le marché. Ainsi, pour moi le rétro, c’est Super Mario 64, Ocarine of Time ou Diddy Kong Racing alors j’attendais l’ensemble additionnel du Nintendo Switch Online impatiemment.

Liste de jeux N64

  • Super Mario 64
  • The Legend of Zelda: Ocarina of Time
  • Mario Kart 64
  • Star Fox 64
  • Sin and Punishment
  • Dr. Mario 64
  • Mario Tennis 64
  • WinBack
  • Yoshi’s Story

Si on regarde purement au niveau des jeux, ce n’est pas aussi complet qu’on voudrait, mais c’est un bon départ. Ce que j’ai vite remarqué, c’est qu’il y a une bonne diversité. Entre 2-3 parties de Tennis ou quelques courses sur Mario Kart, c’était facile de poursuivre mon aventure dans Ocarina of Time. Ensuite, j’embarquais dans mon Arwing de Star Fox 64 pour tenter d’obtenir une médaille sur chaque planète. Comme j’aurais aimé avoir le système de sauvegarde de l’émulateur pour enregistrer notre partie à tout moment à l’époque…

Je n’ai pas vraiment voulu replonger dans Super Mario 64 l’ayant complété dans la collection de l’an dernier. Cependant, j’ai pu découvrir Sin and Punishment pour une première fois et j’avoue que je ne m’attendais à avoir autant de plaisir avec un jeu de tir sur rails. Le titre était seulement sorti au Japon du temps de la N64 et je suis content de l’avoir finalement découvert sur le Nintendo Switch Online. La jouabilité est très accrocheuse et offre un gros défi. Entre tous ces jeux, j’ai l’impression d’avoir bien été servi. D’autant plus, qu’il y a plusieurs jeux accessibles comme Mario Tennis, Mario Kart et Dr. Mario sur lesquels ma copine aimait bien m’affronter.

Quelques entorses

Il y a quand même quelques irritants sur cette nouvelle version du Nintendo Switch Online. Par exemple, j’ai eu quelques problèmes de latence particulièrement en jouant au tennis. C’est frustrant parce qu’on s’attend à ce que Nintendo maîtrise très bien l’émulation parce que ce n’est pas leur premier rodéo. Un jeu comme Ocarina of Time était aussi sorti sur Wii et Wii U Virtual Console, mais on voit que c’est la version Switch qui fait le plus de compromis. En plus, si comme moi vous avez joué à la version supérieure sur 3DS, vous serez probablement encore plus déçu.

Mais le plus gros problème réside dans le fait que le mapping des boutons est vraiment douteux. Je ne comprends pas pourquoi Nintendo n’a pas transposé le C-Stick sur le D-Pad plutôt qu’utiliser la configuration suivante :

Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel

Heureusement que je me suis acheté la manette de Nintendo 64 que la compagnie a créée pour l’occasion parce que c’était bien plus intuitif ainsi. Elle a aussi un rumble pour les vibrations comme l’expansion pack à l’époque.

La SEGA Genesis sur une console de Nintendo

Ensuite, alors que tout le monde s’attendait à l’arrivée du Game Boy, Nintendo en a surpris plusieurs en annonçant l’arrivée de la SEGA Genesis. Encore aujourd’hui, on n’aurait jamais cru que l’ancienne compétition serait invitée à faire partie du Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel. Je ne suis pas aussi nostalgique de la Genesis que je l’étais de la N64, mais j’ai eu de bonnes années avec la Game Gear.

Liste de jeux SEGA Genesis

  • Sonic the Hedgehog 2
  • Streets of Rage 2
  • Ecco the Dolphin
  • Castlevania: Bloodlines
  • Contra: Hard Corps
  • Dr. Robotnik’s Mean Bean Machine
  • Golden Axe
  • Gunstar Heroes
  • M.U.S.H.A.
  • Phantasy Star IV
  • Ristar
  • Shining Force
  • Shinobi III: Return of the Ninja Master
  • Strider

Je me suis donc empressé de replonger dans Sonic the Hedgehog 2 avec lequel j’ai eu tellement de plaisir sur la console portable. À ce niveau, je n’ai eu absolument aucun problème avec l’émulation du jeu ni aucun des jeux de SEGA. Par contre, j’avais fait la plupart de ces jeux déjà sur la SEGA Genesis Mini paru il y a quelques années. En plus, cette offre-là était beaucoup plus généreuse avec une liste de 40 jeux disponibles directement sur la console.

C’est définitivement agréable et plus simple d’avoir le tout sur une même plate-forme comme c’est le cas sur Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel. Par contre, ceux qui avaient déjà la console version mini vont probablement rester sur leur appétit. Pour les autres, il y a quand même une belle liste de jeux qui sont encore très bons aujourd’hui. Streets of Rage 2 est encore un incontournable tout comme Castlevania: Bloodlines et Dr Robotnik’s Mean Bean Machine.

  • Nintendo Switch Online Phantasy Star IV
  • Nintendo Switch Online Streets of Rage 2

Une infrastructure encore incomplète

Mon dernier point serait au niveau de l’infrastructure. Nintendo est à la traîne depuis bien des années et, malgré son nom, on n’est pas complètement connecté. Premièrement, il n’y a toujours pas de chat vocal intégré directement à la console ou de manière de former un groupe pour jouer en ligne. C’est donc encore très frustrant aujourd’hui de jouer en ligne.

C’est vraiment dommage parce qu’on voit le potentiel dans un jeu comme Star Fox 64, mais les limites de la console ne nous permettent pas d’en profiter pleinement. Heureusement, le mode coop local existe toujours pour la plupart des jeux et l’expérience est encore agréable. J’ai encore bien du plaisir sur la même télévision en splitscreen presque autant qu’à l’époque.

Pour plus de détails ou pour vous abonner au service, c’est par ici.

Verdict sur le Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel

Pour conclure, c’est probablement le prix qui va freiner la majorité. L’ensemble de base était à 24,99 $ CAD/19,99 € alors qu’avec le contenu additionnel, c’est 63,99 $ CAD/39,99 €. À noter qu’il est possible de payer un prix ajusté si vous aviez déjà payé l’ensemble de base et il existe aussi une option familiale bonne pour 8 comptes. Ce n’est pas donné, mais les nostalgiques comme moi vont probablement apprécier l’offre.

Franchement, Nintendo aurait probablement vendu chacun de ces jeux individuellement une vingtaine de dollars, alors je trouve que je m’en sors bien au prix de l’abonnement. Bref, s’il y a déjà quelques jeux qui vous intéressent allez-y, sinon attendez que les nouveaux jeux qui sont prévus soient ajoutés.

Nintendo Switch Online + Ensemble addtionnel
Nintendo Switch Online + Ensemble additionnel : un duo improbable enfin réuni
23 jeux ajoutés au service
Une grande diversité
La qualité des jeux est encore excellente
L'aspect coop splitscreen
Le prix est un peu cher
Ce n'est pas la meilleure version de chaque jeu
L'infrastructure de Nintendo est encore déficiente
Le mapping des contrôles sur N64
7
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE