Nintendo célèbre le 35e anniversaire de son plombier vedette avec une tonne de ses jeux qui arrivent sur Switch. Pour plusieurs, ce sera une grande balade nostalgique alors que d’autres auront la chance de découvrir ces trois titres pour la première fois. On vous partageait d’ailleurs récemment nos meilleurs souvenirs de la série et plusieurs ont choisi des titres de cette collection. Alors, que vaut concrètement ce Super Mario 3D All-Stars sur une console hybride moderne comme la Nintendo Switch ?

Au moment d’écrire ses lignes, j’ai terminé les trois jeux, mais pas à 100 %. J’ai 100 étoiles dans Super Mario 64, 70 étoiles dans Super Mario Sunshine et 61 dans Super Mario Galaxy. Selon le compteur de la Nintendo Switch, j’ai mis plus de 35 heures dans la collection.

Fiche technique de Super Mario 3D All-Stars

  • Date de sortie : 16 septembre 2020
  • Style : Aventure
  • Classement : ESRB E / PEGI 7
  • Développeur : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Offert en français
  • Exclusivité Nintendo Switch
  • Testé sur Nintendo Switch Lite
  • Prix lors du test : 79,99$ CAD / 59,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Le contenu

  • Super Mario 64 (N64) et sa trame-sonore de 36 pistes
  • Super Mario Sunshine (GameCube) et sa trame-sonore de 58 pistes
  • Super Mario Galaxy (Wii) et sa trame-sonore de 81 pistes

Des jeux qui vieillissent bien ?

Je commencerais en disant que c’est vrai qu’on aurait préféré avoir des remakes complets de chacun de ces jeux. Malheureusement, ce n’est pas dans les habitudes de Nintendo et on doit faire une croix là-dessus pour le moment. Par contre, ceux qui décriaient que ces versions sont que de simples portages sans ajustements auraient tort.

Super Mario 64 : les débuts du 3D

D’abord, c’est sûr qu’il y a une différence entre nos souvenirs et la réalité. Ceux qui ont essayé de faire fonctionner leur Nintendo 64 sur leur téléviseur actuel l’ont constaté à leurs dépens. En effet, la Nintendo 64 se limitait à une résolution de 640 x 480 et un ratios d’image en 4:3. Aujourd’hui, le ratio demeure le même à cause des limitations des graphiques et de la caméra, mais en 960 x 720. Déjà là les pixels sont un peu moins étirés qu’avec la version originale.

Par contre, le fait que l’image soit encadrée à cause du ratio me dérange. Je sais que c’est le compromis avec lequel il faut vivre pour les plus vieux jeux, mais j’aurais aimé que Nintendo fasse les choses autrement. Malgré tout, Super Mario 64 est très stable et profite d’une bonne fréquence d’image ainsi qu’une image plus brillante que l’originale.

Pour ce qui est du jeu en tant que tel, je trouve que c’est encore un classique qui ne se démode pas. C’est évidemment qu’arriver au bout du jeu est plus facile aujourd’hui avec plus d’années d’expérience derrière la cravate. Cependant, je trouve que la chasse aux 120 étoiles est toujours aussi amusante et satisfaisante qu’à l’époque.

D’ailleurs, j’ai été bien surpris de tous les petits secrets du jeu dont mon cerveau se souvient encore, malgré les années. Sinon, je pense que les nouveaux venus peuvent aussi grandement apprécier le titre et toutes ses subtilités. Le seul petit bémol est que j’aurais peut-être aimé avoir la version Nintendo DS qui avait quelques éléments de contenus supplémentaires.

Super Mario 3D All-Stars Super Mario 64

Super Mario Sunshine : le mal-aimé

Sans doute le mouton noir de la collection pour ne pas dire la série, ce fût un délice pour moi de replonger dans Super Mario Sunshine. Je sais que les gens l’aiment moins vu son approche très différente, mais pour moi c’est le Mario le plus original paru jusqu’à maintenant. Le concept du gadget J.E.T. qui permet à notre plombier de nettoyer sa réputation et l’île Delfino est encore à point en 2020.

Puis, même si les contrôles ne sont pas super évidents et ne le sont toujours pas en 2020, c’est quand même mieux que sur GameCube. Je me souviens que le stick c jaune sur la manette n’était pas super et maintenant c’est un petit peu plus précis. Surtout qu’on peut appuyer sur le stick pour passer à l’angle de caméra directement derrière notre épaule afin de mieux viser. Je trouve que c’est un peu plus évident qu’avant.

Pour ce qui est du jeu, je trouve qu’il est étonnamment joli visuellement pour un titre de 2002. À l’époque, ce jeu roulait aussi en 480p et aujourd’hui il est en 1080p en mode TV et 720p en mode portable sur Switch. C’est une importante amélioration et je pense qu’on voit vraiment la différence. Même au niveau de la fluidité, les mouvements de Mario sont rapides et je trouve qu’on a un excellent contrôle. En plus, la difficulté de certaines étoiles offre encore un sacré défi. Bref, ce fut une belle redécouverte pour moi.

Super Mario Galaxy : impeccable

En toute transparence, Super Mario Galaxy était celui que je connaissais le moins de la collection Super Mario 3D All-Stars. Bien que j’étais en possession d’une copie physique sur Wii, je ne crois pas avoir obtenu plus d’une trentaine d’étoiles au maximum.

Encore une fois, Nintendo a fait du bon boulot pour ajuster l’image. La Wii avait un peu de difficulté avec les téléviseurs 16:9 et, avec cette version, ce n’est pas le cas du tout. Franchement, je dirais même que visuellement il est très proche de Super Mario Odyssey et il profite d’une fluidité bien accrue.

Or, finalement j’ai pu vraiment profiter des qualités de ce jeu. Je pense que ce que j’apprécie par-dessus tout, c’est la variété des niveaux. Il y a une tonne de planètes à visiter et chacune a ses particularités en plus d’un design complètement différent. En fait, même d’une étoile à l’autre d’un même tableau, l’environnement semble complètement changé. Soit qu’on débute à un nouvel endroit sur la planète ou qu’il y a eu d’importants changements au décor. Que dire en plus de la quantité de contenus qu’il offre, sinon que c’est vraiment impressionnant ? Bref, c’est encore un jeu d’exception en 2020.

Super Mario 3D All-Stars Super Mario Galaxy

Une clinique sur les jeux de plateformes 3D

Ensuite, je dirais qu’avoir ces trois jeux dans une même compilation nous permet d’apprécier encore plus l’évolution de la série. Pendant que la plupart des studios abandonnaient les jeux de plateformes 3D au profit du retour au 2D, Nintendo continuait de faire avancer le genre. C’est même encore plus frappant lorsqu’on retourne aussi dans Super Mario Odyssey.

Super Mario 64 a mis les bases de l’arrivée du 3D. Puis, Super Mario Sunshine a enchaîné avec des niveaux plus larges, plus complexes et surtout de nouvelles mécaniques innovantes. Finalement, Super Mario Galaxy a tout rehaussé en jouant avec la gravité tout en explosant de variété. Même au niveau de la musique il y a une progression frappante et je pense que les fans de musiques vont bien profiter des trames individuelles de chaque jeu.

Verdict sur Super Mario 3D All-Stars

En terminant, je pense que c’est important de mettre les choses en contexte. Nintendo n’a pas prétendu quoi que ce soit avec cette collection. Super Mario 3D All-Stars n’est pas vendu comme un Remake ou un Remaster, mais il pourrait facilement être classé comme Remaster. Or, le fait d’avoir une meilleure résolution ainsi qu’une fluidité accrue est souvent associée avec ce genre de réédition.

De plus, le prix qu’on peut diviser à 20 $ par titre est plus que raisonnable et vous en offrira amplement pour votre argent. Bref, Nintendo nous offre trois de ces classiques rehaussées sur Switch qui sont toujours incontournables des années plus tard.

NOTES
Note d'enthousiasme
8.5
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !