Pokémon Shining Pearl

Pokémon Shining Pearl : un vrai remake cette fois

Les prochains mois seront chargés pour les fans de Pokémon. Plusieurs attendent impatiemment Pokémon Legends Arceus prévu pour le 28 janvier prochain. Pour d’autres, c’est Pokémon Shining Pearl et Pokémon Brilliant Diamond qui viennent tout juste débarquer sur Switch qui sont en haut de leur liste. En effet, après avoir sorti la 8e génération sur Sword et Shield ainsi qu’une réimagination de la première série, Nintendo reprend la recette d’Alpha Sapphire et Omega Ruby avec un vrai remake. Les fans de la série de longue date ne seront donc pas très dépaysés, mais est-ce la bonne formule ?

Fiche Technique de Pokémon Shining Pearl

  • Date de sortie : 19 novembre 2021
  • Style : Aventure / RPG
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E/ PEGI 7
  • Développeur : The Pokémon Company
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible uniquement sur Nintendo Switch
  • Testé sur Nintendo Switch OLED
  • Prix lors du test : 79,99$ CAD / 61,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par léditeur

Un retour 15 ans plus tard

Nintendo avait choisi la fin de 2021 pour replonger les joueurs à Sinnoh avec un visuel complètement revu qui fait honneur à l’œuvre originale. Bien que j’eusse beaucoup aimé l’approche des Let’s Go et qu’un retour à un look plus classique comme ici m’intéressait moins, la première impression a été bonne. C’est un peu comme si les personnages étaient des Funko Pop animées de taille réelle. Avec des têtes carrées beaucoup trop grosses pour le corps, on fait facilement le parallèle. Surtout, ça ressemblait exactement aux apparences de l’originale en vue du dessus et non plus en 2.5D, mais avec un fort rehaussement. J’ai donc trouvé ça à la fois mignon et ingénieux un peu comme World of Final Fantasy.

Certes, j’aurais préféré le côté très vivant et plus interactif de Let’s Go, mais ça n’empêche pas Pokémon Shining Pearl d’avoir plusieurs points qui marchent en sa faveur. Par exemple, si on a mis de côté les confrontations aléatoires, le retour aux combats classiques pour capturer des Pokémons est une bonne chose. Ça m’a aussi permis de renforcer mon opinion sur Pokémon Sword et Shield. C’est-à-dire que je trouvais que le jeu était un peu vide entre les gyms et c’était surtout parce que les grottes étaient trop courtes. Ici, c’est complètement l’inverse et particulièrement grâce aux grands souterrains qui ont été complètement refaits ici.

Pokémon Shining Pearl

Quand les nouveaux Pokémons servent les anciens

Ces éditions ont aussi bénéficié de quelques améliorations qui ont été apportées au fil des générations comme le partage de gain d’expérience entre tous les Pokémons de notre groupe. C’est pas mal moins pénible de faire du grinding comme ça et on a vraiment l’impression de travailler sur toute l’équipe à la fois. Ça vient peut-être créer un déséquilibre plus rapidement entre le niveau de nos Pokémons et ceux des adversaires, mais on ne le ressent pas trop.

D’autre part, on n’est pas non plus coincé avec les HM qui ne pouvaient pas s’effacer par la suite de nos Pokémons. Maintenant, ce sont des TM qui restent dans notre groupe, peu importe si on les attribue ou non. C’est beaucoup moins pénible comme ça et on n’a plus l’impression de « sacrifier » un de nos Pokémons.

J’aime bien aussi le fait que le jeu nous permette de choisir un Pokémon qui nous suit en tout temps. Ça fait déjà quelques itérations que c’est possible et je suis content que The Pokémon Company ait repris le concept pour les remakes. Encore une fois, ça ajoute un peu de réalisme et ça donne un peu plus de vie au jeu. Puis, ceux qui aiment passer du temps avec leur Pokémon en dehors de leur petite capsule peuvent profiter du Amity Square. C’est comme un immense jardin où on peut les laisser interagir et prendre des captures d’écrans. Bref, c’est bien agréable et j’aime bien quand les jeux s’approchent du dessin animé comme c’est le cas ici.

Explorer les souterrains

Pokémon Shining Pearl ne réinvente pas la roue. On choisit un des trois Pokémon de base (Turtwig, Chimchar et Piplup) cordialement offert par le professeur de la région et on part à l’aventure en même temps que notre meilleur ami (ou rival). Le but est de conquérir chacun des 8 gyms pour avoir accès aux Elite Four et les vaincre pour être couronné grand champion.

Cependant, là où cette génération va beaucoup plus loin c’est dans l’aspect exploration. Sans même plonger dans les grands souterrains, le chemin entre les gymnases de combat est loin d’être linéaire. Il y a plusieurs donjons à explorer ce qui étire bien l’expérience. Par exemple, après 5 h 30 de jeu je venais tout juste d’obtenir ma 2e badge et c’est comme ça jusqu’à la fin.

Puis, relativement tôt dans l’aventure, on obtient un accès aux grands souterrains où il y a beaucoup de choses à explorer. C’est là qu’on retrouve l’approche Let’s Go alors que tous les Pokémons sont visibles dans l’environnement. Les souterrains sont comme de grands labyrinthes où on peut non seulement capturer des Pokémons, mais aussi obtenir des reliques et des gemmes en creusant. Pour moi, c’est le meilleur point de vente du jeu pour ceux qui ont aimé les éditions de Pokémon qui avaient beaucoup de contenus. Pokémon Shining Pearl et Brilliant Diamond ont beaucoup à offre en ce sens et ça fait du bien.

Beaucoup de contenus

Bien sûr, je vous ai déjà parlé des souterrains qui témoignent du large contenu additionnel qu’il y a dans le jeu, mais c’est loin d’être tout. Premièrement, en fin de jeu il y a vraiment une belle collection de Pokémons légendaire à capturer dans Ramanas Park. Malheureusement, certains ont été divisés par version ce qui limite le nombre à capturer par jeu. J’aime le fait qu’il faut explorer tous les recoins de la région pour réussir à mettre la main sur les bonnes reliques pour rencontrer ces Pokémons uniques.

Sinon, si vous aimez la cuisine, on peut aussi faire des goûters pour Pokémon un peu comme ce que Brook faisait dans la série TV animée. C’est d’ailleurs ce qui va vous aider à gagner les compétitions de style qui sont encore présentes ici. Je suis conscient que ce n’est pas quelque chose qui intéresse tout le monde, mais c’est entièrement facultatif et c’est bien développé.

Enfin, il y a beaucoup d’éléments de personnalisations secondaires comme le fait de pouvoir mettre des collants sur ses Pokéball. Ou encore, on peut mettre des effets de couleurs lorsque notre créature sort de la Pokéball pour un combat ce qui ajoute un peu de style. Bref, tout ça est plutôt cosmétique et secondaire, mais je sais qu’il y a un marché pour.

Verdict sur Pokémon Shining Pearl

En conclusion, Pokémon Shining Pearl et Brilliant Diamond sont des remakes réussis qui mélangent plutôt bien les forces des derniers jeux. Ultimement, ça reste une aventure Pokémon comme on en a vu amplement dans les dernières années ce qui explique pourquoi Legends Arceus et celui que j’anticipe davantage. Entre-temps, les nostalgiques de la 4e génération et ceux qui aiment l’approche plus classique de la série vont beaucoup aimer ces rééditions surtout qu’elles offrent beaucoup de contenus.

Pokémon Shining Pearl
Pokémon Shining Pearl : un vrai remake cette fois
Le visuel est mignon et original
Le travail de Remake est remarquable
Les grands souterrains augmentent la durée de vie
L'approche puriste des combats
Ça reste une formule qui a été exploitée à maintes reprises
On aurait aimé que les Pokémons se promènent librement aussi à la surface
8
Print Friendly, PDF & Email
Geeks And Com' est LIVE! Cliquez ici pour venir nous voir!
CURRENTLY OFFLINE