Kao the Kangaroo – Un nouveau combat!

Kao the Kangaroo existe depuis bien longtemps mais peu de gens le savent. Cette franchise a débuté sa première aventure sur la Dreamcast et la Game Boy Advance en 2000, il y a déjà 22 ans! Sans dire que la série en est une exceptionnelle, elle a fait son bout de chemin depuis avec 3 autres titres. Aujourd’hui, celle-ci retourne à ses bases et nous invite dans une nouvelle mouture de la série. Personnellement, il s’agit d’une première pour Kao the Kangaroo, n’ayant jamais pris le temps de m’essayer. En toute honnêteté, on semblait loin des meilleurs dans le genre comme les Mario, Spyro, Ratchet and Clank et Jak and Daxter, pour en nommer que quelques-uns. Mais la présentation du nouveau semble très prometteuse, c’est pourquoi je me lance dans le test de Kao the Kangaroo!

FICHE TECHNIQUE DE KAO THE KANGAROO

  • Date de sortie : 27 mai 2022
  • Style : Aventure/ Plateforme
  • Classement ESRB/PEGI : E10 / 7
  • Développeur : Tate Multimedia
  • Éditeur : Tate Multimedia
  • Langue d’exploitation : Français et Anglais
  • Disponible sur PS4, Xbox One, PS5, Xbox Series X|S, Nintendo Switch et PC
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 39,99$ CAD / 29,99€
  • Site Officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Jeune Kangourou recherche aventure

On commence le jeu sur les chapeaux de roues. Kao, notre jeune héros, recherche désespérément ce qui s’est passé à son père et à sa soeur. Les deux ayant disparus sans laisser de trace, il se tourne alors vers ses amis pour l’aider. Il découvre les gants de boxes de son père et qui semblent détenir un pouvoir mystérieux. L’appel de l’aventure ne peut pas être plus clair, il est donc grand temps de découvrir les réponses à ses questions.

Tout ceci se produit en seulement quelques minutes après avoir complété une petite portion de tutoriel afin que vous soyez prêt pour le plus grand portrait. Honnêtement, Kao se contrôle comme un charme et facilement. En termes de déplacement, notre héros a la possibilité de sauter et de faire également un double saut. Il peut aussi s’agripper sur le bord des plateformes. Au niveau des attaques, la sensation des coups de poings est très agréable. Il peut également faire une attaque en plongé pour écraser ses adversaires. Finalement, il peut aussi rouler pour éviter les ennemis mais aussi accéder à des endroits cachés. Au fil de l’aventure, le personnage va découvrir de nouveaux pouvoirs pour venir à bout de la menace qui le persécute.

Du plateforme dans son genre le plus classique

Kao the Kangaroo ne va aucunement révolutionner le genre que l’on affectionne depuis si longtemps. On doit se déplacer d’un endroit à un autre en sautant et en éliminant les différentes menaces sur notre chemin. Tout comme des jeux à la Donkey Kong, il y a de multiples items à amasser dans chacun des niveaux, à commencer par les lettres KAO. Pour être franc, il ne faut pas chercher énormément afin de trouver les différents items. Les endroits cachés sont souvent très évidents à voir et le reste nous tombe carrément dessus.

Le level design du jeu est quand même très intéressante avec beaucoup de variété d’un monde à un autre. Par exemple, il y a un monde de lave, un autre de glace et bien d’autres. Il y a aussi, dans chacun des niveaux, de multiples mini-niveaux, qui nous demande de remplir un objectif précis. Chacun des niveaux prennent en moyenne une vingtaine de minutes à compléter et malgré qu’il peut y avoir plusieurs chemins pour nous amener au même endroit, c’est plutôt simple de s’y retrouver. Cependant, comme plusieurs jeux de plateforme, il arrive que la caméra soit problématique. Il arrive que l’on croie avoir sauté correctement alors que finalement, ce n’était pas le cas. Et malheureusement, dès que vous tombez dans de la lave ou bien le marécage, vous devez recommencer votre segment. Rien de bien dérangeant mais aujourd’hui on apprécie moins ces moments.

Des problèmes de performance

Malheureusement, Kao the Kangaroo n’est pas sans faille. Ayant testé le jeu sur la Nintendo Switch, il n’est pas possible de dire si c’est le cas également sur les autres consoles. En revanche, sur la console de Nintendo, le jeu semble souffrir de la capacité de la console. Lorsque plusieurs ennemis se trouvent sur notre chemin, le jeu ralenti considérablement. Rien qui dérange vraiment mais c’est plutôt décevant, surtout qu’il n’y a pas tant d’action devant nous. En 2022, c’est plus ou moins pardonnable.

Également, pour une raison que l’on ignore totalement, le jeu souffre visuellement a des moments illogiques. Par exemple, celui-ci devient flou et de moins bonne qualité dans certaines phases du jeu. On se doute que c’est en raison des multiples éléments à l’écran. Mais comme pour le point précédent, ce n’est pas une raison valable aujourd’hui et il aurait fallu sans doute peaufiner le tout. Il est difficile de croire que sur une console comme la PlayStation 5 ou la Séries X, ceci soit possible. Espérons que non.

Verdict de Kao the Kangaroo

Ce jeu ne passera pas à l’histoire, je crois que vous l’aurez deviné. Force est d’admettre qu’il représente un défi intéressant et tout de même accessible pour les personnes qui commencent dans le genre. Vos enfants pourraient y trouver beaucoup de plaisir et par la suite, s’attaquer à des jeux un peu plus étoffés. Ce n’est absolument rien de mesquin envers Kao the Kangaroo mais tout comme les autres jeux de la série, il lui manque quelque chose pour l’élever au niveau des meilleurs jeux du genre, comme Ratchet and Clank Rift Apart. Mais le jeu ne se donne pas cette prétention et le prix justifie également le tout. Sa durée de vie d’environ 8 heures est quand même plus que raisonnable. Voilà pourquoi il peut représenter de quoi d’intéressant pour certains joueurs.

Kao the Kangaroo – Un nouveau combat!
Bon prix d'entrée
Simple et efficace comme jeu de plateforme
Bonne durée de vie (environ 8h)
Souffre de gros problèmes de performance
Trop simple pour les joueurs habitués au genre
7
Print Friendly, PDF & Email
Verified by MonsterInsights