Une nuit au musée Lascension de Kahmunrah

Critique du film Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah

Vous vous souvenez de la franchise Une nuit au musée mettant en vedette l’acteur Ben Stiller ? Si la trilogie basée sur un roman pour enfant illustrée n’a pas toujours convaincu les critiques, elle a réussi à créer une petite communauté autour de l’univers et rapporter plus de 1,3 milliard de dollars dans le monde. Avec l’acquisition de l’entreprise de production 20th Century Fox, c’est désormais Disney qui a les droits sur cette licence. C’est dans ce contexte, que le film d’animation Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah est disponible dès maintenant sur la plateforme Disney Plus. Un retour réussi pour cette franchise ? Voici notre critique complète !

FICHE TECHNIQUE

Date de Sortie : 9 décembre 2022
Réalisateur : Matt Danner
Scénario : Ray DeLaurentis et Will Schifrin
Acteurs principaux : Joshua Bassett, Jamie Demetriou, Alice Isaaz, Gillian Jacobs, Joseph Kamal. Thomas Lennon, Zachary Levi, Akmal Saleh, Kieran Sequoia, Jack Whitehall, Bowen Yang et Steve Zahn
Genre :  Animation et aventure
Durée : 71 minutes

Remplacer le paternel

Sans nécessairement expliquer le scénario en détail, sachez que le film Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah reprend quelques années à la suite des longs-métrages originaux. Cette fois-ci, la production d’animation s’attarde sur le fils de Larry Daley, Nick, qui remplace son père en tant qu’emploi étudiant pour la période estivale. Déterminé à ne pas décevoir son paternel, le jeune adolescent retrouve ses vieux amis, dont Jedediah, Octavius et Sacagawea. En effet, le jeune homme est bien au courant du secret de l’ancienne tablette du musée qui donne vie à tous ayant passé de nombreuses heures dans le musée avec son père lorsqu’il était plus jeune. La première nuit de Nick sera plus difficile qu’il pensait alors que le souverain maniaque Kahmunrah projette de déverrouiller le monde souterrain égyptien et de libérer son armée des morts.

Une nuit au musée Lascension de Kahmunrah

Dans son ensemble, le scénario du film Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah est assez classique surtout si vous avez déjà visionné les longs-métrages de l’époque. Sans divulgâcher aucun détail, la production d’animation s’adresse à un public plus jeune. Que ce soit dans la manière dont l’histoire est racontée ou dans la structure du scénario en lui-même. Néanmoins, certaines références feront sourire plusieurs adultes sans aucun doute. J’aurai apprécié un peu plus d’originalité, mais je comprends la direction qui souhaite faire le pont avec la franchise et accueillir de nouveaux amateurs. Il ne faut pas s’attendre à ce que ce long-métrage change un modèle fonctionnel pour l’entreprise depuis des années.

Une nuit au musée Lascension de Kahmunrah

Un style d’animation qui ne fera pas l’unanimité

Si vous êtes un amateur des productions d’animation des différents studios de Disney, vous serez peut-être étonné du style d’animation pour Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah. En effet, on ne retrouve pas les couleurs vives et le côté un peu plus lisses et en 3D que les autres longs-métrages de l’entreprise. On se retrouve avec un style s’inspirant d’un peu plus ce que l’on faisait à l’époque tout en y apportant une couche de modernité dans les détails des personnages et des décors. Même si la direction artistique ne fera pas l’unanimité, j’ai particulièrement apprécié cette qualité d’animation. J’ai l’impression que le style utilisé permet d’offrir un côté un peu moins enfantin malgré le public cible destiné aux plus jeunes. La qualité en elle-même des animations est de très bonne facture en plus d’offrir de jolis effets de lumières. À plusieurs reprises, j’ai été impressionné par certaines animations et angles de caméra qui ajoute de l’intensité dans certaines scènes.

Une nuit au musée Lascension de Kahmunrah

Une distribution de qualité

L’ensemble de la distribution qui prête la voix aux différents personnages est de très grande qualité. Parmi les membres on y retrouve les voix de Joshua Bassett (High School Musical: The Musical: The Series), Jamie Demetriou (Cruella), Alice Isaaz (The Gilded Cage), Gillian Jacobs (Community), Joseph Kamal (The Flight Attendant), Thomas Lennon (Reno 911!), Zachary Levi (Shazaam!), Akmal Saleh (Tracey McBean), Kieran Sequoia (iZombie), Jack Whitehall (Jungle Cruise), Bowen Yang (Bros) et Steve Zahn (Dallas Buyers Club). Dans l’ensemble, il n’y a pas grand-chose à redire sur la qualité des voix. Chaque acteur et actrice semblent vraiment avoir compris l’humour et le ton a avoir dans cette franchise. Malgré quelques changements à la distribution des films originaux, je n’ai pas eu l’impression d’avoir eu des personnages qui ont trop évolué à l’écran. À noter que cette critique a été réalisée avant la sortie du film et que seule la piste sonore originale (anglaise) était disponible. Il n’a, donc, pas été possible de vérifier la qualité du doublage francophone.

Une nuit au musée Lascension de Kahmunrah

Verdict sur Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah

Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah propose une excellente introduction à la franchise tout en permettant aux amateurs de l’époque de revoir la grande majorité des personnages iconiques. Même si le scénario est plutôt classique et destiné à un publique plus jeune, les adultes auront du plaisir aussi lors de l’écoute. Il ne faut simplement pas s’attendre à une grande prise de risque de la part de Disney. De son côté, la distribution est de qualité et on retrouve la personnalité de nos personnages favoris même s’il y a eu quelque changement. De son côté, la direction artistique est un choix qui peu déranger, mais qui permettra sans aucun doute à ce long-métrage de perdurer dans le temps. J’espère que cette production donnera envie à Disney de poursuivre les projets pour cette franchise avec quelque chose d’un peu plus original !

Une nuit au musée Lascension de Kahmunrah
Critique du film Une nuit au musée : L’ascension de Kahmunrah
Le scénario
6
Les décors et le visuel
7
Le jeu des acteurs
8.5
Les animations
8
Le plaisir durant le visionnement
7
7
Print Friendly, PDF & Email