Test de Blossom Tales 2: The Minotaur Prince

Lors de la sortie de la Nintendo Switch en 2017, plusieurs jeux indépendants ont connu un certain succès. La console se prête très bien au genre et plusieurs ont saisi l’occasion. Un de ces titres est Blossom Tales, un jeu qui s’inspirait grandement de The Legend of Zelda : Link’s Awakening ou A Link to the Past. La ressemblance était frappante et même très proche du plagiat. Malgré cela, le jeu a été bien reçu par la communauté en raison de cela mais aussi par son bas prix. Fort de son succès, le studio Castle Pixel revient à la charge avec une suite, intitulé The Minotaur Prince. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Une suite était-elle nécessaire? Cherchons à répondre à tout cela dans notre test!

FICHE TECHNIQUE DE BLOSSOM TALES 2: THE MINOTAUR PRINCE

  • Date de sortie : 16 août 2022
  • Style : Aventure
  • Classement ESRB / PEGI ESRB E / PEGI 7
  • Développeur : Castle Pixel
  • Éditeur : Playtonic Games
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible sur : Nintendo Switch et PC
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 17,49 $ CA / 14,99 €
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Une nouvelle histoire, une présentation similaire

Alors que le premier Blossom Tales nous racontait l’histoire de la petite Lily, guerrière de la Rose, nous sommes sensiblement à la même place dans le deuxième titre. La petite fille ainsi que son frère Chrys se font raconter une nouvelle histoire par leur grand-père avant l’heure du coucher. Évidemment, les deux ont souvent des arguments sur le déroulement de l’histoire et désirent changer celle-ci selon leurs préférences. Le tout commence avec une grande fête dans lequel de valeureux guerriers peuvent se faire valoir dans une joute. Évidemment, notre héroïne désire se prouver et participe au tournoi. Le jeune frère veut faire de même et après de multiples arguments entre les deux, une catastrophe survient. Fâchée de voir son frère tricher dans le conte, Lily souhaite voir le roi Minotaure enlevé son frère pour ne plus jamais le revoir. Celui-ci apparait de nulle part et exauce le souhait de notre jeune dame.

Il va sans dire que nous avons vu cette histoire à plusieurs reprises. L’originalité n’est pas du tout au rendez-vous mais en même temps, est-ce vraiment la raison pourquoi on y joue? Un effort plus soutenu aurait été louable afin de rendre le jeu intéressant au niveau de la narration. Mais le positif est que nous sommes transposés dans l’action assez rapidement.

Blossom Tales II' - Zelda-Like Adventures in a Little Girl's Stories

Une copie conforme en tout point

Lorsque je mentionnais que Blossom Tales ressemble à s’y méprendre au Legend of Zelda, ce n’était pas un mensonge. Notre guerrière est affûtée d’une épée et d’un bouclier dès le départ et le village ressemble énormément à celui de Link’s Awakening. Mais le tout va beaucoup plus loin.

Par les objets, que ce soient les bombes, l’arc ou bien la pelle et plusieurs autres. Par les décors, alors que l’on passe de vert pâturages à une mer de sable. Des temples dans lequel on doit vaincre un boss afin de récupérer un objet magique et avoir un coeur de santé supplémentaire. Il y a même un hibou qui viendra nous porter conseil au fil de l’aventure! Il faut rester honnête, énormément de jeux empruntent de ce qui se fait de mieux dans l’industrie. Et la majorité du temps, c’est ainsi qu’un nouveau genre voit le jour parce qu’une mécanique ou autre a été ajouté. Mais ce n’est pas du tout le cas dans Blossom Tales 2. Il y a un grand manque d’inspiration pour amener le jeu à un autre niveau et avoir son propre univers. Malgré cela, on ne peut pas dire que le jeu n’est pas de qualité. Il reproduit très bien ce que les autres ont fait avant lui. Il aurait fallu travailler un peu plus fort pour se différencier de ce qui est sur le marché.

Blossom Tales Sequel To Be Published By Playtonic Next Year | Nintendo Life

Un bon jeu de départ

Malgré ma critique sévère sur la similitude avec l’univers de Zelda, Blossom Tales détient tout de même du bon. Premièrement, le jeu constitue une excellente entrée pour ceux qui sont un peu plus jeune. Le genre étant excessivement populaire, il n’est pas toujours évident de savoir où commencer pour initier nos plus petits. À mon avis, la série Legend of Zelda est un poil trop difficile pour commencer et Blossom Tales peut répondre à ce besoin à un prix plus que raisonnable.

Le côté « histoire racontée » par leur grand-père est aussi un beau petit clin d’oeil à des univers comme Princess Bride ou Labyrinth. Les deux enfants désirant rendre l’histoire à leur avantage, il arrive souvent que celle-ci change en fonction de notre choix. Cela ne fait aucune différence sur le déroulement du conte mais change un peu sa dynamique. C’est mignon et nous donne un petit sourire au visage.

Blossom Tales 2: The Minotaur Prince announced for Nintendo Switch and PC  this August - VideoGamer.com

Verdict de Blossom Tales 2: The Minotaur King

Tout comme son prédécesseur, Blossom Tales 2: The Minotaur King ne passera pas à l’histoire. C’est un jeu qui ressemble beaucoup trop à ce qui se fait de mieux sur le marché. Malgré cela, il peut constituer une étape intéressante pour ceux qui commencent dans le genre ou bien qui ont déjà fait le tour des jeux intéressants. Attention, ce n’est pas que Blossom Tales 2 n’est pas bon, loin de là! C’est uniquement qu’il existe pratiquement le même jeu mais de meilleure qualité.

Test de Blossom Tales 2: The Minotaur Prince
Les contrôles sont rapidement maîtrisés
Son prix plus que raisonnable
Une bonne entrée pour un genre populaire
Un plagiat évident de la série The Legend of Zelda
Manque d'innovation pour se différencier
7.5
Print Friendly, PDF & Email
author avatar
Kevin Cormier
Planificateur numérique de jour, amateurs de jeux vidéo le soir, j'aime pas mal tous les genres et je peux en parler durant des heures, tant que cela se fait dans le respect. Ce n'est pas parce qu'un jeu est mauvais qu'il l'est pour tous. Sauf E.T. sur Atari. Ça, c'est mauvais.