Test de Children of the Sun : maitriser sa folie

À prime abord, j’ai toujours été un adepte des jeux de Devolver, mais qu’en est-il avec Children of the Sun ? Ces développeurs sont éclatés et sortent du moule à chaque fois, ou presque. Le premier jeu qui me vient en tête est My Friend Pedro. Allez lire le test de mon collègue, vous allez voir le style de jeu disjoncté que propose le studio.

Même si la folie est au centre des créations de Devolver, l’essence nécessaire à un bon jeu y est présente. Est-ce que le tout se tient et nous offre une expérience de qualité ? Vous allez pouvoir lire mon avis dans ce test complet.

Fiche technique de Children of the Sun

  • Date de sortie : 9 avril 2024
  • Style : Puzzle et shooter
  • Classement ESRB / PEGI : N/D
  • Développeur :  René Rothers
  • Éditeur :  Devolver
  • Langue d’exploitation : Disponible en français
  • Disponible uniquement sur PC
  • Testé sur : PC
  • Prix lors du test : à partir de 19,49$ CAD / 14,79€
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Est-ce qu’il y a une histoire ?

On vous avait promis une certaine liberté et une meilleure vie, pour vous et votre famille. Malheureusement, le culte vous a offert tout le contraire. Tourmentée, votre esprit de jeune fille cherche seulement à vouloir détruire ce groupe. Vous prenez donc votre arme préférée, votre fusil de sniper, et vous démarrez votre quête funeste.

Vous aurez compris que c’est le seul pan de l’histoire qu’on apprend et rien ne se développe réellement pas la suite. C’est sincèrement dommage, car il y aurait eu place pour une narration ou encore, des dialogues. Le décor est somme toute somptueux et aurait mérité qu’on en tire profit davantage.

La jouabilité et les graphismes de Children of the Sun

La force de Children of the Sun réside dans sa jouabilité. Le jeu se déroule en deux temps, soit l’élaboration de notre stratégie et ensuite, l’action et le tir unique de notre fusil de sniper.

En premier lieu, vous devrez tenter de marquer le maximum d’ennemis possibles. En effet, à chaque fois que vous tuez un membre du culte, le temps ralenti et vous pouvez diriger votre balle vers le second. Donc, si vous avez pris le temps d’identifier les ennemis, vous allez savoir où ils se situent sur la carte et votre vie en sera facilité.

En sus, les ennemis auront des points faibles. Certains niveaux offrent aussi des éléments qui peuvent aider à les compléter. Par exemple, vous pouvez viser le réservoir d’essence d’une voiture ou encore, un bidon. Plus vous réussissez à tirer profit de ces derniers, plus vous gagnez de point. L’objectif est de terminer premier avec un score maximum. Honnêtement, c’est ce qui est le plus stimulant!

Au fur et à mesure que vous allez avancer dans l’histoire, vous allez pouvoir utiliser des pouvoirs différents. Notons le changement de direction rapide, la réinitialisation de la visée ou encore, le tir en puissance. Vous allez avoir à compléter des tutoriels à chaque fois pour bien comprendre leur utilisation.

Enfin, le style graphique est sublime. C’est la signature du studio et j’ai eu la chance de le tester en ultrawide. Le jeu est aussi fonctionnel sur Steamdeck et y est tout aussi beau.

La folie de Devolver

Je ne peux pas écrire un test sur un jeu de Devolver sans parler de leur créativité. Même si le jeu est court, environ cinq heures de jeu, il est éclaté. Ce studio ose et nous permet de plonger dans leur folie à chaque fois. Le studio s’est amené à un autre niveau il y a quelques années. En effet, l’achat de concurrents et son ouverture à la bourse de Londre ont poussé les développeurs vers un monde plus commercial. Est-ce qu’on va noter une différence dans le futur ? Eux qui étaient l’exemple en terme de jeux indépendants ? J’espère que non.

Le parcours - Children of the Sun

Verdict

Children of the Sun est un bon jeu qui aurait pu offrir davantage. La prémisse de détruire un culte est intéressante, mais aurait du être développée encore plus. Malheureusement, on perd l’intérêt, car il n’y a pas de fil conducteur entre les missions réellement. Sauf si ce n’est qu’on développe des aptitudes et qu’on maitrise mieux notre fusil de sniper.

Si ce n’est que pour la folie des développeurs, le jeu vaut la peine d’être joué. Devolver nous offre des titres qui sortent du moule traditionnel. Je vous encourage fortement à essayer celui-ci. Certes, disponible seulement sur PC, Children of the Sun mérite une place dans votre librairie Steam.

Test de Children of the Sun : maitriser sa folie
La folie de Devolver
Il y a plusieurs possibilités pour arriver à notre fin
Les puzzles/niveaux sont bien élaborés
On peut jouer de courtes parties comme aussi de longues minutes d'affilées
Il n'y a pas vraiment de fil conducteur
Les techniques de tirs ne sont pas toujours intuitives et faciles à maitriser
Le jeu peut devenir répétitif...et il faut aimer le style de Devolver
8
Print Friendly, PDF & Email