Prise en main du Moto X Play, le nouveau Motorola avec capteur de 21 mégapixels

0

Le Moto X Play, de face, avec logo Geeks And Com

J’ai été fan du Moto X de première génération dès mes premières minutes avec ce dernier. Conçu avec ergonomie et fonctionnalités en tête, il n’avait pas une fiche technique digne du minitel rose. Sur papier, le Moto X n’était pas un appareil digne de la trempe des têtes d’affiche du moment mais il a réussi à prouver aux sceptiques que l’important n’était pas la taille du processeur, mais bien ce qu’on fait avec.

Deux générations de Moto X ont passé et, pour la troisième révision du modèle, Motorola a cru bon de lancer pas un, mais bien deux appareils dans la série: le Moto X Style (connu sous le nom de Moto X Pure aux États-Unis) et le Moto X Play. Le X Style embarquant fièrement des composantes hautes-performances et le Play faisant office de compagnon fiable au quotidien. De ces deux modèles, seul le Play a été annoncé pour le Canada.

Nous avons pu prendre en main l’appareil lors d’une présentation de Motorola à Montréal. En voici donc nos premières impressions avant un test plus détaillé.

Caractéristiques techniques du Moto X Play

Affichage
  • 5.5″ Full HD (1920 x1080 pixels)
  • Densité de pixels: environ 400 ppi
  • Verre Corning Gorilla Glass 3
Processeur
  • Qualcomm Snapdragon 615 Quad 1.7 GHz + Quad 1.0 GHz
  • Processeur Motorola pour le traitement du langage
  • Processeur Motorola pour l’informatique contextuelle
Mémoire et stockage
  • 2 Go de RAM
  • 16 Go de stockage interne
  • Fente pour carte microSD (jusqu’à 128 Go)
Système d’exploitationAndroid 5.1.1 Lollipop
Appareil photo / vidéo
  • Appareil photo principal: 21 mégapixels avec autofocus, flash à compensation couleur
  • Enregistrement vidéo: 1080p à 30 ips
  • Appareil photo en façade: 5 mégapixels

Design de l’appareil

Le Moto X Play n’est pas une figure de minceur absolue. Il n’est pas, non plus, d’une légèreté incroyable. Il est très solide cependant. En fait, l’appareil est parfaitement dense. Agréablement dense, même, ce qui laisse une forte impression de solidité à celui qui l’a entre les mains.

Sur la face avant, c’est la simplicité même. Une plaque de verre recouvre toute la surface, avec seulement une incision en haut et en bas pour le récepteur et le haut-parleur, respectivement. À la droite du récepteur, la caméra frontale nous fait un clin d’oeil. Sinon, il n’y a que l’écran pour occuper ce vaste océan de verre noir.

Le devant et le dos du Moto X Play

Au dos, nous avons droit au couvercle texturé amovible, à la caméra principale et à son flash ainsi qu’à la classique fossette au logo Motorola. Le tout encerclé d’une bande de plastique gris argenté.

Le dos du Moto X Play, en trois couleurs

Les boutons d’alimentation/veille et de volume sont situés à la droite de l’appareil tandis que sur l’arête gauche, il n’y a rien du tout. Sur le haut, on retrouve la prise pour le casque ainsi que le tiroir pour les cartes nano SIM et microSD. Au bas, le connecteur micro USB nous attend avec impatience.

Il est clair que Motorola a conçu le X Play comme compagnon du quotidien et non comme un accessoire mode hyper-tendance. Le design fait très utilitaire, mais aide à perpétuer l’impression de solidité et de fiabilité de l’appareil. Par contre, le manufacturier ne renie pas son historique de personnalisation avec une série de couvercles colorés proposés en accessoires. Une bonne façon de donner une touche de soi à son appareil. Un couvercle sarcelle exclusif à Koodo sera disponible chez Best Buy dès le lancement de l’appareil soit le 21 août 2015. Ce couvercle est présenté dans la photo ci-dessus, en premier plan.

Les autres couleurs disponibles sont pour leur part présentées dans l’image ci-dessous.

Photo montrant les couvercles interchangeables du Moto X Play

Fonctionnalités dignes de mention

Lors de la présentation de l’appareil, les représentants de Motorola nous ont lancé une phrase qui m’est restée en tête : «Vous aimez votre téléphone mobile. Mais lui, vous aime-t-il en retour?» C’est cette phrase qui décrit la ligne directrice employée pour réaliser un appareil comme le Moto X Play. Motorola, au lieu de déverser toutes les fonctionnalités et caractéristiques techniques possibles dans l’appareil, a choisi de se concentrer sur ce qui peut réellement simplifier le quotidien des utilisateurs.

Quelques-unes de ces fonctionnalités ont retenu mon attention. Certaines tirent leur origine du premier Moto X, d’autres sont arrivées avec le Play. Regardons-ça ensemble.

Une caméra plus intelligente

L’appareil photo du Moto X Play est en mesure de détecter une carte d’affaire lui étant présentée et d’en numériser les informations pertinentes dans une fiche contact. Ceci se fait en quelques secondes seulement. Plutôt impressionnant! Aussi, la caméra peut détecter la présence d’un code QR dans l’image et, si c’est le cas, elle signifiera les options possibles s’offrant à l’utilisateur pour prendre action. Si cela n’a rien d’unique, les compétiteurs le proposent généralement grâce à des applications tierces alors qu’on peut en profiter ici dès la sortie de la boîte.

Commandes vocales, actions contextuelles et écran Moto

Le Moto X Play, comme les autres X l’ayant précédé, embarque un module de reconnaissance vocale constamment actif. Celui-ci, lorsque configuré, réagira seulement lorsque la commande d’éveil est invoquée. Et, fait toujours intéressant, l’appareil réagira, même s’il est en veille. Bien que certains déclareront une telle fonctionnalité comme quelque chose d’inutile et de futuriste, il y a tout de même une certaine magie à pouvoir demander les prédictions météo à son téléphone lorsque celui-ci est à l’autre bout de la pièce.

Le Moto X Play embarque également la capacité de prendre action selon certains contextes. Par exemple, si on est en voiture, le téléphone pourra lire les SMS et courriels entrants. Une fois à la maison, le téléphone peut se mettre en mode priorité seulement. Évidement, tout ceci est configurable.

Des trois items mentionnés dans le titre, mon préféré est l’écran Moto. Le principe de celui-ci est simple : lorsqu’on prend l’appareil en main ou qu’on le sort d’une poche ou d’un sac, l’écran s’allume automatiquement et n’affiche que l’heure et une pastille indiquant les notifications, s’il y a lieu. Le tout en texte blanc sur fond noir. Aucun besoin d’appuyer sur le bouton d’alimentation/veille. C’est brillant.

De l’autonomie en quantité

Dans les irritants de la vie moderne, se rendre compte au beau milieu d’une journée occupée qu’on a le smartphone à plat est très en haut de ma liste. Je ne veux pas avoir à angoisser à ce sujet. Clairement, plusieurs personnes pensent comme moi car Motorola a intégré dans le Play une pile de 3630 mAh. Aux dires de Motorola, cette dernière devrait pouvoir offrir jusqu’à 48 heures d’autonomie à l’utilisateur et nous ne manquerons pas de mettre cette affirmation à l’épreuve lorsque nous passerons plus de temps avec l’appareil.

Premières impressions

Dans les quelques dizaines de minutes passées à utiliser l’appareil, à naviguer à travers ses menus, à aller brièvement sur le web, je n’ai remarqué aucune lenteur du système. L’appareil est fluide et répond bien aux commandes. Évidemment, le fait que Motorola reste près de la version pure d’Android aide grandement.

Tout comme avec le premier Moto X, j’ai été agréablement surpris par le Moto X Play. Bien que celui-ci soit plus massif que ce que j’aurais pu imaginer, le lot de fonctionnalités apportées, la batterie longue durée, l’écran bien vif et la sensation de solidité en font un appareil que j’ai bien hâte de tester.

Le Motorola Moto X Play est disponible chez plusieurs opérateurs dès aujourd’hui. Nous aurons la chance d’effectuer un test complet de l’appareil très bientôt.

PARTAGER