En Amérique, il y a un sport qui a très bien vieilli et toujours très populaire encore aujourd’hui. Je parle ici de la crosse. Cette activité collective a été inventée par les Amérindiens il y a de nombreuses années. Outre le hockey sur glace, les Canadiens pratiquent en très grand nombre la crosse. Le sport est également populaire en Europe depuis plusieurs années. Cependant, les amateurs vidéoludiques n’ont jamais eu le droit à de grandes expériences dans le domaine. Après une campagne de socio financement réussi en 2015, les développeurs de Crosse Studios sont de retour pour la sortie de leur jeu intitulé Casey Powell Lacrosse 16. L’équipe de Geeks and Com’ vous propose, donc, son test complet du titre sur Xbox One.

Fiche Technique

  • Date de sortie : 15 mars 2016
  • Style : Sports
  • Classement ESRB/PEGI : Unrated
  • Développeur : Big ant Studios et Crosse Studios
  • Éditeur : Big ant Studios
  • Langue d’exploitation : disponible uniquement en anglais
  • Disponible sur PC, PS4 et Xbox One
  • Évalué sur Xbox One
  • Prix lors du test : 54,99 $
  • Site officiel
  • Version numérique envoyée par l’éditeur

Une communauté bien présente

Tel que mentionné un peu plus haut, les amateurs de la crosse ont rarement eu droit à des expériences vidéoludiques de qualité pour leur sport. L’une des preuves que la communauté attendait avec impatience un jeu de ce style est la campagne de socio financement fait sur Indiegogo en 2015 par le studio Crosse Studios. Ce dernier avait atteint pratiquement 200 % de ses objectifs initiaux.

Cependant, afin de proposer un titre à la hauteur des attentes de la communauté, les développeurs ont pris la décision d’attendre à 2016 afin de proposer Casey Powell Lacrosse 16 (qui n’avait pas ce nom-là, au départ). L’équipe avait alors justifié sa décision en affirmant : « Nous avons poussé les visuels, la profondeur du gameplay et des caractéristiques du jeu et des joueurs à un niveau époustouflant ». Même si le jeu a eu besoin de l’aide et la collaboration de Big Ant Studios (connu notamment pour des jeux tels que Fruit Ninja ou encore Jetpack Joyride), les développeurs de Crosse Studios remercient les amateurs en affirmant que « sans le support de la communauté de crosse, ce jeu n’aurait jamais pu exister ».

La crosse

Avant même d’enter dans les détails spécifiques de Casey Powell Lacrosse 16, il est important d’expliquer les règles de base du sport. La crosse est un sport collectif dans lequel deux équipes s’affrontent durant 4 quarts de 15 minutes. Le but est simple, l’équipe ayant réussir à marquer le plus de points remporte la partie. Pour s’inscrire au pointage, les joueurs doivent tirer une balle à l’aide d’une crosse, dont provient le nom du sport, dans un but ressemblant beaucoup à celui du hockey sur glace, mais aux dimensions différentes. Voilà les règles de base de la crosse. Bien entendu, il existe plusieurs types de crosse (gazon, aréna, féminin et sur plage) et les développeurs de ce jeune studio ne pouvaient pas tous les proposer. Sachez, donc, que Casey Powell Lacrosse 16 concerne uniquement la crosse sur gazon. Un modèle beaucoup plus populaire en Europe qu’en Amérique du Nord.

Cependant, je tiens à signaler que comme tous les sports, il existe de nombreuses règles bien spécifiques à ce dernier. À ce niveau, le jeu Casey Powell Lacrosse 16 propose une académie permettant aux joueurs de tester leurs compétences. Le tout est divisé en catégories (défense, attaque, mise en jeu, etc.) et permet d’apprendre les différentes règles de ce sport de façon graduelle et simplifiée. Vous ne deviendrez pas un expert de la crosse avec ce didacticiel déguisé, mais vous apprendrez assez d’éléments pour vous débrouiller et comprendre les principes de base du sport.

Des licences professionnelles uniquement américaines

Pour qu’une communauté apprécie au maximum son expérience sur un jeu de sport, il est essentiel de proposer de nombreuses équipes professionnelles. Même si le résultat peut décevoir certains experts de la crosse, Casey Powell Lacrosse 16 propose la ligue nationale américaine de crosse sur gazon. Sachez, également, que vous retrouvez les équipes collégiales de ce même pays. Un résultat peu satisfaisant, selon moi, car lorsque l’on joue à des jeux de sports, nous tentons de jouer avec les équipes que nous connaissons. Même s’il est normal de ne pas proposer la ligue nord-américaine professionnelle, car ce dernier se joue dans un stade et les développeurs ne proposent pas ce type de crosse, il est tout de même décevant de ne retrouver aucune équipe de l’Europe.

Bâtir sa propre carrière

La plupart des jeux de sport proposent aux joueurs d’incarner sois un joueur ou soit un entraîneur/directeur général d’une équipe. Casey Powell Lacrosse 16 n’échappe pas à la règle et propose un mode carrière complet.

Pour être certain de ne pas se mélanger, commençons par le côté joueur. Dans ce cas précis, le joueur peut choisir d’incarner l’un des joueurs actifs de la ligue nationale ou encore de la ligue collégiale de crosse ou bien créer sa propre recrue. Une fois votre choix fait, il vous suffit de choisir l’équipe que vous désirez. Tout au long de votre carrière, vous pouvez améliorer les attributs de votre protagoniste via des entraînements. À noter qu’il est, également, possible d’augmenter ses capacités selon les performances de votre personnage sur le terrain lors des matchs. De plus, soyez bien certain de votre choix d’équipe, car je n’ai remarqué aucune possibilité d’être échangé ou encore de signer un contrat avec une autre équipe. Cependant, l’entraîneur peut décider de faire une transaction vous concernant.

Du côté entraîneur, un peu comme en tant que joueur, vous devez, dès le départ, choisir votre équipe. Une fois le tout fait, vous pourrez jouer les matchs ou encore les simuler. L’entraîneur peut, bien entendu, effectuer des changements dans son effectif ou encore effectuer des échanges. De plus, au début de votre partie, vous devez choisir un objectif d’équipe qui vous permettra de remporter certaines récompenses si vous accomplissez ce dernier durant la saison. Ensuite, il vous faudra choisir un commanditaire qui permettra d’obtenir plus ou moins de budgets afin de faire des transactions et d’améliorer votre équipe.

Un ajout très intéressant de la part des développeurs est la possibilité de passer d’entraîneur à joueur ou l’inverse à la fin de chaque saison. Le tout permet de ne pas devoir recommencer une carrière si on lasse un peu de jouer le même rôle. De plus, Casey Powell Lacrosse 16 propose une personnalisation très complète se rapprochant et dépassant même certains des plus gros jeux de sports. Le joueur peut, donc, modifier, dans les moindres détails, l’apparence de son personnage allant de la tête jusqu’au vêtement qu’il porte. À noter que vous retrouvez d’autres modes un peu plus classiques tels que les matchs rapides ou encore les parties en ligne, cependant, aucune particularité à ce niveau. Le titre propose assez de mode de jeux et de contenu pour plaire aux amateurs de la crosse. Malgré son côté un peu classique, on y retrouve suffisamment d’options afin de s’amuser.

Des graphismes de grande qualité

L’un des points forts de ce Casey Powell Lacrosse est qu’il propose des graphismes dignes des plus grands titres triples A. Même si on remarque un certain manque de détails dans les célébrations des joueurs qui demeurent un peu répétitifs ou encore dans les estrades plutôt vides, le jeu offre de très belles images. La modélisation des visages et du corps des différents joueurs est très bien réalisée et de très grande qualité. Ce qui renforce d’autant plus le réalisme du jeu.

Un contrôle total sur le terrain

Tel que mentionné un peu plus haut dans ce test, le jeu a été développé par un studio indépendant en collaboration avec un autre studio et une campagne de socio financement. La plupart du temps, le succès de ce type de jeu dépend du budget. Ce dernier a bien été utilisé par Crosse Studios et permet de proposer une jouabilité ressemblant aux autres jeux de sports habituels. C’est même impressionnant à quel point l’ensemble des mouvements s’adapte très bien à la manette et aux contrôles utilisant principalement les joysticks. Le tout est très fluide autant dans les phases d’attaques alors que le doit bouger de droite à gauche afin d’éviter les défenseurs adverses ou encore lorsque l’on tente de reprendre le contrôle de la balle.

Conclusion

Même si le titre c’est fait attendre et que de nombreux amateurs croyaient que le jeu allait être annulé malgré le dépassement des objectifs de la campagne de socio financement, Casey Powell Lacrosse 16 propose une jouabilité très précise et extrêmement fluide tout en offrant des graphismes dignes des plus grosses franchises sportives disponibles sur le marché. Les développeurs ont effectué un très bon travail et les amateurs de la crosse peuvent enfin profiter d’une expérience vidéoludique de qualité. Le seul point négatif concerne justement cette petite équipe. Sans doute par manque de moyen, le titre aurait mérité une meilleure note en proposant des cinématiques et des célébrations de qualité supérieure, mais également l’ajout des équipes de la ligue professionnelle nord-américaine de la crosse en stade. Le jeu demeure toutefois très amusant et permettra, sans doute, à de nombreux amateurs de découvrir ce sport méconnu.

NOTES
Note d'enthousiasme
7
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, je suis diplômé en communication. Depuis 2014, j'ai eu l'occasion d'écrire pour de nombreux sites tels que Game-Focus, l'Épée Légendaire et bien évidemment Geeks and Com'. J'ai également animé plusieurs émissions sur le web que ce soit des podcasts et des diffusions en direct notamment sur Gaming Live, l'ancienne Web-Tv de jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.