Dans le cadre de l’E3 2016, je poursuis mon tour d’horizon sur les nombreux jeux que j’ai pu essayer durant l’événement. Or, durant cette semaine, ceux qui se sont promenés un peu autour du L.A. Convention Center ne pouvaient pas passer à côté de l’énorme publicité que CD Projekt Red avait affichée le long de trois énormes bâtisses pour promouvoir leur prochain titre. On peut donc dire que le studio polonais mise beaucoup sur ce « nouveau » projet nommé Gwent qui est directement inspiré du jeu de cartes qu’on retrouve dans The Witcher 3 : Wild Hunt. On a donc eu droit une présentation de Kate Redesiuk, directrice artistique associée, ainsi que quelques minutes de jeu. Voici ce qu’on a appris.

Gwent

Pourquoi Gwent ?

L’arrivée de Gwent en jeu stand-alone est venue suite aux nombreuses demandes de bien des fans qui disaient avoir passé des dizaines et des dizaines d’heures dans ce jeu de table virtuelle plutôt que de poursuivre l’aventure de Geralt. Les développeurs ont alors compris qu’ils avaient une opportunité en main et quelques mois plus tard, le jeu était officiellement de retour sur la table des créateurs.

D’abord, pour ceux qui ne sont pas familiers avec Gwent, il s’agit d’un jeu de carte dans lequel deux adversaires s’affrontent à un contre un et dont le but ultime est de remporter 2 rondes sur 3. Chaque joueur place donc leurs cartes sur une des trois lignes d’attaques et le but est d’avoir l’armée la plus puissante. Il faut donc user de stratégie pour réussir à remporter deux rondes. Parfois, il sera peut-être plus prudent de laisser aller une ronde pour revenir plus fort pour la prochaine. Bref, le bluff est parfois bien plus important que les cartes dans votre main.

Un jeu complètement revu

Évidemment, les développeurs avaient beaucoup d’ajustements à faire au mini-jeu lancé dans The Witcher 3 : Wild Hunt avant de lancer cette version seule. Du coup, on y retrouve une toute nouvelle interface incluant de nouvelles couleurs et des cartes entièrement animées. De plus, on peut désormais regarder un aperçu des cartes qui s’agrandit et il est finalement possible de garder un œil sur la dernière carte que votre adversaire vient de jouer. Ensuite, il a aussi fallu que les développeurs balancent à nouveau le jeu au complet afin d’assurer une meilleure jouabilité. Et bien sûr, on a droit à de nouvelles cartes, de nouvelles habiletés et de nouvelles mécaniques de jeu. Enfin, malgré tous ces changements, il était primordial de s’assurer que le jeu demeure facilement accessible et qu’il offre énormément de profondeur.

Un mode solo qui promet

On en a appris un peu plus aussi sur le mode solo qui devrait sans doute plaire à plusieurs, incluant moi. D’abord, sachez que Gwent : The Witcher Card Game va vous offrir de toutes nouvelles histoires qui n’auront jamais été racontées dans la série The Witcher. Les amateurs de la série seront aussi bien heureux de retrouver quelques personnages de la série, mais sachez qu’il y aura aussi plusieurs nouveaux. Ensuite, les développeurs nous promettent le même niveau de qualité d’écriture du scénario et le jeu vous offrira plusieurs choix qui mèneront à diverses conséquences. De plus, Kate Redesiuk nous a expliqué que chaque campagne allait offrir plus de dix heures de jouabilité ce qui est bien supérieur aux autres jeux du genre. Enfin, même si les animations sont un peu simplistes pour le moment, elle nous a expliqué qu’elles seront bien plus complètes avec la version finale.

C’est à ce moment qu’on a eu droit à une séquence de jouabilité du mode solo dans lequel le joueur contrôlait Geralt dans une perspective isométrique comme dans plusieurs titres Hack’n’Slash type Diablo . J’ai été bien surpris que le jeu prenne cette approche. En plus toutes les discussions sont entièrement narrées. Egalement, le jeu est aussi un monde ouvert ce qui veut dire qu’on a le choix de suivre la voie vers la prochaine mission principale ou on peut explorer et faire les quêtes secondaires. Bref, on risque d’y trouver une excellente profondeur qui devrait attirer les fans du genre et même les néophytes qui ne sont pas du tout familiers avec les jeux de cartes.

Gwent the Witcher Card Game 6

Quelques impressions sur Gwent

Une fois la présentation terminée, j’ai eu la chance de jouer une partie. J’ai eu bien du plaisir surtout que les stratégies et la jouabilité sont bien différentes de celle de Hearthstone. On est vraiment très loin d’un simple clone des autres jeux du même style et, moi qui n’avait jamais eu la chance de jouer à ce jeu de cartes dans le très primé dernier jeu de CD Projekt Red, j’ai tout de même assez facilement pu embarquer dans une partie. Bon, je me suis fait massacrer, mais j’ai quand même pu voir qu’effectivement le jeu est particulièrement joli et qu’il fait bon usage de notre intelligence grâce aux nombreuses stratégies possibles.

Conclusion

Gwent : The Witcher Card Game est actuellement en bêta fermée et le studio vous invite à vous y inscrire pour essayer la version PC ou Xbox One. La sortie du jeu est prévue d’ici la fin de l’année sur ces deux consoles et la version PlayStation 4 suivra peu de temps après. Il s’agira d’un jeu gratuit qui inclura des micro-transactions dont on connaîtra les détails dans les prochains mois.

NOTES
Notre anticipation
80 %
PARTAGER
Anthony est comme Batman puisqu'il mène une double vie. De jour, c'est un simple banquier, mais le soir et les fins de semaine il se transforme en rédacteur de la section jeux vidéo sur Geeks & Com' où il partage sa passion. On peut dire qu'il aime presque tous les styles, mais il a quand même un petit faible supplémentaire pour les jeux narratifs et les JRPG !