Les jeux en coopération locale sont de moins en moins populaires. L’équipe de Ghost Town Games en collaboration avec Team17, créateur de la série Worms, l’a bien compris et nous propose Overcooked, un jeu de cuisine mélangeant des éléments de jeu de plateformes et de coopération. Le titre propose de jouer jusqu’à 4 joueurs sur la même plateforme. Concernant ces dernières, le titre est disponible dès maintenant sur PC, PS4 et Xbox One. L’équipe de Geeks and Com’ vous propose son test complet de la version PC de ce jeu qui vous demandera de bien coordonner vos actions afin de satisfaire vos clients.

Fiche technique de Overcooked

  • Date de sortie : 3 Août 2016
  • Style : Adresse/Plateforme
  • Classement ESRB/PEGI : E/PEGI +3
  • Développeur : Ghost Town Games
  • Éditeur : Team17 Digital Ltd
  • Langue d’exploitation : Traduis en français
  • Disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One
  • Évalué sur PC
  • Prix lors du test : 18,99 $
  • Site officiel
  • Version envoyée par l’éditeur

Simple à jouer et à comprendre

Le concept de Overcooked est très simple à comprendre, mais également très simple à jouer. Le jeu est accessible à tous en utilisant seulement 3 éléments de la manette. En effet, il est conseillé de jouer avec une manette si vous utilisez la version disponible sur PC. En d’autres mots, le joueur doit utiliser sa croix directionnelle afin de déplacer son personnage et 2 boutons pour effectuer les actions nécessaires dans la confection de bons petits plats.

En termes de scénario, le tout est bien simplifié, car le jeu ne mise pas sur cet élément afin de plaire au public. Dans Overcooked, les développeurs nous mettent dans la peau d’un chef cuisinier qui habite dans le royaume Oignon. Ce dernier a été attaqué par des extraterrestres et vous devez leur remplir l’estomac afin de sauver le monde.

Se mettre nous même des bâtons dans les roues

La réelle difficulté du titre développé par Ghost Town Games demeure le joueur lui-même. Jouable jusqu’à 4 joueurs en local, Overcooked vous demandes d’être de bons communicateurs afin de réussir les plats et d’éviter de rater les niveaux. Que ce soit le mode campagne ou encore le mode duel, le tout peut être joué entre amis. Pour cela, vous pouvez jouer avec chacun une manette à la main, ou bien avec seulement deux manettes et partager une demi-manette avec un autre joueur. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le titre permet de se mettre dans la peau d’un vrai cuisinier et de ressentir toute la pression reliée à ce rôle. Il faut que l’équipe soit coordonnée, pense à optimiser les déplacements, mais il faut également un joueur qui pourra distribuer les commandes de façon efficace. Dès que le niveau se passe mal, on ressent rapidement autant de pression que si nous avions le chef Gordon Ramsay devant nous. Il faut tout faire pour ne pas céder au stress et ce sentiment est très bien réalisé dans Overcooked. L’un des points qui m’a le plus charmé sur le jeu.

Des niveaux très bien réalisés

Outre la difficulté que notre équipe peut nous-mêmes se créer dans Overcooked, les développeurs de Ghost Town Games n’ont pas rendu la tâche facile. La conception des niveaux est très bien réalisée et chaque étape de la campagne propose un élément augmentant progressivement la difficulté du titre. Un peu à la manière d’un jeu de casse-têtes, les tableaux s’adapteront au fur et à mesure du scénario. Par exemple, vous pourrez être sur un bateau qui tangue et change la configuration de la cuisine toutes les 30 secondes ou encore être sur un glacier avec le sol glissant qui peut faire tomber le cuisinier et ses plats à l’eau. Même si en général, il est assez facile d’atteindre l’objectif minimal afin de déverrouiller la prochaine étape, les joueurs les plus pointilleux voudront sans aucun doute récolter les trois étoiles sur chacun des niveaux. Au total, c’est plus de 28 niveaux à la difficulté progressive dans des environnements variés que propose Overcooked.

Une maniabilité parfois inégale

L’un des seuls problèmes du jeu concerne la maniabilité des actions qui est parfois inégale. Il est parfois frustrant d’effectuer des erreurs avec des actions qui manquent cruellement de précision. À de nombreuses reprises, il a fallu que je recommence des niveaux, car j’ai malheureusement pris le mauvais objet alors que j’étais pourtant bien placé. Le problème provient notamment des mouvements des personnages un peu bancals. Pour ces derniers, il aurait été intéressant de proposer des capacités également afin de pimenter un peu l’expérience de jeu.

Un autre point négatif demeure le moteur graphique utilisé. En effet, ce dernier n’est pas de très grande qualité et propose une expérience visuelle similaire à des jeux sur mobile. Même si visuellement Overcooked n’a pas la même qualité qu’un titre AAA, on se rend rapidement compte que l’univers reste intéressant et dynamique.

Une expérience renouvelable

En plus du mode campagne, Overcooked propose aussi un mode duel. Dans ce dernier vous pouvez affronter vos amis en 1 vs 1 ou encore en 2 vs 2. Le principe demeure le même que le scénario principal du jeu, c’est-à-dire de servir le plus de clients possible dans le temps imparti. J’ai bien aimé le mode duel, car il permet de faire de très courtes parties avec plusieurs joueurs sans trop se casser la tête dans des niveaux un peu plus difficiles que nous avons à vers la fin de la campagne. La vision qu’essaie de proposer l’équipe de Ghost Town Games est sans aucun doute inspirée de la franchise Worms qui proposait également un esprit de rejouabilité presque infini.

Conclusion

Overcooked est sans doute l’une des belles surprises de l’année 2016. Team17 nous a habitués à soutenir des projets de très grande qualité et c’est de nouveau le cas avec ce titre développé par Ghost Town Games. On retrouve peu de jeu amusant jouable en local et c’est rafraîchissant d’avoir sur le marché un titre de ce genre. Que vous soyez seul ou entre amis, Overcooked propose une expérience renouvelable, une difficulté progressive et le plus important c’est que le jeu est très amusant.

NOTES
Note d'enthousiasme
8
PARTAGER
Passionné de technologie, de musique, de jeux vidéo, de cinéma et de sports, j'étudie présentement en Animation et Recherche Culturelle à l'UQAM. Malgré mon jeune âge, j'ai déjà quelques expériences dans le domaine des communications. Rédacteur pendant 1 an pour le site Game-Focus, j'ai ensuite rejoint l'équipe de l'Épée Légendaire jusqu'à la fusion avec l'équipe Geeks and Com'. J'ai aussi eu l’occasion d'être streamer pour le site français Jeuxvideo.com. Je continue d'explorer ma passion pour la vidéo en ayant une chaîne YouTube connue sous le nom d'HypnoticMarc.