Dans un autre article, je vous ai partagé mon top 5 des meilleurs films « nord-américains ». C’est maintenant au tour des films en provenance de l’Asie! Grâce à des festivals comme le Festival Fantasia, le Festival du Nouveau Cinéma (FNC) et le New York Asian Film Festival, ça me permet d’en voir plus facilement au courant de l’année.

Alors, je vous présente mon top 5 des meilleurs films « asiatiques ».

En cinquième position :

This Is Not What I Expected réalisé par Derek Hui

Le titre est assez évocateur… ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. This is Not What I Expected est une charmante comédie romantique provenant de Hong Kong. L’histoire nous plonge dans le monde culinaire d’un restaurant d’un hôtel. Les personnages qui n’ont aucune affinité avant d’en avoir sont complètement adorables.

En quatrième position :

Teiichi : Battle of Supreme High réalisé par Akira Nagai

Adaptation du manga Teiichi no Kuni d’Usamaru Furuya, Teiichi : Battle of Supreme High (Japon) propose une satire politique scolaire. Tous les coups sont permis afin d’accéder à une place au conseil étudiant. Avec ce film, la politique n’aura jamais été aussi intéressante et divertissante!

En troisième position :

The Villainess réalisé par Jung Byung-gil

The Villainess (Corée du Sud) a sans doute l’une des meilleures scènes d’action pour introduire son histoire. L’action est prenante et nous plonge littéralement dans la peau du personnage où elle se bat et assassine des dizaines de sbires dans le temps de le dire. Le tout est filmé à la première personne. Pendant le combat, la caméra change pour une vue à la troisième personne. L’action est sans fin et la transition est très bien exécutée. Et ce n’est que le début! Le restant du film propose d’autres scènes à couper le souffle. Néanmoins, ce n’est pas que de l’action. Le scénario nous amène dans une romance et dans des moments précieux entre une mère et sa fille qui tentent de vivre une vie normale.

En deuxième position :

A day (Haru) réalisé par Cho Sun-ho

Un autre film de la Corée du Sud se glisse dans mon top 5. A Day reprend le concept du film Groundhog Day, tout en poussant l’idée encore plus loin. C’est-à-dire que nous avons deux protagonistes qui se retrouvent piégés dans une boucle temporelle où chacun tente de protéger un être cher. Les deux personnages s’aperçoivent rapidement que les personnes qu’ils essaient de sauver sont reliées à la même tragédie qui se répète sans fin. L’histoire est poignante et bien ficelée!

En première position :

A Taxi Driver réalisé par Jang Hoon

Et finalement, mon film asiatique favori de 2017 provient encore de la Corée du Sud. A Taxi Driver relate un moment particulier de l’histoire de la Corée du Sud. En 1980, le pays a été ébranlé par une tonne de manifestations pour dénoncer les politiques dictatoriales de Chun Doo-hwan. L’histoire raconte l’aventure d’un journaliste étranger et d’un chauffeur de taxi de Séoul qui se rendent à Gwanju où se déroulent les manifestations. Ce film m’a fait vivre tout le spectre des émotions, de la joie à la tristesse, de la fierté au dégout, de l’amour à la haine. L’émotion est forte et brutale, surtout quand l’on voit la jeunesse qui manifeste se faire tirer à bout portant par l’armée du pays.

 

Mentions honorables

Fantasy of the Girls réalisé par Ahn Jung-min

Faisant partie de la section LGBTQ de la dernière édition du Festival de Film Asiatique de New York (NYAFF), Fantasy of the Girls (Corée du Sud) raconte une romance entre de jeunes étudiantes. L’histoire est charmante puisqu’elle propose un tout autre type d’histoire d’amour. Tous les personnages sont complètement radiants à voir que ça se transmet à nous, les spectateurs.

Close-Knit réalisé par Naoko Ogigami

Close-Knit (Japon) est un autre film LGBTQ présenté à NYAFF que j’ai grandement apprécié. Cette fois-ci, le film raconte le quotidien d’une personne transsexuelle. Les préjugés de la société rendent souvent la vie familiale dure. Tomo, une fillette de 11 ans, vit chez son oncle Makio et sa copine Rinko. Ensemble, ils tentent de vivre une vie familiale ordinaire dans la joie!

Bad Genius réalisé par Nattawut Poonpirya

Imaginez-vous un film comme ceux de la série des Danny Ocean (Ocean’s 11), mais dans un contexte scolaire. Le film Bad Genius (Thaïlande) s’inspire des tricheries qu’il y a dans les examens SAT (Scholastic Aptitude Test) et pousse l’idée à l’extrême où la tricherie devient internationale. Le seul problème de ce film est les scènes qui se déroulent en anglais, les acteurs sont vraiment mauvais. Une chance que la majorité du film se déroule en Thaï. Malgré cela, le film est captivant et intrigant du début à la fin.

 

C’est ce qui conclut le top 5 des meilleurs films « asiatiques ». Si vous êtes curieux de films nord-américains, nous vous proposons un top 5 des meilleurs films « nord-américains ».

PARTAGER
Designer UX/UI et amateur de la pop-culture et de la culture asiatique (surtout la Corée du Sud avec sa K-Pop et ses K-Drama et le Japon), je suis l’un des fondateurs du site web la Zone TechnoCulturelle et maintenant, je suis rédacteur en chef de la section Culture Geek du site web Geeks and Com'. Je produis du contenu de tout type sur ce qui me passionne. C’est majoritairement des critiques écrites, mais de temps en temps, j’aime bien faire des vidéos unboxing et des critiques vidéo (Entrer dans la Zone) ou encore des baladodiffusions (Entre les cases de 2013 à 2015).