Un peu plus de 3 ans après la sortie de Bayonetta 2, le jeu se transporte sur la Nintendo Switch. Vu la popularité de la console, ce port est l’occasion rêvée pour les nouveaux venus de découvrir la franchise. En boni, Nintendo vous propose même le premier opus ce qui devrait préparer tout le monde pour le troisième titre. Si vous êtes amateur de jeux d’action comme Nier : Automata ou Devil May Cry, vous serez servi avec ceux-ci. Les développeurs derrière Bayonetta, PlatinumGames, produisent toujours des jeux difficiles qui nous comblent de satisfaction lorsqu’on réussit. Bayonetta 1 & 2 s’insère parfaitement dans cette lignée et voici notre avis de ce port sur Nintendo Switch.

Fiche technique

  • Date de sortie : 16 février 2018
  • Style : Action, Hack ‘n’ Slash
  • Classement ESRB/PEGI : ESRB M 17+ / PEGI 18
  • Développeur : PlatinumGames
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Voix anglaises, sous-titres français
  • Disponible sur Nintendo Switch et Wii U
  • Testé sur Nintendo Switch
  • Prix lors du test : 79,99 $ CA / 44,99 €
  • Site officiel
  • Version offerte par l’éditeur

Le réveil de Bayonetta

Le jeu Bayonetta nous raconte l’histoire de la sorcière du même nom alors qu’elle s’est réveillée 20 ans plus tôt d’un long sommeil. Malheureusement, elle ne se souvient plus de son passé, mais elle réussit rapidement à retrouver ses pouvoirs et son nom. L’héroïne est aussi en possession d’un joyau, l’Œil Gauche, et elle veut à tout prix trouver la deuxième moitié. C’est grâce à son informateur, Enzo, qu’elle apprend que celle-ci se cacherait dans la ville de Vigrid. C’est dans cette ville que Bayonetta devra repousser les armées du Paradis et découvrir la vérité sur son passé.

Le directeur, Hideki Kamiya, était déjà en avance sur son temps lors de la sortie originale du jeu en 2009. Pendant que plusieurs studios ont dû faire du rattrapage au cours des dernières années, PlatinumGames avait déjà choisi un puissant personnage féminin comme tête d’affiche de son titre. D’ailleurs, ils ont su continuer dans cette lignée avec l’excellent Nier. Bien sûr, les mauvaises langues se sont arrêtées au fait que les cinématiques se concentrent souvent un peu trop sur les formes de la protagoniste. Pourtant, n’importe qui qui a pris le temps d’y jouer, a surtout constaté autre chose. Bayonetta ne se laisse pas piler sur les pieds. Elle a du caractère, elle est puissante et elle est surtout « badass ».

Bref, si Bayonetta fait le jeu à elle seule grâce à ses répliques savoureuses, son histoire est aussi bien intrigante. Ce n’est peut-être pas le point de vente principal du jeu, mais son mystère saura piquer votre curiosité.

En attendant le 3

Puis, un des éléments qui a repoussé plusieurs joueurs des consoles de Nintendo était l’absence de jeux matures. Or, ce port de Bayonetta 1 & 2 réitère l’engagement de Nintendo envers ces joueurs un peu plus « hardcores ». Avec Doom, Skyrim et maintenant Bayonetta, les amateurs de jeux matures en ont pour leur argent sur Nintendo Switch. D’ailleurs, il y a quelques semaines, je me disais qu’il manquait un jeu d’action à la fois intense et difficile sur Switch. Or, c’est exactement ce qui nous attend avec cette compilation. C’est le genre d’aventure que je vais m’amuser à refaire afin de tenter de parfaire mon score.

De plus, le fait d’avoir le jeu en mode portable est idéal pour m’y replonger à maintes reprises. J’ai d’ailleurs vraiment été surpris que le jeu demeure stable même en mode tablette. Ça me donne beaucoup d’espoir en vue de la sortie éventuelle de Bayonetta 3. L’unique petit défaut est que je finissais par avoir un peu mal aux mains en tentant toutes les combinaisons intenses imposées par le jeu. Heureusement, le problème disparaissait rapidement avec la manette Pro Controller.

Quoi de Neuf ?

Qui plus est, même s’il n’y a pas tant de changements entre les versions originales et celle-ci, le plus important est là. C’est-à-dire qu’avec un jeu d’action comme celui-ci qui nous requiert d’être très réactif, ça prend la meilleure fréquence d’image. Or, Bayonetta 1 & 2 se joue entièrement en 60FPS autant en mode tablette que sur la télévision. On sent vraiment la différence entre la version Wii U et Switch. Si bien qu’on en vient à pardonner la résolution qui se limite toujours à 720p. Dans ce cas, l’importance de la performance surpasse la qualité de l’image même si on aimerait bien avoir les deux. Bref, j’aurais tout de même aimé que Bayonetta 1 reçoive un traitement similaire à Shadow of the Colussus surtout que l’ensemble se vend au plein prix contrairement à celui-là.

Bayonetta 2 demeure dans son cas très joli même sur ma TV 4K 65 po, malgré des textures encore un peu pixelisées. Ceux qui commencent avec le premier titre vont probablement remarquer rapidement les améliorations d’un opus à l’autre. Par exemple, au niveau des couleurs, le premier jeu tourne plus du côté du gris et l’expérience est plutôt très sombre dans son ensemble. Tandis que lorsqu’on saute dans Bayonetta 2, les couleurs sont vives et brillantes comme tout bon jeu de Nintendo. Bref, si le premier titre commençait à faire un peu vieux, c’est loin d’être le cas pour Bayonetta 2.

Bayonetta 2 et les amiibo

Les fans de personnalisations ont vraiment été servis à la sortie de Bayonetta 2. Les costumes de notre protagoniste se sont soudainement multipliés à la sortie du jeu en 2014. Or, Nintendo en rajoute avec les amiibo. On peut utiliser jusqu’à 32 amiibo par jour et la plupart vous donnent de nouveaux costumes à l’effigie des propriétés de Nintendo.

Bayonetta peut donc, par exemple, enfiler l’armure de Link ou celle de Samus. Par contre, on n’obtient pas que du cosmétique. On peut obtenir un bon nombre de Halos qu’on peut ensuite échanger. En utilisant les 32 amiibo dès le début, je me suis vite retrouvée avec une sorcière trop puissante pour cette section du jeu. Bref, si vous en arrachez, c’est vraiment la solution idéale et c’est agréable de voir nos amiibo devenir réellement utiles.

Verdict

En conclusion, Bayonetta 1 & 2 pour Nintendo Switch est vraiment l’ensemble idéal pour ceux qui n’ont pas encore découvert la franchise. En plus de l’aspect portable qui est génial, la fréquence d’image à 60 FPS rend l’action encore plus fluide. On plonge ainsi plus facilement dans l’action puisque le titre répond mieux que jamais à nos contrôles. Bien qu’on aurait aimé que le premier opus soit légèrement retravaillé, le deuxième est vraiment à la hauteur. Pour ceux qui ont déjà fait les deux jeux, c’est peut-être l’occasion de se préparer pour Bayonetta 3. Par contre, si vous vous attendez à des nouveautés, mieux vaut patienter au prochain titre.

En terminant, il a sa place parmi les meilleurs jeux que la plateforme a à offrir depuis son lancement et comblera les amateurs d’actions. Bayonetta 2 est enfin sur une console populaire et devrait rapidement grimper en popularité.

NOTES
Note d'enthousiasme
9
PARTAGER
Passionné de techno et surtout de jeux vidéo, j’ai un Baccalauréat en Administration des Affaires et j’adore mélanger les jeux vidéo à la finance. Curieux, je joue à presque tous les genres et je suis toujours prêt à essayer de nouvelles expériences vidéoludiques. Il y a toujours quelques nouveautés dans ma ludothèque prêtes à être jouées. Je suis le rédacteur en chef de Geeks & Com' et le responsable de la section Jeux vidéo.