Alors que HTC vient tout juste de commencer à vendre le successeur du HTC One en Amérique du Nord, Samsung proposera également à la vente dès le 11 avril le Samsung Galaxy S5. Il s’agit du nouveau flagship de la marque, démontrant la direction que prend le manufacturier au niveau des fonctionnalités.

L’appareil était évidemment très attendu, en particulier car il représente souvent ce qui se fait de plus haut de gamme sur Android. Nous allons tenter de voir ce qu’il en est après une semaine de tests avec l’appareil.

Caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S5

Affichage
  • 5,1″ FHD Super AMOLED (1920 x 1080)
  • Densité de pixels: 432 ppi
Dimensions142.0 x 72.5 x 8.1mm (Hauteur x Largeur x Épaisseur)
Poids145 grammes
ProcesseurSnapdragon 801 Quad-core 2.5 GHz Krait 400
Mémoire
  • 2 Go de RAM
  • 16/32 Go de mémoire interne
  • Mémoire extensible avec carte de mémoire MicroSD (128 Go maximum)
Système d’exploitation
  • Android 4.4.2 KitKat
  • TouchWiz UI
Réseau
  • GSM/GPRS/Edge : 850 MHz, 900 MHz, 1800 MHz, 1900 MHz
  • UMTS/HSPA+ : 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz
  • LTE catégorie 4
Appareil photo / vidéo
  • Appareil photo principal : 16 Mégapixels ( (1/2.6″)
  • Caméra vidéo principale : 4K UHD à 30 i/s
  • Appareil photo secondaire : 2 mégapixels
  • Caméra vidéo en façade : 1920 x 1080 pixels
Codecs supportés
  • Audio : MP3, AMR-NB/WB, AAC/ AAC+/ eAAC+, WMA, Vorbis, FLAC
  • Vidéo : H.263, H.264(AVC), MPEG4, VC-1, Sorenson Spark, MP43, WMV7, WMV8, VP8
Connectivité
  • Micro SIM
  • Connecteur Micro-USB / USB 3.0
  • Bluetooth 4.0 BLE
  • WiFi : 802.11 a/b/g/n/ac VHT80, MIMO(2×2)
  • Download Booster  (LTE + WiFi)
  • IrLED
  • A-GPS, GLONASS
BatterieBatterie de 2 800 mAh amovible

Design

Alors que le Samsung Galaxy S4 reprenait déjà beaucoup du design de son prédécesseur, le Samsung Galaxy S5 prend encore moins de risques à ce niveau. Il est en effet très difficile de distinguer le S4 du S5 au premier coup d’oeil.

Lorsqu’on y porte un peu plus d’attention, on peut se rendre compte que le Samsung Galaxy S5 est légèrement plus gros et un peu plus lourd, avec 15 grammes de plus que son prédécesseur. C’est sur l’arrière que l’on peut facilement remarquer les nouveautés, avec un boitier plastique texturé et le capteur de battements cardiaques.

A l’avant de l’appareil se trouvent deux nouveautés invisibles lorsque l’appareil n’est pas en fonctionnement : le capteur d’empreintes digitales dans le bouton menu, ainsi qu’un bouton de multitâches en lieu et place de l’ancien bouton d’options d’Android.

À noter, le fait que la prise USB 3.0 est protégée par un cache sur le S5 ce qui n’était pas le cas sur d’autres modèles de la gamme. Le Samsung Galaxy S5 est en effet certifiée IP67 ce qui le rend résistant à l’eau et à la poussière.

Au final, les possesseurs d’appareils Samsung ne seront pas perdus face à un Samsung Galaxy S5, le design gardant le même principe. Cela risque également de jouer des tours à Samsung, car depuis 3 ans il n’existe quasiment aucune nouveauté à ce niveau chez le constructeur.

Reste que l’appareil tient très bien en mains et que malgré un boitier en plastique, une impression de solidité ressort de ce S5, que je ne retrouvais pas dans le S4. Un plutôt bon point pour Samsung à ce niveau.

Samsung Galaxy S5 - Test Geeks and Com 3

Écran

Si l’on pourrait penser que l’écran du Samsung Galaxy S5 est le même que celui du S4 en légèrement plus grand, on se rend vite compte que ce n’est pas le cas. Il y a en effet une très légère différence en densité de pixels de 432ppi contre 441ppi l’année dernière, à cause de l’écran légèrement plus grand sur le S5, avec 5,1 pouces mais les différences sont moins évidente au premier abord.

Samsung a en effet travaillé pour continuer à améliorer ses écrans Super Amoled : la luminosité est désormais au dessus de ce qui se fait sur les autres appareils, alors que l’écran a beaucoup moins de problèmes de reflets qui gênent à l’utilisation. De plus, la fidélité des couleurs s’est également bien améliorée et on s’éloigne désormais des couleurs saturées de plus en plus, ce qui pourrait déplaire à certains mais représente mieux la réalité.

Aucun problème a signaler également au niveau des angles de vision, qui restent très bons. Partager une vidéo à deux sur l’écran du cellulaire ne sera donc pas un problème même si l’on est pas exactement en face de l’appareil.

Au final, l’écran est actuellement le meilleur que j’aie vu sur un téléphone intelligent à ce jour. S’il ne devance pas de beaucoup certains appareils concurrents, il reste à mon sens le mieux balancé au niveau des différents aspects.

Performances

Le dernier téléphone de Samsung est équipé du processeur le plus puissant du moment, comme c’est souvent le cas avec la sortie d’un Galaxy Sx. Mais la puissance du processeur est surtout intéressante si elle se reflète en utilisation normale.

Le Samsung Galaxy S5 s’en sort très bien dans la plupart des situations de la vie quotidienne, même lorsque l’on utilise plusieurs applications en même temps. Je n’ai subi que très rarement des ralentissement, et malheureusement il y a fort à parier que TouchWiz soit à blâmer pour cela, car ces lourdeurs ne sont pas présentes sur la gamme Nexus, pourtant moins puissante.

Pour les amateurs de chiffres, voici les résultats obtenus sur Geekbench 3, Quadrant et Antutu :

Connectivité

Au niveau des connexions et capteurs, le Samsung Galaxy S5 est particulièrement bien équipé : avec du HSPA+ jusqu’à 42.2mbps, LTE jusqu’à 150mbps, WiFi a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.0 avec A2DP, NFC et même de l’infrarouge! C’est l’un des appareils les plus complets à ce jour en ce qui concerne les connexions réseau.

Au niveau des débits LTE, je n’ai relevé aucun problème de connexion, même lorsque la couverture réseau n’était pas idéale, comme on peut le voir ci-dessous.

Débits en data mobile, Bell à gauche, Rogers à droite
Débits en data mobile, Bell à gauche, Rogers à droite

Samsung a également pensé aux personnes qui ont besoin de débits très élevés, en passant au MIMO pour le Wifi, ce qui permet d’utiliser plusieurs connexions simultanées. Malheureusement, le Samsung Galaxy S5 reste encore en deçà d’un iPhone au niveau des tests de débit en Wi-Fi. On peut par exemple voir la différence ci-dessous, sur une connexion internet de 60mbps par seconde descendants et 10 mbps montants.

Comparatif de réception Wi-Fi. Dans l'ordre : Galaxy Note 3, Galaxy S5, iPhone 5S
Comparatif de réception Wi-Fi. Dans l’ordre : Galaxy Note 3, Galaxy S5, iPhone 5S

Amplificateur Telechargements Galaxy S5 GeeksandCom

On découvre également un mode « amplificateur de téléchargement », qui va utiliser en même temps le Wi-Fi et la connexion cellulaire pour récupérer le plus rapidement possible un fichier. Bien entendu, ce mode est activable uniquement si l’utilisateur le souhaite, afin de ne pas dépasser son forfait mensuel s’il est limité. Lorsque ce mode est utilisé, la vitesse en temps réel s’affiche dans la barre de notifications pour confirmer quelles connexions sont utilisées. Cette fonction est très pratique et ne s’active que pour les fichiers de plus de 30MB.

Au delà des différents capteurs de mouvements, mais aussi de température ou de pression atmosphérique, on retrouve désormais un capteur d’empreinte digitale sur le bouton menu du téléphone, ce qui permet de déverrouiller facilement l’appareil, ainsi que d’activer certaines fonctions comme un « mode privé » et ainsi cacher certaines informations confidentielles.

Un capteur de battements cardiaques est également présent au dos de l’appareil. Il suffit alors de poser son doigt sur celui-ci une fois l’application S-Health lancée pour voir le nombre de battements par minute. Ce capteur semble d’ailleurs assez précis puisqu’il m’a toujours donné des résultats similaires à celui intégré dans la montre de Samsung, la Gear 2.

Android 4.4.2 KitKat et TouchWizz

Interface

Alors que Samsung avait tendance à rajouter toujours plus de fonctions et à alourdir sa surcouche Android, le Samsung Galaxy S5 montre un changement de stratégie.

Certes, Android est toujours aussi loin d’une version « vanilla » comme sur les Nexus, mais Samsung semble avoir pris en compte les remarques de ses utilisateurs qui se plaignaient de ralentissements à cause des modifications apportées. Il y a fort à parier également que les indications d’un Google qui n’approuverait pas les trop gros changements apportés à son OS par Samsung n’y sont pas pour rien.

Au final le Samsung Galaxy S5 change beaucoup de choses au niveau de son interface. On peut désormais par exemple désactiver et cacher toutes les applications qu’on souhaite très facilement au sein du menu d’applications. Par ailleurs, tous les icônes et menus ont été repensés pour être plus clairs et  adopter un design moins en relief. Personnellement, j’aime beaucoup cette nouvelle direction au niveau de l’interface.

On pourra également se féliciter du fait que Samsung laisse le choix à l’utilisateur d’installer certaines fonctions, sans les inclure d’origine : on pense au mode enfant, à certains modes d’appareil photo ou encore à plusieurs applications Samsung telles que WatchON, SNote qui sont désormais disponible dans une section « Galaxy Essentials » du Samsung Apps.

Capteur d’empreintes

Comme l’a fait Apple dans son iPhone 5S, le Samsung Galaxy S5 intègre désormais un capteur d’empreintes. L’utilisation est en revanche légèrement différente puisqu’au lieu de poser son doigt sur le bouton de menu, il faut le faire glisser sur ce dernier, ce que je trouve personnellement moins pratique. La méthode de détection étant plus sensible aux erreurs, il arrive souvent que l’on doive repasser le doigt d’une certaine manière pour que la reconnaissance réussisse.

Au niveau des fonctionnalités, le Samsung Galaxy S5 peut reconnaître jusqu’à trois doigts différents, et la détection peut être utilisée non seulement pour déverrouiller l’appareil et pour des achats sur le Samsung Apps mais également bientôt pour des paiements Paypal grâce à un accord avec le géant du paiement.

Enfin, il est possible d’associer l’usage du capteur d’empreintes à un mode privé du téléphone. Il suffit alors de déplacer certains contenus tels que des photos ou vidéos, des musiques ou même des fichiers dans cette partie de l’appareil pour qu’ils ne soient visibles qu’avec la reconnaissance du doigt. Pratique lorsque l’on prête souvent son appareil!

Mode économie d’énergie ultra

Samsung inaugure avec son Galaxy S5 un nouveau mode d’économie d’énergie, disponible en plus de celui auquel nous sommes habitués.

Celui-ci consiste en une interface minimaliste, laissant accès à certaines applications uniquement et coupant toutes les notifications en dehors des messages textes et des appels. L’écran passe également en noir et blanc, permettant d’économiser beaucoup d’énergie sur un écran AMOLED, sur lesquels un pixel noir est un pixel éteint et qui ne consomme rien. Enfin, la connectivité mobile passe de LTE à HSPA+ automatiquement dans ce mode.

Au delà de permettre d’augmenter fortement la durée de vie des derniers pourcents restants en fin de journée, ce mode est vraiment très beau. Redécouvrir un site web ou Facebook est particulièrement amusant. Samsung nous a d’ailleurs confirmé que cette remarque était souvent faites et qu’ils réfléchissaient à en faire un thème disponible à plus large échelle.

Un mode dérivé, appelé « Mode Urgence », permet la même chose tout en offrant la possibilité de signaler facilement sa position par SMS et de faire sonner une alarme pour alerter le monde autour de soi.

Capteur de battements cardiaques

Samsung avait commencé son approche « santé » avec S Health sur le Galaxy S4 et sa Galaxy Gear qui permettaient de compter les pas et de comptabiliser les calories.

Le Samsung Galaxy S5 continue sur cette voie, en ajoutant désormais un capteur de battements cardiaques. L’usage est très simple, il suffit de lancer la fonction et de poser son doigt à l’arrière de l’appareil, à côté du flash. Une lumière puissante permet alors au capteur d’analyser le nombre de battements cardiaques par minute.

Capteur Frequence Cardiaque - Galaxy S5 - GeeksandCom

Je n’ai malheureusement pas pu vérifier l’exactitude des informations par manque d’équipement, mais lorsque j’ai comparé les résultats du Samsung Galaxy S5 et ceux de la Gear 2, j’ai toujours obtenu des résultats quasiment identiques.

Autonomie

Avec une batterie de 2800mAh, le Samsung Galaxy S5 continue sa progression par rapport aux 2600mAh du Galaxy S4. En augmentant peu la taille de l’écran et en utilisant le nouveau Snapdragon 801, plus économe en énergie, le résultat était prometteur.

Après quelques jours de tests, je dois avouer que je suis agréablement surpris par la batterie du Samsung Galaxy S5, qui est désormais très proche de ce que l’on peut obtenir avec un Samsung Galaxy Note 3. Sans jamais recourir à l’économie d’énergie, en utilisation plutôt intensive avec du environ une heure de vidéo, Facebook et Twitter envoyant plusieurs notifications par heure, environ 30 minutes d’appel et deux heures de consultation d’internet en LTE, je n’ai eu aucun problème pour tenir la journée complète, finissant souvent avec 30% de batterie restante.

Samsung Galaxy S5 - Test Geeks and Com 1

Appareil photo du Samsung Galaxy S5

Caméra frontale

Habituellement, les caméra frontales n’ont rien de particulier qui vaille une mention spécifique dans un test d’appareil. Cependant, avec le gain de popularité des autoportraits ces derniers mois, Samsung a décidé de s’attarder sur cette partie de son téléphone.

A la manière de Huawei dans son Ascend Mate 2 annoncé en janvier, Samsung a ainsi intégré un filtre à 5 niveaux permettant de gommer les défauts sur le visage et ainsi se présenter sous son meilleur jour.

L’angle de la caméra est par ailleurs assez large, ce qui évite de devoir éloigner beaucoup l’appareil lors de la prise de photos. On pourra par contre regretter le fait qu’il faille regarder le capteur sur le côté pour que la photo soit réussie. Huawei avait choisi d’afficher une miniature du résultat proche du capteur pour que le sujet n’ait pas tendance à regarder l’écran plutôt que le capteur photo.

Selfie - Samsung Galaxy S5 - Test Geeks and Com

Il est enfin toujours possible d’utiliser les deux capteurs, avant et arrière, en même temps afin d’intégrer son visage dans un paysage, par exemple. Si cette fonction est généralement assez rarement utilisée, elle est toujours aussi amusante et peut dépanner.

Appareil photo principal

Samsung a décidé de passer sur un capteur de 16 mégapixels, et met particulièrement en avant la vitesse de focus de son module photo, avec 0,250 secondes pour faire la mise au point.

Dans les faits, la mise au point est en effet particulièrement rapide et permet de prendre des photos sur le moment beaucoup plus facilement. Le résultat est dans l’ensemble bien meilleur que sur le Galaxy S4, en particulier car la prise rapide de photos évite de bouger lors de la prise de clichés.

Par ailleurs, en conditions de faible luminosité le Samsung Galaxy S5 s’en sort un peu mieux que son prédécesseur, avec moins de bruit numérique qui vient gâcher les clichés, mais ce dernier est toujours malheureusement bien présent. On est encore loin d’un Lumia 1520 à ce niveau.

Enfin, il est amusant de voir que Samsung adopte le même principe avec son Galaxy S5 que sur les Windows Phone, avec la possibilité d’ajouter de nouveaux modes sur l’appareil photo en les téléchargeant directement sur le store.

Samsung Galaxy S5 - Telecharger Filtres - GeeksandCom

Mise au point sélective

L’une des nouveautés ajoutées par Samsung dans son Galaxy S5 est la possibilité de faire une mise au point sélective une fois que la photo est prise. Concrètement, cela permet d’afficher les différents plans de manière nette selon son choix. Cette fonction ressemble beaucoup à ce que fait HTC dans son HTC One M8 ou Nokia avec son application ReFocus.

Malheureusement, cette fonctionnalité a souvent du mal à délimiter correctement les objets et applique du flou de manière grossière, comme on peut le voir sur la canette de Crush sur les trois exemples ci-dessous.

Mise au point sélective sur le premier plan
Mise au point sélective, arrière plan
Mise au point sélective, tous les plans
Fonctionnalités vidéo

Tout comme son prédécesseur le Note 3, le Samsung Galaxy S5 permet désormais de filmer en 4K, dans une résolution de 3 840 x 2 160. Dans la pratique, la différence de qualité est perceptible, mais il faut vraiment y faire attention pour déceler une différence sur un écran d’ordinateur. Je n’ai pas eu la possibilité de tester cela sur un écran de télévision 4K en revanche.

Voici également une vidéo de nuit en 4K prise avec le Samsung Galaxy S5. Évidemment il ne s’agit pas d’une situation optimale pour le capteur et on peut remarquer le bruit présent sur la vidéo.

Dans des bonnes conditions, en revanche, le Samsung Galaxy S5 s’en sort très bien en produisant des vidéos bien définies et en ajustant assez rapidement la luminosité des séquences.

Dans ce mode 4K, l’appareil limite les séquences vidéos à 5 minutes, et à 350mo la minute, on ne sera sans doute pas tenté de continuer longtemps de toute façon. Beaucoup de personnes utiliseront donc plutôt le mode 1080p classique, souvent suffisant dans la plupart des cas.

A noter que la stabilisation vidéo est toujours présente, alors que le mode ralenti fait son apparition, comme sur le Galaxy Note 3. Malheureusement, les résultats sont aussi peu convaincants que sur ce dernier, avec des vidéo ralenties de bien moins bonne qualité que ce que l’on peut retrouver sur un iPhone 5S. En effet, on a l’impression qu’il s’agit d’une vidéo avec des pixels grossiers qui sont étirés pour obtenir du 720p. Par ailleurs, le mode ralenti parait moins fluide que sur l’iPhone 5S qui utilise 120 images par seconde.

Multimédia

Le lecteur d’origine reconnaît la plupart des formats vidéo, mais le son 5.1 ne fonctionne malheureusement pas, obligeant à passer par des lecteurs tiers pour tout contenu MKV HD. Une fois ce choix fait, tout fonctionne parfaitement et l’écran de l’appareil donne son plein potentiel lors de la lecture de contenu en 1080p.

La lecture musicale est également très agréable, je n’ai remarqué aucun problème de ce côté là. Le haut parleur, en revanche, n’est pas très bon. Il permettra de dépanner si l’on a aucune autre solution pour faire écouter de la musique, mais il est encore moins performant que celui du Galaxy Note 3, en partie à cause de sa position sur la coque arrière. Lorsque l’on pousse le volume à son maximum, on sent le haut parleur saturer, ce qui n’est pas étonnant dans un cellulaire, mais lorsque l’on a gouté à des appareils HTC, on ne peut qu’être déçu que Samsung n’ait rien amélioré sur ce point.

Samsung Galaxy S5 - Test Geeks and Com 2

Conclusion

Alors que j’avais été moyennement impressionné au passage du Samsung Galaxy S3 au Galaxy S4, je trouve que cette année Samsung a fait du très bon travail pour améliorer son modèle phare. Le constructeur a su reprendre les forces de l’appareil tout en corrigeant la plupart de ses faiblesses, que cela soit au niveau logiciel, pour lequel Samsung a enfin écouté les demandes en arrêtant d’alourdir toujours plus l’interface, ou du matériel, qui même en restant plastique confère une impression de qualité et de solidité.

Le Samsung Galaxy S5 est donc au final un excellent appareil, qui s’il n’a pas un design aussi haut de gamme que les iPhone ou HTC One de ce monde, a beaucoup d’atouts indéniables pour compenser.

Les meilleurs prix

NOTES
Design
8.6
Connectivité
9
Performances
9
Écran
9
Système d'exploitation et partie logicielle
8.5
Autonomie
9
Multimédia
8.5
Finition
8
Qualité vidéo
7.5
Qualité photo
8
PARTAGER
Féru de nouvelles technologies,constamment à la recherche de nouveaux produits à essayer et analyser. Qu'il s'agisse de téléphones, de tablettes ou autres gadgets électroniques, je me passionne pour tout ce qui est innovant et qu'il saura se distinguer de ce qui est actuellement sur le marché. Trouver le produit parfait, un jour? Peut être, mais après les avoir tous essayés!