Test de la Tablette Sony Xperia Z2 sous Android 4.4 (KitKat)

Sony démontre ces derniers mois une grande motivation à redevenir un acteur incontournable du marché des tablettes et des cellulaires. Après quelques essais mitigés, la gamme Xperia Z2 était très attendue par le grand public.

Nous avons eu pendant quelques semaines la Sony Xperia Z2 Tablet, qui reprend les grandes lignes de la Z1, tout en améliorant sa puissance et en étant plus légère! Voyons plus en détails si Sony signe ici un sans faute.

Caractéristiques techniques

Affichage
  • 10,1″ TFT (1920 x 1200)
  • Densité de pixels: 264 ppi
Dimensions 172 x 266 x 6,4 mm (Hauteur x Largeur x Épaisseur)
Poids 439 grammes
Processeur Processeur à 4 cœurs Qualcomm MSM8974AB 2,3 GHz, Adreno 330
Mémoire
  • 3 Go de RAM
  • 16/32 Go de mémoire interne
  • Mémoire extensible avec carte de mémoire MicroSD (64 Go maximum)
Système d’exploitation Android 4.4 KitKat
Appareil photo / vidéo
  • Appareil photo principal : 8,1 Mégapixels, Zoom numérique 8x, Capteur d’image Exmor RS pour mobile
  • Caméra vidéo principale : 1080p
  • Appareil photo secondaire : 2,2 mégapixels
  • Caméra vidéo en façade : 1080p
Codecs supportés
  • Audio : .aac, .amr, .ogg, .m4a, .mid, .mp3, .wav, .wma (Windows Media Audio 10)
  • Vidéo : .3gp, .3g2, .mp4, .wmv (Windows Media Video 10), .avi (MP4 ASP et MP3)
Connectivité
  • Connecteur Micro-USB / USB 2.0
  • Bluetooth 4.0
  • NFC
  • WiFi : 802.11 a/b/g/n/ac
  • GLONASS
  • Radio FM avec RDS
  • Infrarouge
  • Certifié PlayStation
  • Autres : IP X5/8 (étanche) et IP 5X (protégé contre la poussière)
Batterie Batterie de 2 600 mAh non amovible

Design

Dès la première prise en mains, la tablette Xperia Z2 impressionne. Tout a été fait par Sony pour que l’on se sente en présence d’un appareil haut de gamme, qu’il s’agisse du design en lui même ou des dimensions.

La tablette est très mince : Sony annonce d’ailleurs qu’il s’agit de la tablette résistante à l’eau la plus fine du monde. Il en est d’ailleurs de même pour le poids, qui surprend réellement la première fois que l’on soulève l’appareil. Sony est donc parvenu à faire une tablette de 10 pouces plus fine et plus légère que l’iPad Air, l’une des références du genre.

Le design reprend globalement les traits de la gamme Xperia Z, avec des bordures métalliques ainsi que des boutons très épurés et métalliques également. A la différence des téléphones intelligents de la gamme, on ne retrouve pas d’arrière en verre mais plutôt un plastique doux, qui malheureusement laisse très rapidement place à de nombreuses traces de doigts. Il fait en revanche en sorte que la prise en mains soit plus facile, ce qui est très appréciable sur une tablette.

L’absence totale de boutons de navigation en dehors de l’écran fait que l’on peut utiliser la tablette dans n’importe quel sens, seul le logo Sony, situé en haut à gauche de l’écran, venant nous rappeler la position d’origine.

Le design global de la tablette Xperia Z2 est donc une véritable réussite. La seule chose que l’on pourrait lui reprocher, et encore il s’agit d’une question de goûts, est le fait que l’écran soit au format large et non 4/3 comme sur l’iPad, ce qui la rend légèrement moins pratique à prendre en mains.

Connectivité

Avec du Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, du Bluetooth 4.0 avec A2DP, du NFC, une puce GPS ainsi que de l’infrarouge pour s’en servir comme télécommande, la Sony Z2 Tablet est plutôt bien équipée au niveau de la connectivité. On appréciera également de retrouver une radio FM intégrée, ce qui est assez rare dans une tablette et peut dépanner lorsque l’on a pas de connexion Wi-Fi.

Le Wi-Fi fonctionne très bien et je ne n’ai jamais subi de décrochages, même si j’ai atteint des débits souvent inférieurs à ceux de mon iPad Air, ce qui est dommage. Sony offre d’ailleurs une application qui permet d’aider à la configuration du Wi-Fi et de vérifier son bon fonctionnement.

Xperia Z2 Tablet - Testeur Wi-Fi - GeeksandCom

On pourra regretter l’absence de USB 3 et de Wi-Fi MiMo, qui commencent à se développer dans le marché des cellulaires et des tablettes, même si remplir les 16 ou 32GB de mémoire interne de la tablette se fera malheureusement très rapidement. On peut d’ailleurs se féliciter de la présence d’un port micro-SD pour étendre le stockage.

Sony Xperia Z2 Tablet Test Geeks and Com 2

Écran

Sony a semble t’il tenu compte des critiques qui étaient faites à l’égard de ses écrans sur ses précédents cellulaires et tablettes. Alors qu’ils n’étaient pas spécialement mauvais au niveau du rendu, ils avaient des angles de vision très insuffisants et avaient tendance à être trop pales au niveau des couleurs.

L’écran de la Z2 est très beau, avec de bien meilleures couleurs et de meilleurs angles de vision. Les couleurs sont plus réalistes que sur certains écrans AMOLED, sans pour autant paraître délavées comme c’était le cas avant. Sony explique cette amélioration par l’utilisation de sa technologie « Live Colour LED », qui combine du phosphore vert et rouge aux diodes classiques.

Au niveau de la définition, on ne peut qu’être déçu que Sony n’ait pas opté pour un plus grand nombre de pixels. Avec une résolution de 1920×1200 et une densité de pixels de 264ppi, on est en dessous de ce que fait un iPad Air et bien en dessous de ce à quoi on commence à s’habituer sur des téléphones intelligents. Dans les faits, si cela ne gène pas à l’usage, il n’y a rien d’impressionnant à ce niveau et on parvient à distinguer les différents pixels, en particulier lorsque l’on lit du texte.

Sony fait donc bien mieux que sur ses précédents modèles et est sur la bonne voie pour faire d’excellents écrans, mais la Z2 Tablet n’a pas le meilleur écran disponible à ce jour.

Sony Xperia Z2 Tablet Test Geeks and Com 6

Performances

Le quad-core Snapdragon 801 à 2,3Ghz et les 3GB de ram font ici des merveilles et l’ensemble de la tablette est fluide. Il est particulièrement agréable de voir que Sony n’alourdit pas le système comme Samsung par exemple, et que tous les menus répondent de manière immédiate sans ralentissements.

Les différents jeux et applications que j’ai installés sur l’application se sont lancés très rapidement, même lorsque plusieurs tâches étaient exécutées en même temps. Rien à redire sur ce point, donc.

Pour les amateurs de chiffres, voici les résultats sur les différents  logiciels de benchmark les plus populaires :

Système d’exploitation

Interface

Certains constructeurs prennent le parti de modifier le système android pour le faire à leur image. Sony a plutôt tendance à respecter ce que fait Google à ce niveau, en préférant plutôt amener ses propres applications et son écosystème plutôt que de modifier en profondeur les menus.

Etant donne que la tablette reste très réactive et agréable à utiliser grâce à cela, je ne peux que donner raison au constructeur sur ce point. Dans l’ensemble, on se rapproche beaucoup de la version d’origine d’Android 4.4.2, avec quelques petites améliorations.

On peut par exemple modifier les raccourcis de la barre de menus très simplement avec un bouton ou encore lancer des applications en mode miniatures en surimpression par rapport à l’écran afin de faire du multitâches.

J’apprécie également beaucoup la possibilité qu’offre Sony de changer complètement le thème d’affichage en toute simplicité dans les réglages de la tablette. De nombreux thèmes sont déjà disponibles sur le PlayStore et l’offre évolue rapidement. Cela permet ainsi de personnaliser encore mieux l’appareil pour qu’il réponde à nos goûts.

Enfin, j’aime toujours autant le fait que la plupart des fonds colorés d’applications changent en fonction du contenu affiché. C’est un petit détail mais qui démontre que Sony a réellement passé du temps à penser son interface et que chaque petit détail a été réfléchi.

Pour ma part, le seul reproche que je ferais à l’interface de Sony est l’impossibilité de pouvoir cacher, à défaut de pouvoir désinstaller, certaines applications présentes dans le menu.

Ecosystème applicatif

Sony a intégré de nombreuses applications sur la tablette, soit en supplément, soit en lieu et place des applications d’origine.

Par exemple, la galerie de photos s’appelle Albums et offre un menu latéral que je trouve beaucoup plus pratique que celui d’Android original. Sur le même principe, le lecteur de musique devient l’application Walkman, affichant une très jolie présentation des différents albums avec un fond coloré adapté à chaque pochette.

On retrouve également de nombreuses applications pré-installées sur la tablette. C’est par exemple le cas de « What’s New » ou de « Sony Select », qui visent à faire découvrir du contenu adapté à la tablette sans passer par le PlayStore pour sa recherche.

Socialife, une application qui permet d’agréger ses contenus de réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou Youtube ainsi que des sites d’actualités, un peu à la manière de Flipboard, est également interessante. On nous propose également d’identifier la musique et les contenus TV grâce à « TrackID » et « TrackID TV », deux applications similaires à Shazam.

Enfin, l’application PlayStation permet d’avoir accès au PlayStation Network et de consulter et acheter du contenu exclusif à cette plateforme de Sony. Il est même possible d’utiliser sa manette de jeu pour jouer sur la Sony Xperia Z2.

L’offre est donc intéressante, on regrettera simplement que Sony embarque d’emblée tout ce contenu sans laisser le choix à l’utilisateur de l’installer ou non.

Autonomie de la Sony Xperia Z2 Tablet

Avec une tablette aussi légère et puissante, j’en attendais beaucoup de la Z2 au niveau de l’autonomie. Malheureusement, étant un grand consommateur de contenus multimédia, j’ai été plutôt déçu de la tablette de Sony à ce niveau.

Sans avoir fait de comparatif très précis entre l’iPad Air et la Xperia Z2 Tablet, après un épisode de série de 42 minutes en lecture locale avec VLC et la luminosité au maximum, l’iPad avait perdu seulement 9% de batterie contre 17% pour la Z2. En veille, le Wi-Fi activé, il a fallu deux heures pour que l’iPad perde 1% de batterie, contre seulement une heure pour la Z2, soit un déchargement deux fois plus rapide. Il faut cependant préciser que cette décharge a été constatée sans utilisation du mode staminé, qui désactive la quasi totalité des fonctions durant la veille. Avec ce mode, la tablette de Sony reprend le dessus, au prix de l’absence de notifications sonores des nouveaux évènements.

La batterie de la tablette Z2 n’est donc pas mauvaise, mais n’est pas non plus au niveau de la tablette d’Apple, considérée comme une référence du genre. Sachant que les deux seront souvent comparées sur plusieurs aspects, il serait bon que Sony tente de corriger cela avec une mise à jour.

Sony Xperia Z2 Tablet Test Geeks and Com 5

Appareil Photo

Le test de la partie photo d’une tablette est toujours un peu déroutant. Il est en effet très rare que l’on se serve de sa tablette pour faire des photos ou des vidéos. Il s’agit généralement de saisir des moments sur le vif, pour lesquels on aurait pas eu le temps de sortir son cellulaire ou un véritable appareil photo.

Partant de ce principe, l’appareil photo de la Sony Z2 Tablet suffira à cet usage. Malgré ses 8 mégapixels, il ne se démarque pas particulièrement par des photos très détaillées. En journée, elles sont suffisantes pour les regarder sur l’écran de la tablette, mais dès le transfert à un ordinateur on remarque des artéfacts de compression et des endroits mal définis. Je les trouve dans l’ensemble moins « propres » que celles produites par l’iPad Air d’Apple, pourtant équipé de seulement 5 mégapixels.

Au niveau de la vidéo, le résultat est un peu mieux, malgré des saccades répétitives lors des mouvements panoramiques, ce qui en limite de nouveau l’usage. Les couleurs sont par contre agréables et naturelles, et la mise au point se fait plutôt rapidement lors des mouvements.

Multimédia

Malheureusement, Sony ne fait pas fort au niveau du lecteur multimédia intégré à la tablette. Celui-ci n’est parvenu à lire ni l’audio en 5.1 ou DTS de nos fichiers de tests, ni les sous titres, qu’ils soient intégrés ou externes. Le conteneur MKV est par contre bien géré au niveau de la vidéo, qu’il s’agisse du H264 ou du Xvid, même en 1080p.

Heureusement, il est comme d’habitude possible de contourner le problème en passant par des lecteurs tiers tels que VLC, qui afficheront alors la plupart des formats disponibles. C’est en revanche dommage de devoir faire ce choix car l’interface du lecteur vidéo de Sony est très agréable, avec des aperçus des vidéos sur les miniatures, et les informations des séries ou films lorsque celles-ci sont disponibles.

Les haut parleurs présents sur la tablette sont également décevants. Sony les met en avant dans sa vidéo de présentation et on pouvait donc s’attendre à un son puissant et bien réparti entre les deux haut parleurs pour créer un effet stéréo. Dans les faits, le son sature très vite et est très aigu. Il devient donc vite nasillard et est donc au final décevant, en particulier car on utilise plus souvent les haut parleurs sur une tablette que sur un cellulaire pour la consultation de multimédia. A titre de comparaison, le iPad Air qui n’est pourtant pas stéréo, délivre un son plus grave et mieux défini, même si on reste dans tous les cas bien en dessous du son que produisent un HTC One M8 ou même une tablette PlayBook de BlackBerry.

Sony Xperia Z2 Tablet Test Geeks and Com

Conclusion

La Sony Xperia Z2 Tablet constitue une belle progression par rapport aux modèles des années précédentes. Il est plaisant de voir que Sony essaie de s’améliorer et prend en compte les remarques de ses utilisateurs mobiles pour les appliquer à ses tablettes.

Malheureusement, à un positionnement prix équivalent à l’iPad Air d’Apple, la tablette souffre de la comparaison. Elle a pour elle un poids et une finesse sans équivalent à ce jour, mais pèche encore sur d’autres aspects. Elle constitue cependant un très bon choix sur le marché actuel des tablettes Android, pour les utilisateurs qui recherchent un appareil facile à transporter et qui saura se montrer puissant dans tous les usages.

Comparatif de prix (France)

Test de la Tablette Sony Xperia Z2 sous Android 4.4 (KitKat)
"
    Les points positifs :
  • Poids
  • Finesse
  • Finition
    Les points négatifs :
  • Autonomie
"
9
Print Friendly, PDF & Email