Facebook lance officiellement Slingshot, sa messagerie instantanée éphémère

0

Application slingshot - iPhone - Facebook

Après les nombreuses rumeurs et un dévoilement « par erreur » la semaine dernière, Facebook lance officiellement Slingshot, une nouvelle application sur le marché des messageries instantanées éphémères. Disponible sur iOS et sur Android (seulement aux États-Unis pour le moment), il s’agit clairement d’une volonté de venir concurrencer Snapchat mais avec une variante : vous ne pouvez voir le message reçu que si vous répondez!

Ainsi, comme pour Snapchat, après vous être connecté avec votre numéro de téléphone, Slingshot vous permet d’envoyer des messages photos et vidéos que vous pouvez annoter si vous le souhaitez. Vous pouvez alors l’envoyer (« sling it ») à un ou plusieurs amis, qu’ils soient ou non sur Facebook. Les personnes peuvent alors choisir de ne pas voir le message du tout ou d’y répondre pour voir le message que vous avez envoyé.

Après Facebook Paper, Slingshot est la deuxième application développée par Creative Labs. Si l’on ne connait pas l’adoption de Facebook Paper, toujours réservée aux États-Unis depuis son lancement, l’application avait apporté une approche intéressante pour la consommation de contenu sur le service, mais aussi un renouvellement de l’expérience utilisateur, notamment en ce qui a trait à l’ergonomie.

Slingshot amène également des éléments intéressants dans l’interface et son fonctionnement. Ainsi, on peut remarquer que la majorité des actions s’effectuent en glissant le doigt, ce qui doit faciliter son utilisation et les partages. D’autre part, elle doit permettre de réagir rapidement à des messages photo ou vidéo que l’on a reçus. Enfin, Facebook confirme sa volonté de créer un écosystème de services et d’applications autour de sa marque, qui vivraient de manière indépendante.

Ce n’est pas la première fois que Facebook souhaite lancer une application mobile pour concurrencer Snapchat. En effet, on peut se souvenir que l’entreprise avait lancé Poke sur iOS en décembre 2012. Cependant, bien qu’elle avait de nombreux atouts, elle n’a jamais été soutenue par Facebook et n’a jamais vraiment décollé. Ainsi, l’application Poke avait été retirée officiellement de l’App Store en mai dernier, Mark Zuckerberg expliquant même au début de l’année que « c’était davantage une blague », conçue en quelques heures au cours d’un hackathon puis jamais mise à jour par la suite.

Il faudra maintenant voir si le public utilisant des services comme Snapchat changera ses habitudes et adoptera un système où l’on ne voit pas le message avant d’y répondre. Si cela peut stimuler les échanges grâce à la curiosité pour certains, cela peut aussi rendre le service plus compliqué ou moins convivial dans son utilisation pour d’autres.

PARTAGER
Éditeur de Geeks and Com', je suis un passionné de nouvelles technologies, de sport et de tout ce qui touche au monde des communications/marketing. Je suis également consultant en communication numérique pour Signature sur le Saint-Laurent (construction du nouveau pont Champlain à Montréal).